Sports > Sports >

L’Egypte vise l’organisation de la CAN 2019

Mohamad Mosselhi, Mardi, 18 décembre 2018

L'Egypte et l'Afrique du Sud ont présenté leur candidature pour organiser la Coupe d'Afrique des Nations (CAN) 2019, à la place du Cameroun. Dotée de grands moyens, l'Egypte espère bien avoir cet honneur, après son succès en 2006.

L’Egypte vise l’organisation de la CAN 2019
L'Egypte a organisé une CAN réussie en 2006. (Photo : AFP)

A la grande surprise, l’Egypte a déclaré officiellement sa candidature pour organiser la prochaine Coupe d’Afrique des Nations (CAN) qui va commencer en juin prochain. Cette édition de la CAN devait avoir initialement lieu au Cameroun, mais la Confédération Africaine de football (CAF) a retiré l’organisation du pays centre-africain à cause de son retard dans l’avancement de ses préparations pour accueillir la compétition.

Tout commence mercredi dernier quand Rachid Talbi Alami, ministre marocain des Sports, déclare que son pays n’a aucune intention d’organiser la CAN, soit 48 heures avant la clôture des candidatures qui était à minuit de vendredi dernier.

Quelques heures plus tard, c’est son homologue égyptien, Achraf Sobhi, qui déclare que l’Egypte, elle, est prête pour organiser la CAN. La Fédération égyptienne confirme les déclarations du ministre et présente officiellement jeudi dernier la candidature de l’Egypte.

« Le pays possède les moyens et les infrastructures pour organiser la Coupe du monde, pas seulement la CAN », a déclaré Ahmad Mégahed, membre de la Fédération Egyptienne de Football (FEF) et porte-parole de la fédération.

« Nous avons discuté ce sujet avec les autorités concernées dans l’Etat et elles ont confirmé être complètement prêtes à organiser cet événement », déclare de son côté Hani Abou-Reida, président de la FEF.

En effet, l’Egypte a les capacités d’accueillir cet événement, au vu du grand nombre de stades qui existent dans les quatre coins du pays, mais aussi du nombre important d’hôtels capables d’accueillir les supporters des différentes équipes, sans compter que l’infrastructure du pays, en général, lui permet d’organiser ce type de compétition. Le grand succès de l’Egypte en 2006 quand elle a organisé la CAN en est la preuve.

Mais sa mission ne sera pas aisée du tout vu que l’Afrique du Sud a aussi présenté sa candidature pour organiser cette édition 2019. C’est un rival de poids et à craindre. Ce pays a réussi à organiser la Coupe du monde en 2010, le seul pays du continent pour l’instant, et elle a organisé la CAN à deux reprises en 1996 et en 2013. Il est clair que l’infrastructure sportive sud-africaine est adaptée. Mais ce qui pourrait anéantir ses chances, c’est la présence attendue des supporters, surtout que les Sud-Africains ne donnent pas beaucoup d’importance au football. Ce qui est un critère très important pour la CAF.

L’Egypte souffre de la même lacune, mais les supporters ont commencé à retourner petit à petit dans les gradins après une longue période d’absence et les matchs du Championnat ont accueilli plus de 5 000 supporters. Il faut préciser que la sécurité égyptienne est toujours présente dans les matchs de la sélection nationale.

La CAF va dévoiler le pays hôte le mercredi 9 janvier lors d’une réunion de son bureau exécutif au Sénégal.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique