Sports > Sports >

CAN : L’Egypte à l’affût

Mohamad Mosselhi, Lundi, 03 janvier 2022

Les Pharaons disputent du 9 janvier au 6 février au Cameroun la Coupe d’Afrique des Nations (CAN). Objectif : aller le plus loin possible dans la compétition et confirmer leur place parmi les grands du continent.

CAN : L’Egypte à l’affût

La sélection nationale entame son parcours à la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) le mardi 11 janvier avec une rencontre au sommet contre le Nigeria à l’occasion du match d’ouverture du groupe D.

Les Pharaons sont priés de réaliser un résultat positif dans cette rencontre avant les deux autres rencontres théoriquement faciles pour eux. Leurs adversaires, la Guinée-Bissau (samedi 15 janvier) et le Soudan (mercredi 19 janvier), semblent à portée de main. L’importance du match contre les Super Eagles réside dans le fait que le vainqueur de cette rencontre assurera dans une grande partie sa place à la tête du groupe et aura un parcours relativement facile pour le reste de la compétition. En revanche, le deuxième du groupe affrontera en 8es de finale le leader du groupe E (Algérie, Côte d’Ivoire, Sierra Leone et Guinée équatoriale). Tous les pronostics donnent soit l’Algérie, tenante du titre, ou la puissante sélection ivoirienne comme favorites dans ce groupe. La mission du deuxième du groupe D sera difficile face à ces deux sélections de poids.

Les Pharaons disputent cette CAN avec l’objectif d’effacer les mauvais souvenirs de la CAN 2019. Bien qu’ils jouent à domicile, les Pharaons ont déçu en quittant la compétition en 8es de finale après leur défaite de 0-1 contre l’Afrique du Sud, alors qu’ils avaient joué la finale en 2017. Une grande déception. « Nous sommes déterminés à aller le plus loin possible dans la compétition. Nous avons une très forte équipe et nous défendrons sa réputation », indique Ramadan Sobhi, milieu de la sélection.

Nouvelle tactique

Cette CAN sera un vrai test pour le Portugais Carlos Queiroz, nouveau directeur technique de la sélection, et sa nouvelle formule. Dès son arrivée à la tête du cadre technique en septembre dernier, l’entraîneur portugais a surpris par ses choix. Il n’a pas convoqué le duo d’Ahli, Mohamad Chérif et Mohamad Magdi (Afcha), pour la double rencontre contre la Libye lors des qualifications de la prochaine Coupe du monde. Les observateurs ont trouvé étonnant que le buteur du dernier championnat et la première star d’Ahli soient exclus de la sélection. Le Portugais a changé d’avis concernant le duo d’Ahli et l’a convoqué pour la Coupe arabe mais il a surpris à nouveau en écartant le milieu de Zamalek Tareq Hamed, titulaire indiscutable dans les rangs des Pharaons depuis 2015. Queiroz a refusé à plusieurs reprises de commenter le choix des joueurs mais a insisté sur le fait qu’il convoquait les joueurs capables d’appliquer sa nouvelle tactique de 4-3-3 au lieu de 4-2-3-1 pratiquée par la sélection depuis longtemps.

Les Egyptiens ont toléré la décevante 4e place obtenue à la Coupe arabe. Le sélectionneur des Pharaons avait déclaré que son objectif dans cette compétition était de tester de nouvelles figures. La majorité des observateurs s’attendaient à ce que l’ancien entraîneur du Real Madrid ait recours aux anciennes stars de la CAN, surtout que cette compétition exige des joueurs expérimentés. Mais Queiroz est resté fidèle à ses choix en se passant de Tareq Hamed et d’Afcha, donnant l’occasion à plusieurs nouvelles figures comme Omar Marmouch (Stuttgart, All.), Mohannad Lachine (Talaïe Al-Gueich), Emam Achour (Zamalek), Mohamad Abdel-Moneim et Omar Kamal (Future FC) et autres.

Parmi les 28 joueurs convoqués pour la CAN 2022 figurent 18 joueurs qui participent à cette compétition pour la première fois dans leur carrière. Ce qui représente un risque car ce genre de compétition exige une vaste expérience et des joueurs capables de gérer la pression. Les Egyptiens attendent avec impatience de voir la performance de leur équipe nationale dans une forte compétition comme la CAN, qui survient à quelques semaines de la phase finale des qualifications du Mondial 2022 prévue en mars prochain.

Queiroz et ses hommes espèrent faire une bonne performance à la CAN afin de prendre une dose de confiance avant le test difficile des qualifications du Mondial, sinon les conséquences risquent d’être terribles pour l’équipe et le cadre technique. « Personne ne m’a demandé de remporter la CAN. Je suis ici pour aider la sélection à se qualifier pour le Mondial. Mais nous n’allons pas négliger cette CAN, nous allons faire le maximum afin d’aller le plus loin possible dans la compétition », a déclaré Queiroz.

Salah, l’espoir numéro 1

Etant donné la performance de la sélection lors de la précédente période, les Pharaons ne figurent pas parmi les grands favoris pour le titre continental, mais avec un joueur de classe mondiale comme Mohamad Salah, ailier de la formation anglaise de Liverpool, les Egyptiens affichent leurs ambitions. Salah a été l’auteur d’une prestation exceptionnelle avec son équipe anglaise cette saison, ce qui a fait de lui l’un des grands favoris pour le prix du meilleur joueur du monde. Salah a marqué jusqu’à présent 15 buts avec Liverpool et il a offert 9 passes décisives en 19 apparitions en Premier League. Il s’installe ainsi à la tête des buteurs du Championnat anglais avec 15 buts. Avec cette forme exceptionnelle de Salah, les Egyptiens ont le droit de rêver du titre. Conscient de la lourde responsabilité, Salah espère être à la hauteur des ambitions des Egyptiens qui voient en lui la clé de la victoire dans cette compétition difficile.

La situation de Salah ressemble beaucoup à celle du fabuleux Lionel Messi qui a toujours été critiqué pour ne pas avoir remporté de titre avec la sélection d’Argentine avant de remporter le titre de la Copa America l’été dernier et d’ajouter ce titre continental à son riche palmarès. Pour sa troisième apparition à la CAN, Salah espère suivre les pas de Messi et conduire les Pharaons à leur 8e titre africain et le 1er depuis 2010.

Les 28 Pharaons

Gardiens : Mohamad Al-Chennawi (Ahli), Mohamad Abou-Gabal (Zamalek), Mohamad Sobhi (Pharco), Mahmoud Gad (Enppi).

Défenseurs : Ayman Achraf, Akram Tawfiq (Ahli), Ahmad Hégazi (Ittihad Jeddah), Mahmoud Hamdi, Mahmoud Alaa, Ahmad Fattouh (Zamalek), Mohamad Abdel-Moneim, Omar Kamal (Future FC), Mohamad Hamdi (Pyramids FC).

Milieux : Amr Al-Soulaya, Hamdi Fathi (Ahli), Emam Achour (Zamalek), Abdallah Al-Saïd, Ibrahim Adel, Ramadan Sobhi (Pyramids FC), Mohamad Al-Nenni (Arsenal), Ahmad Sayed (Zamalek), Mohannad Lachine (Talaïe Al-Gueich).

Attaquants : Mohamad Salah (Liverpool), Moustapha Mohamad (Galatasaray), Omar Marmouch (Stuttgart), Mahmoud Hassan (Aston Villa), Mohamad Chérif (Ahli).

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique