Sports > Sports >

Handball : Retour dans la cour des grands

Mohamad Mosselhi, Mercredi, 30 janvier 2019

En terminant 8es du Championnat du monde de handball, les Egyptiens ont réalisé leur meilleur résultat, lors de cette compétition, depuis leur 4e place de 2001. Un exploit pour les Pharaons qui veulent être au top pour les Mondiaux de 2021, en Egypte.

Malgré ses 35 ans, Ahmad Al-Ahmar demeure la grande vedette de la sélection d
Malgré ses 35 ans, Ahmad Al-Ahmar demeure la grande vedette de la sélection d'Egypte. (Photo: AFP)

L'egypte a regagné sa place dans le handball mondial, après avoir terminé 8e au Championnat du monde qui s'est achevé dimanche en Allemagne et au Danemark. C’est un grand succès pour les Pharaons, qui ont vécu des années assez difficiles après l’exploit de 2001 et leur 4e place aux Mondiaux. Depuis cette date, l’Egypte n’avait pas réussi à confirmer cette performance et avait connu une grande baisse de niveau en obtenant des résultats décevants, se classant entre la 13e et la 17e place, dans 8 éditions successives de la compétition mondiale. Avant le coup d’envoi de l’édition 2019, les Egyptiens s’attendaient à une performance similaire aux précédentes éditions, mais les Pharaons ont surpris tout le monde en se hissant à la 8e place, devenant la seule équipe non européenne à intégrer le top 8.

Placée dans le groupe D, l’Egypte a commencé son parcours dans la compétition par une défaite logique de 24-27 face à la Suède, vice-championne d’Europe 2018, puis une autre contre le Qatar 23-28. La première victoire des Pharaons a lieu au troisième jour de la compétition contre l’Argentine, 22-20, avant de faire un match nul de 30 à 30 contre la Hongrie. L’Egypte a rempli sa mission au premier tour avec une large victoire contre l’Angola 33-28 pour se qualifier au tour principal en arrivant troisième du groupe, derrière la Suède et la Hongrie. Au tour principal, l’Egypte a perdu contre la Norvège 28-32, puis contre le Danemark, pays hôte de la compétition, 20-26. Mais pour la dernière rencontre de ce tour, les Pharaons se sont offert une large victoire contre la Tunisie, championne d’Afrique en titre, 30-23.

La victoire haut la main de la Norvège contre la Hongrie de 35 à 26 a permis aux Pharaons de terminer à la 4e place dans leur groupe au tour principal, aux dépens de la Hongrie, grâce à la différence de buts. Ils ont ainsi pu jouer le match pour la 7e place, une rencontre perdue face à la puissante formation espagnole 31-36. « Franchement, notre 8e place obtenue au Mondial est une grande surprise pour nous », s’est exprimé Islam Hassan, joueur de la sélection. « Notre objectif était de se qualifier pour le tour principal. Nous sommes en train de construire une nouvelle équipe, alors terminer à la 8e place était une grande performance pour nous », a-t-il ajouté. Les Pharaons ont confirmé qu’ils étaient sur la bonne voie. Techniquement, l’Egypte a réalisé une performance assez satisfaisante. Elle a réussi à se mesurer aux grandes puissances mondiales à l’image de la Norvège et du Danemark qui ont avancé jusqu’à la finale de la compétition avant que le Danemark ne remporte le titre, suite à sa victoire de 31 à 22.

Les handballeurs égyptiens ont joué de grandes rencontres et ils ont perdu à cause d’un manque de concentration et d’expérience dans les moments de jeu critiques. « Il est clair qu’il y a une grande différence entre notre équipe et les grandes puissances, que ce soit techniquement ou physiquement. Mais on a réussi à se mesurer à ces équipes. C’était très difficile de les battre, mais on a essayé et l’on a été à la hauteur de notre mission », se réjouit Islam Hassan.

Objectif 2021

L’équipe nationale égyptienne a révélé un grand nombre de joueurs prometteurs qui ont fait leurs preuves lors de ce Mondial, à l’image de l’arrière de Zamalek Yéhia Khaled et du duo d’Ahli, le meneur de jeu Ahmad Khayri et le gardien Mohamad Essam Al-Tayar. Agé de 21 ans, ce trio, aux côtés d’autres cadres plus âgés, à l’instar de Yéhia Al-Deraa, Ali Zein, Mohamad Mamdouh Hachem, Islam Hassan et Mohamad Sanad, assure un bel avenir au handball égyptien. La prochaine période sera très importante vu le grand nombre d’engagements à venir. Cela va commencer avec la Coupe d’Afrique des nations qui se tiendra en Tunisie l’année prochaine. Cette compétition est un grand rendez-vous pour les Pharaons qui souhaitent prendre leur revanche sur la Tunisie qui leur a ôté le titre lors de la précédente édition.

La mission s’annonce un peu difficile, la Tunisie jouant à domicile. Mais les Pharaons, avec leur performance au Mondial, ont confirmé qu’ils sont capables de relever le défi. Le titre africain sera important pour l’Egypte d’autant plus qu’il garantirait à l’équipe une place aux prochains Jeux olympiques de Tokyo 2020. Il faudra toutefois qu’elle arrive dans les trois premiers pour accéder aux qualifications. Et c’est l’un des grands objectifs des handballeurs égyptiens, car cette compétition sera une étape importante pour les Pharaons avant l’événement spécial du Championnat du monde en Egypte, en 2021. « Notre performance lors du Mondial a confirmé que nous sommes sur la bonne voie. Je remercie les joueurs pour cela. Et je suis sûr que l’avenir sera bien meilleur pour cette équipe prometteuse », conclut Hussein Zaki, entraîneur adjoint de la sélection .

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique