Sports > Sports >

Un derby pour l’honneur

Mohamad Mosselhi, Mardi, 18 août 2020

Le derby cairote entre Ahli et Zamalek aura lieu ce samedi 22 août au Stade du Caire. Le résultat de la rencontre n’aura pas de grand impact sur la position des deux équipes au classement, mais reste important pour le moral des footballeurs.

Un derby pour l’honneur
La bataille du milieu entre Tareq Hamed (Zamalek) et Aliou Dieng (Ahli) déterminera le résultat du match.

Malgré la différence de 15 points qui séparent Ahli, leader du classement, de son rival Zamalek, qui occupe la deuxième place, la rencontre de samedi, qui va opposer les deux clubs au Stade du Caire, reste importante pour les joueurs et les supporters des deux clubs. Depuis le retour de la compétition locale, le 6 août dernier, après presque 5 mois de suspension à cause de la pandémie de coronavirus qui a frappé le monde entier, la performance des joueurs des deux équipes laisse beaucoup à désirer. Ce niveau médiocre des joueurs ne s’explique pas seulement par la longue période de suspension, mais aussi à cause du manque de la concurrence vu l’important écart qui sépare les deux clubs.

Les joueurs d’Ahli ne trouvent aucun risque sur leur titre, presque tranché depuis l’hiver, alors que ceux de Zamalek estiment que leur mission dans le championnat est très difficile, voire impossible. Très réaliste, Patrice Carteron, directeur technique français de l’équipe, avait dévoilé l’objectif de son équipe dans le reste de cette saison en annonçant qu’il considère les matchs du Championnat comme une préparation pour le match de son équipe contre la formation marocaine de Raja, à l’occasion de la demi-finales de la Ligue des champions d’Afrique qui va avoir lieu au Maroc à la fin du mois prochain. « Notre premier objectif est le titre de la Ligue des champions d’Afrique, vu que nos chances dans la compétition sont encore présents. Ce qui n’est pas le cas dans la compétition locale, vu le grand écart qui nous sépare d'Ahli », a expliqué Patrice Carteron.

Malgré l’échec de Zamalek cette saison au niveau local, l’équipe a réalisé un grand succès au niveau continental avec son titre de la Supercoupe d’Afrique, remporté en février dernier, après avoir battu la formation tunisienne de l’Espérance de Tunis, champion d’Afrique lors de deux dernières saisons. Quelques semaines plus tard, les Blancs avaient réussi à se hisser jusqu’aux demi-finales de la Ligue des champions d’Afrique aux dépens de la même équipe tunisienne.

Une victoire contre Ahli lors de la rencontre de ce samedi va rassurer les joueurs et leur supporters en ce qui concerne la capacité de l’équipe d’aller loin dans la compétition africaine, dont le titre est loin de la portée des Blancs depuis 2002, quand Zamalek a remporté son 5e trophée africain. De même, la victoire va beaucoup aider l’équipe dans sa bataille pour conserver sa deuxième place qualificative pour la Ligue des champions d’Afrique la saison prochaine. Techniquement, l’équipe n’est pas à sa meilleure forme, tout comme Ahli, mais les Blancs vont avoir des objectifs à réaliser samedi.

Ahli veut se venger

De l’autre côté, les Rouges attendent cette rencontre avec impatience. Malgré leur place à la tête du classement, les champions d’Afrique veulent se venger de leur défaite contre Zamalek lors de la dernière Supercoupe d’Egypte, qui a eu lieu aux Emirats arabes unis en février dernier. Cette rencontre a témoigné de beaucoup d’incidents à sa fin, ce qui a incité la Fédération Egyptienne de Football (FEF) d’imposer de grandes sanctions sur les deux clubs et leurs joueurs. Secoués par cette défaite inattendue qui était sur penalties, les Rouges espéraient se venger de leur rival éternel, surtout que ce dernier n’a pas joué la rencontre du premier, prévue à quelques jours suite à la défaite de la Supercoupe d’Egypte, mais Zamalek s’est absentée de la rencontre sous prétexte que l’équipe n’a pas réussi à arriver au Stade du Caire à cause de la lourde pluie qui a frappé l’Egypte ce jour-là.

La FEF a considéré Ahli vainqueur de la rencontre, mais les Rouges attendaient encore de se venger sur le terrain. Tout comme Zamalek, les Rouges voudraient aussi se préparer pour les demi-finales de la Ligue des champions d’Afrique et une victoire contre le rival éternel va hisser la moralité de l’équipe avant sa rencontre attendue contre les Marocains de Wydad de Casablanca.

De même, une victoire contre Zamalek va aider le club à retrouver son calme après une semaine assez agitée suite au départ de Ramadan Sobhi, et va confirmer que l’équipe ne sera pas affectée par le départ de sa première star. Techniquement, l’équipe est apparue loin de sa forme du premier tour, surtout après les nombreuses absences qui ont frappé l’équipe. « Il est vrai que je ne suis pas très satisfait de la performance de l’équipe, mais c’est normal avec cette longue suspension », indique René Weiler, directeur technique suisse de l’équipe. « En ce qui concerne les nombreuses absences, je travaille seulement avec les joueurs qui sont à ma disposition, et l’équipe est prête de jouer avec les joueurs possibles », a-t-il ajouté.

La rencontre de ce samedi s’annonce donc assez chaude, surtout que les deux équipes affichent le désir de réaliser la victoire pour des raisons différentes. Rendez-vous samedi.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique