Sports > Sports >

TOKYO 2020 : Sherif El-Eryan : Je suis totalement satisfait de la performance des Egyptiens

Doaa Badr, Mardi, 10 août 2021

3 questions à Sheriff El-Eryan, secrétaire général du Comité olympique égyptien et président de la Fédération égyptienne de pentathlon moderne.

Sherif El-Eryan

Al-Ahram Hebdo : Comment évaluez-vous le résultat de l’Egypte aux Jeux Olympiques (JO) de Tokyo ?

Sherif El-Eryan : Nous avons fait bonne figure à Tokyo. Je suis totalement satisfait de la performance égyptienne à Tokyo. Notre but était de battre tous les anciens records de l’Egypte aux JO et nous avons réalisé cela. Nous avons participé aux JO de Tokyo avec la plus grande délégation en nombre avec 137 athlètes et avec le plus grand nombre de sport avec 23 disciplines. Le meilleur est que nous avons réalisé le plus grand nombre de médailles olympiques dans une édition avec 6 médailles dont une d’or, une d’argent et 4 de bronze. Il ne faut pas oublier les autres bonnes performances des athlètes égyptiens qui se sont classés entre les 4e et 10e places, surtout que la plupart de ces athlètes sont très jeunes et représentent l’avenir du sport égyptien.

— Ces médailles étaient-elles attendues ?

— Tous les médaillés olympiques ont été des candidats pour des médailles, mais il y avait des changements dans les couleurs des médailles. Par exemple, il était prévu que Giana Farouk réalise une meilleure performance et elle était très proche de cela, tandis que Feryal Ashraf était candidate pour une médaille, mais elle a réalisé la surprise en décrochant l’or. De plus, certains n’ont pas obtenu de médailles, mais étaient très proches de leur but, comme la sélection de handball qui a réalisé une excellente performance avec une 4e place.

— Votre fédération a réalisé un exploit historique avec l’argent d’Ahmed Elgendy. Comment vous sentez-vous ?

— Je suis très heureux de cette médaille de bronze qui est valable à une médaille d’or, puisque cette discipline est l’une des compétitions olympiques les plus difficiles, et Elgendy l’a réalisée malgré une 13e place au début de l’épreuve de laser-run, mais j’étais sûr qu’il pourra monter sur le podium olympique. J’ai réalisé avec la Fédération de pentathlon moderne tous les exploits possibles : des médailles aux Mondiaux juniors, des médailles aux Mondiaux seniors, des médailles aux Jeux olympiques de la jeunesse et voilà une médaille olympique. La joie me comble et je suis totalement satisfait. Il faut savoir que cette médaille est le fruit d’années de travail et de planification, ce n’est pas le fruit du hasard.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique