Sports > Sports >

H d'Or 2020 : Salah, indétrônable roi d’Egypte et de Liverpool

Karim Farouk, Mardi, 26 janvier 2021

Ce n’était peut-être pas sa meilleure année au niveau individuel, mais Mohamad Salah a tout de même réalisé le rêve de toute une ville en menant Liverpool au titre de la Premier League pour la première fois depuis trois décennies et en faisant tomber de nombreux records.

Salah, indétrônable roi d’Egypte et de Liverpool
(Photo : AFP)

2020 sera toujours gravée dans l’histoire comme l’année du coronavirus, mais pas pour Mohamad Salah, qui a pu réaliser le rêve de toute une population de Liverpool, en menant le club phare de la ville à remporter le titre du Championnat national pour la première fois depuis 30 ans. « C’est un sentiment incroyable que de remporter le titre de la Premier League. Remporter ce trophée après tant d’années, c’est formidable pour le club et toute la ville. A mon arrivée, j’avais dit que je voulais remporter la Premier League, c’était le rêve de toute la ville. Nous avons tenu notre promesse et remporté la Premier League et la Ligue des champions pour nos supporters formidables qui nous ont poussés à ces succès », avait déclaré Salah après le sacre de Liverpool en juin dernier.

Pour Salah, c’était une nouvelle année de gloires qui cimente son statut de légende à Anfield. Il est vrai que l’attaquant égyptien a raté le triplé de meilleur buteur du Championnat anglais après ses précédents sacres en 2018 et 2019, mais ses 19 buts l’ont placé à la troisième place derrière Jamie Vardy (Leicester City), qui a marqué 23 buts, et en tête des buteurs de Liverpool. Sa contribution offensive de 19 buts et 10 passes décisives a constitué 30 % de la puissance de Liverpool (85 buts) la saison passée qui a écrasé la concurrence et terminé en tête du classement avec 18 points d’écart devant le Manchester City de Pep Guardiola. « Oui, c’est vrai que j’aime marquer des buts, c’est important pour moi, mais le plus important, c’est que je veux marquer pour aider l’équipe à gagner. C’est mon objectif principal et si je peux faire les deux, c’est parfait alors », dit-il.

En enchaînant une nouvelle saison, Salah a maintenu son allure et fait ce qu’il sait faire de mieux : marquer des buts. Grâce au triplé en match d’ouverture contre Leeds United 4-3, il a enregistré un nouveau record en devenant le premier joueur de l’histoire du club à marquer en match d’ouverture pour quatre saisons consécutives et le deuxième de l’histoire de la Premier League après Teddy Sheringham entre 1992 et 1995. Il a ensuite enchaîné ses buts pour s’installer confortablement à la tête des classements de buteurs à la mi-saison avec 13 buts.

Salah n’est peut-être pas aussi explosif que sa première saison historique 2017-2018, où il avait marqué 44 buts, toutes compétitions confondues, et décroché les titres de meilleur joueur et buteur de la compétition, mais il n’est pas bien en dessous de ce seuil. En effet, le numéro 11 des Reds a marqué 17 buts et signé 4 passes décisives, jusqu’à présent. Il compte une moyenne de 1 but toutes les 104,9 minutes en championnat ou en Ligue des champions en comparaison avec son record de 1 but toutes les 91,7 minutes en 2017-2018. Mais c’est une nette progression par rapport à ses taux de 1 but toutes les 160 minutes en 2018-2019 et 1 but toutes les 157,4 minutes en 2019-2020. Pas à son apogée mais toujours dans la classe des superhéros du football mondial.

Le seul regret demeure qu’il n’ait pas pu porter le maillot des Pharaons cette année après avoir été infecté par le Covid-19 pour rater les rencontres contre le Togo lors des qualifications de la Coupe d’Afrique des nations 2021 en novembre dernier.

Nouveaux records

« King Mo » a maintenu son habitude de faire tomber les records depuis qu’il est arrivé à Liverpool en 2017. Il a égalé le record de Michael Owen, entre 2000 et 2003, en tant que premier joueur de Liverpool à marquer plus de 20 buts, toutes compétitions confondues, pour 3 saisons consécutives. En juillet dernier, il devient le deuxième plus rapide joueur de l’histoire de la Premier League à avoir contribué à 100 buts (73 buts et 27 passes décisives) en 116 matchs derrière le buteur historique d’Angleterre Alan Shearer (79 buts et 21 passes décisives) en 100 matchs. Il a aussi atteint la barre de 100 buts pour Liverpool face à Everton (2-2) en 159 matchs en octobre dernier pour se situer à la troisième place derrière Roger Hunt (144 matchs) et Jack Parkinson (153 matchs). Et pour combler son année, Salah a fait tomber le record du légendaire capitaine de Liverpool, Steven Gerard, en marquant son 22e but en Ligue des champions contre la formation danoise FC Midtjylland (1-1), le 9 décembre dernier, pour devenir le meilleur buteur de l’histoire du club dans la compétition. C’était aussi le plus rapide but de l’histoire du club dans la compétition après 55 secondes seulement.

« C’est énorme que je sois devenu le buteur de l’équipe en Ligue d’Europe, j’en suis très fier. Je dois continuer sur ma lancée et continuer de marquer, car je veux briser tous les records possibles et prendre un grand écart par rapport aux autres », a-t-il dit. Mais à présent, le champion en titre est en difficulté après avoir laissé tomber de nombreux points, chuté dans le classement et même concédé une première défaite à domicile contre Burnley (1-0) pour la première fois depuis plus de trois saisons. L’équipe n’a pas marqué depuis quatre rencontres et tous les regards et espoirs sont tournés vers Salah. « Nous devons admettre que nous ne sommes pas dans une bonne période, mais nous devons nous concentrer seulement sur chaque match et rester solidaires pour franchir cette mauvaise passe. Je remercie les supporters pour leur confiance et support », a dit Salah, qui a été encore une fois nommé joueur du mois de décembre par les supporters du club qui attendent beaucoup de lui pour redresser la barre de l’équipe.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique