Sports > Sports >

Maroc : Bonne performance des tireurs égyptiens

Doaa Badr, Mardi, 09 février 2021

Les tireurs égyptiens ont réalisé de bons résultats au Grand Prix du Maroc qui s’est achevé le 6 février dernier. Bilan.

Maroc : Bonne performance des tireurs égyptiens

Après une longue période d’inactivi­té pour cause d’épidémie de Covid-19, la sélection nationale de tir a disputé sa première compétition, le Grand Prix du Maroc, qui s’est déroulée du 28 jan­vier au 6 février. Seulement 3 Egyptiens ont participé à cet événement. Il s’agit des tireurs de l’épreuve de fosse olym­pique, Ahmed Zaher, Maggy Ashmawy et Sahar Talaat Mostafa conduits par le directeur technique italien, Alessandro Nicotra Di San Giacomo.

Les tireurs égyptiens ont réalisé une bonne performance au Maroc. Ahmed Zaher a obtenu les meilleurs résultats en terminant 4e de la finale de l’épreuve de fosse olympique avec 27 points. Concrètement, la concurrence était dure en raison de la présence des 38 meilleurs tireurs au monde. C’est le Russe Maxim Kabatkiy qui a décroché la médaille d’or, avec un record de 45 points, devant les Espagnols Alberto Fernandez, médaillé d’argent avec 45 points et Joan Garcia, médaillé de bronze avec 35 points.

Chez les dames, c’est Maggy Ashmawy qui réalise la meilleure per­formance égyptienne en se classant à la 10e place avec un total de 112 plateaux en fosse olympique, tandis que sa com­patriote Sahar Ibrahim s’est classée à la 17e place. C’est la Russe Luliia Saveleva qui a obtenu l’or en devançant l’Espa­gnole Fatima Galvez, médaille d’argent et la Marocaine Yasmine Marirhi, médaillée de bronze.

Il est vrai que la délégation égyp­tienne est revenue du Grand Prix du Maroc sans médaille, mais les résultats des 3 Pharaons paraissent satisfaisants compte tenu de la mauvaise préparation des tireurs nationaux à cause de l’épidé­mie de Covid-19. « Le Grand Prix du Maroc était une étape de préparation pour la sélection égyptienne avant de disputer la Coupe du monde de tir. Tournoi qui aura lieu en Egypte du 22 février au 5 mars, avec la participation de près de 300 athlètes de plusieurs pays », souligne Hazem Hosni, prési­dent de la Fédération égyptienne de tir, avant d’ajouter : « Nous envisageons d’organiser une compétition de très haut niveau, notamment en appliquant toutes les procédures sanitaires dans le but de protéger les participants ».

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique