Sports > Sports >

Ligue d’Afrique : Ahli se régale et met un pied en finale

Karim Farouk , Mercredi, 11 mai 2022

Ahli a fait une démonstration de force contre l’ES Sétif 4-0 à domicile, samedi 7 mai. Il prend ainsi une grande option pour une troisième finale d’affilée en Ligue d’Afrique avant le retour qui aura lieu en Algérie le 14 mai.

Ligue d’Afrique : Ahli se régale et met un pied en finale
(Photo : AFP)

L’enjeu est grandiose  : la demi-finale retour de la Ligue d’Afrique. L’ambiance est fiévreuse : un public algérien passionné et amoureux du foot. Mais pour Ahli, cette sortie pour affronter l’ES Sétif ce 14 mai est devenue une formalité. En effet, les Rouges ont tué le suspense après avoir remporté l’aller au Caire 4-0, le samedi 7 mai. Largement supérieure, la bande de Pitso Mosimane a dominé les débats grâce à un doublé de Percy Tau et des buts de Taher Mohamad Taher et Mohamad Chérif pour accentuer son statut de grand favori pour la finale de cette édition.

Et pourtant, le technicien sudafricain veut garder les pieds sur terre. « Nous ne sommes pas en finale encore, car il y a un retour en Alger. Nous devons respecter l’adversaire. L’ES Sétif est une équipe dangereuse et a pu créer certaines opportunités ici, mais nous étions meilleurs et avons réussi à marquer quatre buts. Mais il faut rester vigilant, car nous avons déjà vu des équipes gagner quatre et ensuite concéder cinq ou même six », a dit Mosimane après le match.

Un scénario peu probable, vu la grande différence de niveau entre les deux rivaux qui a permis à Ahli de montrer ses muscles au Stade d’Al-Salam. Le double champion en titre d’Afrique a régalé quelque 20 000 supporters présents au stade et submergé ses visiteurs par des vagues d’attaques qui ont abouti à quatre reprises, outre de nombreuses occasions franches qui auraient pu afficher une victoire record. « Je sais que nous ratons des occasions et ça semble un problème, mais cela ne m’inquiète pas. Je serais inquiet si nous ne créions pas de chances, mais pour le moment, nous sommes sur la bonne voie et nous avons besoin de travailler sur cet aspect », a dit l’entraîneur d’Ahli.

Mosimane a surpris ses rivaux, en adoptant un schéma de 4-4-2 au lieu de son schéma classique 4-2-3-1. L’armada offensive d’Ahli a fait une démonstration de puissance et ses individualités ont servi au collectif qui avait failli lors des dernières semaines. Le ténor cairote avait créé le doute en Championnat national après avoir concédé une défaite et deux nuls consécutifs pour ne pas savourer de victoires en trois rencontres pour la première fois depuis 2019. « Nous avions eu six jours avant ce match et ainsi nous avons bien récupéré, bien préparé et en conséquence bien joué. Bien que nous jouions des matchs tous les trois jours, nous ne voulons pas présenter des excuses. Nous n’étions pas à la hauteur des expectatives du public récemment, et pour cela, nous étions déterminés à le rendre satisfait. Nous voulons remporter le titre et créer l’histoire pour le club et pour nous, mais d’abord nous devons nous concentrer sur le match retour », a déclaré le gardien et capitaine de l’équipe, Mohamad Al-Chennawi.

90 minutes pour une troisième finale d’affilée qui semble à l’horizon, sauf si un petit miracle arrive à Sétif ce samedi.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique