Sports > Sports >

Elle fait la fierté de la Tunisie

Doaa Badr, Mardi, 04 février 2020

En disputant les quarts de finale de l’Open d’Australie, la Tunisienne Ons Jabeur est devenue la première joueuse de tennis arabe à atteindre ce stade dans un tournoi du Grand Chelem.

Elle fait la fierté de la Tunisie

Malgré sa défaite en quarts de finale de l’Open d’Australie contre Sofia Kenin (6-4, 6-4), mardi 28 janvier à Melbourne, la Tunisienne Ons Jabeur (25 ans, 68e au classe­ment WTA) est très fière de sa quinzaine et de l’incroyable soutien de son pays. Après son magnifique parcours dans ce tournoi du Grand Chelem, la tenniswoman ne doit avoir aucun regret.

Durant son parcours, elle a éliminé l’an­cienne numéro 1 mondiale, Caroline Wozniacki (actuellement 131e mondiale), sur le score de 2 sets à 1 (7-5, 3-6, 7-5) au 3e tour. Au 1er tour, Ons Jabeur avait battu la Britannique Johanna Konta (59e au classement WTA) 6-4, 6-2, tan­dis qu’au 2e tour, elle avait éliminé la Française Caroline Garcia (46e mondiale) 1-6, 6-2, 6-3. Enfin, elle s’était qualifiée pour ces quarts de finale de l’Open d’Australie en battant, en 2 sets (7-6 et 6-1), la Chinoise Qiang Wang (29e au classement WTA), tombeuse de Serena Williams au 3e tour.

Avec cette qualification, Ons Jabeur est devenue la première joueuse arabe à atteindre les quarts de finale de l’un des quatre tournois du Grand Chelem. Sa performance n’est pas une surprise pour cette joueuse, qui entre désormais dans l’histoire et qui se révèle aux yeux du monde. Sacrée chez les juniors à Roland-Garros en 2011, Ons Jabeur joue aujourd’hui dans la cour des grands et confirme qu’elle possède un potentiel extraordinaire.

Parcours impressionnant chez les juniors

A 25 ans, Ons Jabeur a accompli le plus beau parcours de sa carrière dans un tournoi majeur. Avec une 51e place au classement mondial atteinte en septembre 2019, elle est considérée comme la meilleure joueuse arabe de l’histoire du tennis. Fin novembre, elle avait d’ailleurs reçu le prix de la meilleure athlète arabe fémi­nine de l’année 2019, décerné par la London Arabia Organization en coopération avec d’autres organisations. Une distinction que jamais une Tunisienne n’avait remportée.

Avec cet Open d’Australie, Ons Jabeur révèle un potentiel connu depuis plusieurs années par les initiés. En effet, la jeune femme avait connu un parcours brillant chez les juniors: en 2010, elle a accédé à la finale junior de Roland-Garros, où elle a été battue par Elina Svitolina, aujourd’hui 5e mondiale. Un an plus tard, elle a remporté le tournoi Porte d’Auteuil contre Monica Puig. Une promesse qu’elle s’était faite à l’âge de 9 ans. « A un tournoi à Montpellier, j’avais dit que je remporterais Roland-Garros. Tout le monde s’était moqué de moi, se remé­more la joueuse de 25 ans. Mais mon rêve de petite fille est devenu réalité ».

Participant quasiment à tous les tournois du Grand Chelem depuis 2017 et ayant atteint à 3 reprises le 3e tour, Ons Jabeur s’est fait connaître dans son pays et chez les voisins. Surtout, elle donne envie à de jeunes Tunisiennes de se lancer dans le tennis.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique