Sports > Sports >

Deux équipes, deux stars

Karim Farouk, Mardi, 30 juillet 2019

Rivaux à la Premier League, l’Algérien Riyad Mahrez (Manchester City) et le Sénégalais Sadio Mané (Liverpool) se retrouvent face à face, cette fois pour le titre continental. Portraits.

Deux équipes, deux stars

Sadio Mané, le joueur qui n’a pas encore tout donné

Sadio Mané, le joueur qui n’a pas encore tout donné
(Photo : Reuters)

Meilleur buteur et passeur du Sénégal dans cette compétition, Sadio Mané n’a pas encore montré tout ce dont il est capable. Le Lion sénégalais a raté le premier match de son équipe en raison de suspension avant de faire une petite entrée face à l’Algérie (0-1) lors de la phase de poule. Il a marqué un doublé contre le Kenya (3-0) et un but contre l’Ouganda (1-0) et signé une passe décisive à Idrissa Gana Gueye contre le Bénin (1-0). Mais l’attaquant de Liverpool, champion d’Europe 2019, et meilleur buteur de la Premier League anglaise a été coupable de rater deux penalties et de nombreuses occasions faciles tout au long du parcours. « Pour le moment, je ne vais plus tirer de penalties ici. J’admets que j’ai raté deux tirs sur deux matchs et ce n’est pas un bon taux. Je ne veux pas nuire à mon équipe et je laisserai d’autres joueurs exécuter les penalties », a dit Mané. Puissant physiquement et doué balle au pied, Mané, grand favori pour le titre de meilleur joueur africain en 2019, est capable de faire valser les défenseurs, et si nécessaire, de faire le forcing pour transpercer n’importe quelle défense. Mais en Egypte, il a manqué à son explosivité tant réputée, et sa performance laisse à désirer à l’image de sa sélection qui a eu de grandes peines pour avancer bien la grande étiquette de favoris qu’elle porte sur le dos depuis le début de la compétition.

C’est l’heure de la vérité où chacun cherche à confirmer son avance. Face à une équipe algérienne solide et organisée, Mané porte les espoirs de toute une nation qui espère le voir étaler ses muscles pour remporter le premier titre de leur histoire.

Riyad Mahrez, l’espoir des Fennecs

Riyad Mahrez, l’espoir des Fennecs

Véritable héros national, c’est après tout grâce à un coup franc lumineux à la 93e minute que l’Algérie a battu le Nigeria 2-1 pour se qualifier à sa première finale depuis 1990. « J’ai décidé d’assumer ma responsabilité et de tirer le coup franc et je suis heureux que j’aie pu marquer. Je dédie cette victoire à tout le peuple algérien et je leur dis que vous avez le droit de célébrer mais de rester dans la logique et on va vous rapporter la coupe », a dit Riyad Mahrez, après la victoire contre le Nigeria dimanche 14 juillet.

Le capitaine des Fennecs est l’artisan majeur du bon parcours de l’Algérie en montrant ses fines qualités mais aussi son esprit de leader. Mahrez a marqué trois buts jusqu’à présent face au Kenya (2-0 au premier tour), la Guinée (3-0 en 8es de finale) et le Nigeria (2-1 en demi-finale) pour se situer juste derrière le buteur nigérian Odion Ighalo. L’attaquant de Manchester City, qui a battu Liverpool pour le titre de championnat de cette saison et meilleur joueur de la Premier League et d’Afrique en 2016, a une finesse de jeu qui fait dérouter les défenses adverses. Evoluant en grande partie sur le flanc droit, il dribble, perce la défense pour frapper ou passer à précision à ses coéquipiers. Mahrez, perçu pour être l’un des meilleurs joueurs africains lors de ses dernières années, met son excellent talent au service du collectif au lieu de chercher à faire des éclats individuels. Il aura une épreuve difficile face à des puissants défenseurs sénégalais, mais au moins, il n’aura pas à faire face à l’excellent Kalidou Koulibaly qui sera suspendu pour la finale.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique