Sports > Sports >

L'Egypte brille à Tarragona

Doaa Badr, Mardi, 26 juin 2018

L’Egypte participe aux Jeux Méditerranéens (JM), qui se déroulent du 22 juin au 1er juillet à Tarragona (Espagne), dans 21 disciplines sur 33. Les athlètes égyptiens ont remporté 5 médailles en karaté, seule épreuve terminée, et ont réalisé de bonnes performances en haltérophilie et en natation.

Jeux Méditerranéens

Karaté : 5 médailles pour l’Egypte

Karaté : 5 médailles pour l’Egypte

L’épreuve de karaté est la première à s’être terminée aux Jeux Méditerranéens (JM) qui se déroulent du 22 juin au 1er juillet à Tarragona, en Espagne. L’Egypte, qui est l’une des nations phare de la discipline, a remporté 5 médailles, soit 2 d’argent et 3 de bronze. Sans médaille d’or, l’Egypte s’est classée à la 9e place au tableau des médailles du karaté. Cette performance est inférieure à celle des JM de Mersin (Turquie) en 2013, lorsque les karatékas égyptiens avaient décroché 8 médailles (2 d’or, 3 d’argent et 3 de bronze).

En effet, aujourd’hui, la situation du karaté est totalement différente. Dès la décision de l’intégration du karaté au programme des Jeux Olympiques (JO) de Tokyo 2020, cette discipline a connu un grand bouleversement, puisque toutes les nations ont commencé à accorder plus d’importance à ce sport. En même temps, l’Egypte a vu son équipe rajeunir. « Aujourd’hui, l’équipe est totalement renouvelée, elle est composée de jeunes athlètes. 2 karatékas seulement avaient disputé la dernière édition des JM. Donc, je suis satisfait de cette performance », déclare Sayed Al-Fiqi, entraîneur de la sélection nationale de karaté.

L’Egypte a disputé l’épreuve de karaté avec 10 athlètes, 5 hommes et 5 dames. Presque la moitié sont des karatékas non classés, qui visent à acquérir de l’expérience. Les deux médailles d’argent ont été obtenues par la championne du monde Giana Farouk (-60 kg) et Ahmad Al-Asfar (+80 kg). Quant aux médailles de bronze, elles sont revenues à Arij Rached (-50 kg), Malek Gomaa (-60 kg) et Ahmad Al-Masry (-80 kg).

Pour la vedette de l’équipe, Giana Farouk, la médaille vient à point nommé pour annoncer son retour sur la scène internationale, puisque c’est la première depuis sa médaille d’or obtenue aux Mondiaux de 2016. La championne du monde s’était retirée pour un an pour se concentrer sur ses études.

Un doublé d’or pour Ahmad Saad

Un doublé d’or pour Ahmad Saad

L’haltérophile égyptien, Ahmad Saad, a enregistré son nom en lettres d’or au tableau des JM. Il a, en effet, remporté 2 médailles d’or dans la catégorie (-62 kg), soulevant un poids de 127 kg à l’arraché et de 155 kg à l’épaulé-jeté. « Je suis très heureux de ma performance. J’ai décroché ces deux médailles malgré la concurrence féroce avec de grands champions, tels que le Turc Erol Bilgin, champion d’Europe, et l’Espagnol Jossue Brachi Garcia. La compétition n’a pas été facile, mais j’ai suivi une excellente stratégie avec mon entraîneur Mohamad Al-Dib. Après l’échec de Bilgin au 3e essai, j’ai pu me contenter de mon 2e essai, qui m’a assuré l’or », se réjouit Saad.

Saad est un athlète expérimenté qui possède un palmarès très riche. Il a décroché 2 médailles — une d’or et une d’argent — aux JM 2013 ainsi que toute une série d’autres médailles dans des compétitions africaines et arabes. Il a encore terminé 5e aux JO de Rio de Janeiro en 2016. Avec ces deux médailles d’or, il a confirmé son niveau international, tout en enregistrant son nom parmi les candidats sérieux pour une médaille aux Mondiaux et aux JO.

Farida Osmane remporte l’or et l’argent

Farida Osmane remporte l’or et l’argent

La vedette de la natation égyptienne, Farida Osmane, a continué sur sa lancée en remportant 2 médailles, soit une d’or en 50 m papillon (25,48) et une d’argent en 100m papillon (58,51). En réalisant un temps de 25,48 sur 50 m papillon, elle a de plus battu le record des JM qu’elle avait elle-même établi lors des JM 2013. A Tarragona, elle a devancé de grandes championnes, telles l’Italienne Elena Di lidoo, médaillée d’argent (26,21), et la Française Marie Wattel, médaillée de bronze (26,48).

Ainsi, le « papillon » Farida n’arrête pas de réaliser des exploits pour la natation égyptienne. Aux Mondiaux juniors en 2011, elle avait réalisé une première dans l’histoire de la natation égyptienne en décrochant une médaille d’or en 50 m papillon. Aux Mondiaux seniors de 2017, elle a inscrit son nom dans l’histoire de la natation égyptienne en décrochant une médaille de bronze en 50 m papillon, encore une première pour l’Egypte.

La jeune sportive de 23 ans a pu réaliser ces exploits grâce notamment à sa résidence aux Etats-Unis depuis 2013. Après avoir terminé ses études à l’Université de Berkeley en Californie (CAL) l’année dernière, elle est restée aux Etats-Unis. Elle nage sous les couleurs de l’Université de Californie. Ses récents résultats confirment qu’elle est sur la bonne voie pour réaliser son rêve de remporter une médaille olympique.

Mohamad Ihab : L’or une fois de plus

Mohamad Ihab : L’or une fois de plus

Le champion du monde d’haltérophilie, Mohamad Ihab (-77), vise uniquement des médailles d’or depuis qu’il a obtenu le bronze aux JO de Rio en 2016. Depuis 2 ans, il se concentre sur cet objectif et a ainsi remporté des médailles d’or dans toutes les compétitions disputées. Idem aux JM de Tarragona, où il a décroché 2 médailles d’or, soit une à l’arraché avec 162 kg et une à l’épaulé-jeté avec 190 kg. Il a facilement devancé ses concurrents, l’Espagnol Eduardo Mata Perez et le Turc Celil Erogdu.

Mohamad Ihab est en passe de devenir une icône égyptienne. Il ne cesse de prouver qu’il est un athlète exceptionnel avec des ambitions sans limites. Grâce à ses excellentes performances, dont 3 médailles d’or aux Mondiaux 2017 et une médaille de bronze aux JO 2016, il a eu l’honneur de porter le drapeau égyptien durant la cérémonie d’ouverture des JM. Désormais, il vise l’or aux prochains Mondiaux ainsi que l’or aux JO 2020.

Médailles égyptiennes lors des 4 premières journées

Karaté

Argent : Ahmad Al-Asfar (+84 kg), Giana Farouk (-61 kg).

Bronze : Malek Gomaa (-60 kg), Ahmad Al-Masri (-84 kg), Areej Rached (-50 kg).

Haltérophilie

Or : Ahmad Saad (2 fois or en 62 kg), Mohamad Ihab (2 fois or en 77 kg).

Argent : Moustapha Ibrahim (69 kg).

Bronze : Héba Ahmad (48 kg).

Natation

Or : Farida Osmane (50 m papillon).

Argent : Abdel-Rahman Al-Arabi (50 m papillon), Farida Osmane 100m papillon).

Tir

Argent : Ahmad Qamar (fosse olympique)

Bronze : Afaf Al-Hodhod (pistolet 10 m air comprimé)

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique