Sports > Sports >

Germine, la petite perle du tennis égyptien

Mirande Youssef, Mercredi, 16 septembre 2020

Germine Chérif, 15 ans, est la seule Egyptienne à pointer dans le top 500 du Women’s Tennis Association (WTA) junior (472e). Cette jeune joueuse qui ne cesse de progresser est une vraie graine de championne. Portrait.

Germine, la petite perle du tennis égyptien

Un parcours qui ne doit rien au hasard, une détermination sans faille, un mental d’acier et de grandes capacités sportives : Germine Chérif a tous les atouts pour devenir une grande joueuse de tennis. Cette année, malgré l’arrêt des activités sportives à cause de la pandémie du coronavirus, la jeune joueuse a réussi à se placer à la 472e place de la WTA (Tennis Association junior), devenant ainsi la première joueuse de la sélection à se hisser à ce stade du classement. En octobre 2019, Germine occupait la 3 180e place de la WTA junior, et grâce à un excellent tour de force réalisé dans de nombreux tournois auxquels elle a participé, elle a pu grimper à la 472e place. « J’ai disputé 5 tournois internationaux dans lesquels je suis arrivée en finale. Cette performance m’a permis de collecter un bon nombre de points et d’améliorer mon classement et j’ai pu intégrer le top 500. Si l’arrêt des compétitions n’avait pas eu lieu, j’aurais pu atteindre le top 200 », assure Germine.

Si Germine est une sportive dans l’âme, rien ne la prédestinait à faire du tennis. Toute petite à 3 ans, elle faisait de la natation. A 5 ans, elle a commencé le tennis par hasard pour s’amuser. Coup de chance, ce sport était vraiment fait pour elle. « Je me sentais épanouie en le pratiquant. Mon entraîneur chargé de détecter les talents s’est rendu compte rapidement de mon talent et m’a proposé d’entamer un planning de temps plus intensif », raconte Germine. Au début, elle a intégré le club Smash, et à l’âge de 10 ans, elle a poursuivi son entraînement au club Zohour à Madinet Nasr, et grâce à ses bons résultats, elle a intégré la sélection junior à l’âge de 11 ans. Actuellement, elle s’entraîne à l’académie « Star » sous la houlette de l’entraîneur et fondateur de l’académie Moustafa Naim. « Sa soif d’apprendre et sa passion pour le tennis l’ont aidée à progresser rapidement et à s’adonner entièrement aux entraînements. Je suis sûr que Germine a toutes les compétences qui lui permettront de se tailler un bon palmarès dans le monde du tennis », confie Moustafa Naim, son entraîneur.

Le succès de la jeune fille, qui a le goût de l’effort, a décollé en 2017 en remportant le titre africain. « J’ai pu m’illustrer en remportant le titre africain pendant 3 années successives en 2017, 2018 et 2019. L’année 2019 était pour moi un grand tournant car j’ai réussi à remporter les éliminatoires africaines de Prague qualificatives pour la Coupe du monde », raconte la jeune joueuse avec fierté. Ces bonnes performances ont attiré les regards vers cette jeune. Ainsi, la Fédération internationale de tennis a choisi Germine avec d’autres joueuses douées au niveau mondial pour faire une tournée en Europe. Elle y a disputé 5 tournois. « J’ai atteint la finale dans 2 tournois et le stade des quarts de finale dans 3 tournois. Je ne m’attendais pas à ces exploits, c’était pour moi une expérience qui m’a encouragée à continuer mon parcours avec force, confiance et certitude », ajoute-t-elle.

Pour la jeune fille, la condition physique et la concentration sont les éléments qui la mèneront à son rêve. Actuellement, le tennis occupe 25 heures de son emploi du temps chaque semaine. Un rythme que Germine accepte avec enthousiasme et détermination. « Ma journée commence par une heure de fitness et 4 heures de tennis, 2 heures le matin et 2 heures le soir. Pendant le confinement, je me suis concentrée sur le fitness et les exercices physiques à la maison pour maintenir une bonne condition physique », dit-elle.

Germine travaille sa technique, son endurance, sa résistance à l’effort et son mental pour faire le meilleur parcours possible pendant la prochaine saison. Objectif : entrer dans le top 200 du classement mondial junior de tennis et participer à des tournois comme Roland-Garros Junior. « Je participerai prochainement à des tournois ITF. Ce sont des tournois organisés par la Fédération internationale de tennis pour les jeunes joueuses des moins de 18 ans en vue d’engranger des points et améliorer mon classement mondial », ajoute-t-elle.

Le chemin de Germine est encore long et difficile pour devenir une joueuse profession­nelle. Pour tenir, Germine, pleine d’enthou­siasme et d’ambitions, a les yeux braqués sur son objectif qui est de réaliser des exploits pour le tennis féminin égyptien. « Je vais intégrer l’année prochaine la sélection dames. Mon but est d’acquérir plus d’expé­riences et d’améliorer mes techniques afin de faire mes premiers pas vers le professionna­lisme et de me frayer un chemin jusqu’à la plus haute marche », conclut Germine.

Qui sait, dans 10 ans, son nom résonnera peut-être sur le court central de Roland-Garros.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique