Sports > Sports >

JO : Karaté et pentathlon, double espoir pour l’Egypte

Doaa Badr, Mardi, 03 août 2021

Les épreuves de karaté et de pentathlon moderne des JO débutent ce 5 août. La délégation égyptienne espère augmenter le nombre des médailles olympiques à travers ces disciplines.

JO : Karaté et pentathlon, double espoir pour l’Egypte
Pour ce qui est du karaté, Giana Farouk représente une grande chance de médaille olympique pour l’Egypte.

La dernière semaine des Jeux Olympiques (JO) de Tokyo, qui se déroulent du 23 juillet au 8 août, pourra apporter à l’Egypte d’autres médailles olympiques. Jeudi 5 août débuteront les épreuves de karaté et pentathlon moderne, deux disciplines phare de l’Egypte avec des athlètes d’un niveau mondial. Le karaté fait à Tokyo sa première apparition olympique. Et comme l’Egypte est très distinguée dans cette discipline, elle compte beaucoup sur ses karatékas pour monter sur le podium olympique. Le karaté égyptien dispute les JO avec 5 athlètes dont 3 dames et 2 hommes. Ils sont Radwa Sayed (-55 kg), Giana Farouk Lotfy (-61 kg), Ferial Ashraf Abdelaziz (+61 kg), Ali Elsawy (-67 kg) et Abdalla Abdelaziz (-75 kg). Les karatékas égyptiens ont décroché leurs tickets olympiques par plusieurs moyens : Giana Farouk et Ali Elsawy se sont qualifiés par le classement mondial dont les 4 premiers décrochent leurs tickets olympiques, Ferial Ashraf s’est qualifiée aux JO après avoir remporté la médaille de bronze aux éliminatoires mondiales qualificatives pour les JO qui se sont déroulées à Paris (France), tandis que Radwa Sayed et Abdalla Abdelaziz se sont qualifiés pour les JO par le quota continental.

Giana Farouk (-61 kg) était la première karatéka arabe et africaine à décrocher son ticket olympique en 2019 par le biais du classement mondial. A 26 ans, elle dispute les JO de Tokyo comme grand candidat de médaille. Elle possède un palmarès riche de médailles avec 3 médailles aux Mondiaux seniors dont deux d’or en 2014 et 2016 et une de bronze en 2018, à part plusieurs médailles aux Mondiaux juniors ; une médaille de bronze aux Jeux africains 2019 ; une médaille d’or aux Championnats d’Afrique 2020 et un tas de médailles aux Premier League et Series A. Sa compatriote Ferial Ashraf possède aussi une grande chance de monter sur le podium même si son palmarès ne comporte pas de médailles aux Mondiaux. La jeune de 22 ans avait réalisé un grand nombre de médailles aux Premier League et Series A. Des médailles qui offrent une grande expérience pour la jeune Egyptienne qui s’est qualifiée pour les JO à travers la compétition la plus difficile, les éliminatoires mondiales. Chez les hommes c’est Ali Elsawy (-67 kg), l’autre karatéka qui s’est qualifié à travers le classement mondial. Bien que son palmarès ne comporte aucune médaille aux Mondiaux, il représente une grande chance égyptienne grâce à ses bonnes performances aux Premier League et Series A. Son palmarès comporte 8 médailles, dont 4 d’or au Premier League et 2 médailles d’argent en Series A. Ainsi, les karatékas égyptiens espèrent réaliser un exploit en remportant des médailles olympiques à la première apparition olympique de la discipline qui pourra être la dernière.

Pentathlon, plus de chance parmi les hommes

Le pentathlon moderne possède aussi une chance de médaille. L’Egypte s’est qualifiée dans cette discipline avec le maximum quota, 2 dames et 2 hommes. Il s’agit d’Amira Kandil (classement mondial), de Haidy Morsy (championne d’Afrique), d’Ahmed Elgendy (médaille de bronze aux Mondiaux) et d’Ahmed Ashraf Hamed (classement mondial). Chez les dames, le but est d’acquérir de l’expérience pour les jeunes Egyptiennes. Tandis que chez les hommes, la chance de médaille est très forte grâce aux deux représentants égyptiens. Le jeune de 21 ans Ahmed Elgendy est le meilleur pentathlonien égyptien avec un palmarès riche de médailles. Médaille d’or aux Jeux olympiques de la jeunesse 2018, médaille de bronze aux Mondiaux seniors 2021, plusieurs médailles aux Mondiaux juniors, une médaille d’or et une de bronze en Coupe du monde 2019. Ainsi le meilleur pentathlonien junior au monde rêve d’inscrire son nom à Tokyo. Son compatriote Ahmed Ashraf possède lui aussi une bonne chance avec ses bonnes performances réalisées cette année avec une 4e place aux Mondiaux seniors et une médaille d’argent en Coupe du monde 2021.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique