Sports > Sports >

Ahli dans la tourmente

Mohamad Mosselhi , Mercredi, 10 août 2022

Ahli a vécu une semaine agitée après les décisions prises par la direction du club pour redresser la barre et apaiser la colère des supporters, déçus par les mauvais résultats de l’équipe cette saison.

Ahli dans la tourmente
(Photo : Yasser Al-Ghoul)

Les deux matchs nuls contre Moqaouloun et Pharco FC la semaine dernière ont ravivé les tensions au sein du club Ahli, déjà affecté depuis la perte du titre de la Ligue des champions d’Afrique en mai dernier. Ces deux nuls ont théoriquement mis fin aux ambitions des Rouges de remporter le championnat. Ahli se trouve actuellement à la 3e place du classement avec 56 points, 13 points derrière Zamalek qui s’installe en tête du classement avec cependant 2 matchs de plus joués par rapport à son adversaire. Par conséquent, Zamalek a besoin de 9 points supplémentaires lors de ses 5 prochaines rencontres pour pouvoir prétendre au titre de champion d’Egypte pour la deuxième saison consécutive.

La rencontre contre Pharco FC s’est mal déroulée avec une performance médiocre des joueurs d’Ahli malmenés par une petite équipe nouvellement arrivée cette saison. Certaines décisions de l’arbitre ont été contestées et l’ambiance a été chaude dans les gradins du Stade d’Al-Salam.

Les supporters de l’équipe ont hué les joueurs, l’administration du club et les arbitres pour exprimer leur déception. « La performance de l’équipe laisse à désirer », a déclaré Taha Ismaïl, ancienne star d’Ahli, suite à cette rencontre. « L’équipe a mal joué les deux dernières rencontres. Même si les arbitres ont commis certaines erreurs, la performance d’Ahli était loin de ce que l’on attend d’une équipe qui cherche à remporter un titre », ajoute-t-il. Suite à ces résultats, l’administration du club a convoqué une réunion urgente le jeudi 4 août pour prendre les mesures « qui s’imposent ».

Ahli a décidé de poursuivre la saison avec l’équipe junior. Les Rouges ont également demandé le limogeage du comité des arbitres au sein de la Fédération égyptienne de football et la suspension de l’arbitre de la VAR qui a invalidé un but d’Ahli contre Pharco FC. Ahli a menacé de boycotter les prochaines compétitions organisées par la FEF, comme la Coupe d’Egypte et la Supercoupe d’Egypte si ses réclamations n’obtiennent pas satisfaction.

« Je ne suis pas un magicien »

Ricardo Soares, nouveau directeur technique de l’équipe, a eu droit lui aussi à des critiques. L’entraîneur portugais qui a remplacé le Sud-Africain Pitso Mosimane au début du mois dernier n’a pas eu le temps de faire ses preuves. Pourtant, pour une grande partie des supporters des Rouges, ses compétences sont déjà remises en cause. « Je ne suis pas un magicien. L’équipe compte de nombreux joueurs blessés. De même, les rencontres successives ne leur donnent ni l’occasion de travailler, ni le temps de souffler, alors qu’ils sont très fatigués », a déclaré Soares dans une conférence de presse. L’ancien entraîneur du Gil Vicente a conduit Ahli jusqu’à présent dans 9 rencontres (4 victoires, 3 matchs nuls et 2 défaites). Un bilan décevant pour l’entraîneur d’une grande équipe comme Ahli. « Il est trop tôt pour juger les capacités techniques de l’entraîneur, mais il se doit avec ses joueurs de donner certains signes rassurants aux supporters sur l’avenir de l’équipe », conclut Taha Ismaïl.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique