Sports > Sports >

Si ce n’est pas pour la victoire, ce sera pour l’Histoire

Karim Farouk , Mercredi, 07 décembre 2022

Bien que la plupart des équipes africaines et arabes soient éliminées du Mondial, elles ont réalisé une performance exceptionnelle qui restera dans les annales de cette compétition.

Le Maroc réédite l’exploit de 1986

Le Maroc réédite lexploit de 1986

Premiere équipe africaine à se qualifier en 8es de finale d’une Coupe du monde, au Mexique 1986, le Maroc a réédité l’exploit au Qatar. Il est l’une des deux nations africaines à franchir la phase de poule. Les Lions de l’Atlas ont montré leur valeur en se qualifiant en tête du groupe F, un groupe aux allures corsées avec ses deux puissances mondiales. Les hommes de Walid Regragui ont tenu en échec la Croatie de Luka Modric (0-0), finaliste du Mondial 2018, avant de battre la Belgique, 2e au classement mondial de la Fifa, (2-1) et d’achever le travail en beauté face au Canada (2-1). « Nous avions changé de mentalité. Nous nous étions fixé des objectifs, on s’est dit qu’on se donnerait à fond pour franchir la phase de poule, et même les 8es de finale qui étaient notre précédent plafond. A présent, le ciel est notre limite, pourquoi ne pas rêver de soulever le trophée ? », avait dit Regragui à la veille du match contre l’Espagne en 8es de finale (résultat non communiqué).

Les Lions domptent le Brésil

Le cameroun a finalement ébranlé l’ascendance du Brésil sur les nations africaines. Les Lions Indomptables ont battu le Brésil 1-0 lors du dernier match de la phase de poule grâce à un but du capitaine Vincent Aboubakar à la 93e minute de jeu. Le Cameroun devient la première équipe africaine à battre la Seleção après 7 défaites consécutives d’une équipe africaine face à la sélection brésilienne. Après la victoire contre l’Arabie saoudite en 2002, le Cameroun avait concédé une 8e défaite face au Brésil. En 2022, le Cameroun a tenu la Serbie en échec (3- 3), puis brise le cycle en battant le Brésil (1-0). Ils auraient pu se qualifier en 8es, mais c’était sans compter sur la victoire de la Suisse contre la Serbie 3-2.

Le Ghana revit le cauchemar

Douze ans après une cruelle élimination face à l’Uruguay, le Ghana a vécu le même calvaire face à la bande de Luis Suarez au Qatar. Les Black Stars n’avaient jamais oublié ni pardonné la main volontaire de Suarez qui les avait privés d’une qualification inédite pour les demi-finales de la Coupe du monde 2010 et cherchaient une revanche, ici au Qatar, dans un match décisif pour la qualification en 8es de finale. Les Ghanéens ont été confrontés à leurs démons lorsque André Ayew, l’unique joueur restant de l’équipe de 2010, a raté un pénalty comme Asamoah Gyan l’avait fait en 2010 avant que l’Uruguay ne marque un doublé dans une performance remarquable de Suarez, surnommé « El diablo » au Ghana. Comble de la situation, les joueurs des deux équipes ont fondu en larmes après la perte de leur qualification en faveur du Portugal et de la Corée du Sud.

Le Sénégal sort la tête haute

Comme attendu, le Sénégal n’a pas déçu. Après avoir été éliminés en 2018 par la règle du fair-play en ayant accumulé de nombreux cartons jaunes en phase de poule, les champions d’Afrique 2022 ont pris les choses en main en se qualifiant pour les 8es de finale en deuxième place du groupe A derrière les Pays-Bas et aux dépens du représentant sud-américain, l’Equateur, et du pays hôte, le Qatar. La dernière fois que le Sénégal était parvenu aussi haut dans la compétition était il y a 20 ans, en 2002, lors du Mondial du Japon. Pourtant, les chances du Sénégal n’étaient pas assurées en l’absence du capitaine Sadio Mané, le deuxième meilleur joueur du monde dans le classement du Ballon d’Or 2022. Mais les hommes d’Aliou Cissé ont montré une grande solidité et cohésion pour avancer jusqu’au second tour. L’équipe a cependant souffert de la suspension du milieu de terrain Idriss Gana Gueye et de la vivacité de l’équipe anglaise qui a gagné 3 buts à zéro (3-0).  

La Tunisie fait tomber les champions du monde

La Tunisie a réalisé l’une des plus grandes surprises de la Coupe du monde en battant la France (1-0), champions du monde en titre et grand favori pour le titre de cette édition. C’est peut-être le plus grand exploit de l’histoire des Aigles de Carthage. La Tunisie décroche cette première victoire face aux Bleus après 7 rencontres infructueuses. Pour ce match, la France avait envoyé au repos ses titulaires pour faire jouer l’équipe B. Mais, tout de même, le symbole est grand. Dommage qu’un tel exploit ne comptera pour rien. « Tu bats le champion du monde, tu réussis à faire match nul contre une très belle équipe danoise (0-0) et tu perds contre l’Australie (0-1), le match qu’il ne fallait pas perdre. On voulait y croire jusqu’au bout. On ressort avec trois points dans un grand match et ça ne suffit pas. C’est le destin … », regrette le latéral Ali Abdi.  

Les Saoudiens déçoivent Messi

L’Arabie Saoudite a causé l’un des plus grands chocs de l’histoire de la Coupe du monde en battant l’Argentine de Lionel Messi au début du tournoi (2-1). Favorite pour le titre de cette édition, l’Albiceleste a été complètement bousculée par une équipe saoudienne très motivée et organisée. L’Arabie saoudite passe d’une défaite en première mi-temps (1-0) à une victoire bien méritée en fin de partie (2-0). Pour célébrer cette victoire, le Royaume a décrété un jour férié et produit un mini-film de 10 minutes pour documenter le match et les coulisses. On y trouve même le discours d’Hervé Renard pour remotiver les troupes durant la pause, alors inquiétées par le but de Messi. L’impact aura été presque immédiat. Un but de Saleh Al-Chahri à la 48e minute et un de Salem Al- Dawsari à la 53e minute et le Royaume entre dans l’extase. Bien que l’Arabie saoudite n’ait pas pu profiter de ce coup d’éclat, cette victoire restera dans les annales du Mondial.

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique