Sports > Sports >

L’ascension inattendue de Warda

Karim Farouk, Mardi, 09 mai 2017

L'année 2017 a porté bonheur à l'ailier égyptien Amr Warda, qui a remporté la Coupe de Grèce cette semaine avec PAOK et s’est réservé une place dans le noyau de base des Pharaons.

L’ascension inattendue de Warda
Warda remporte la Coupe de Grèce pour décrocher le premier titre de son palmarès.

Il y a à peine deux ans il avait quitté Ahli par la petite porte, mais Amr Warda a gravi les échelons à une vitesse folle. Il vient de décrocher son premier titre européen en remportant la Coupe de Grèce avec PAOK aux dépens d’AEK Athens 2-1, samedi dernier. « Nous sommes vainqueurs de la Coupe de Grèce. C’est une grande joie pour nous tous et pour moi que de rem­porter mon premier titre avec l’équipe », a-t-il dit. Embauché en janvier dernier, le jeune ailier égyp­tien (23 ans) a contribué à ce cin­quième titre de Coupe pour PAOK mettant fin à une longue traversée du désert depuis 2003.

L’année 2017 a témoigné de l’as­cension de Warda. Un premier titre à son palmarès et une belle impres­sion avec la sélection de l’Egypte à la Coupe d’Afrique 2017 au Gabon au début de l’année. Formé chez le ténor égyptien Ahli, le talentueux ailier n’a pas pu faire sa percée au sein de l’équipe senior. Il a été prêté à l’Ittihad d’Alexandrie pour une saison avant de quitter l’Egypte. Il signe pour la formation grecque de Panaitolikos en 2015 et ne tarde pas à impressionner le public hellène en marquant 5 buts et en délivrant 2 passes décisives lors de sa première saison. Il a maintenu son allure pen­dant la deuxième saison marquant 4 buts en 12 rencontres seulement pour attirer les regards des plus grandes firmes. « Mon agent est en contact avec plusieurs clubs dont Valencia, mais rien de concret jusqu’à présent. Il faut attendre et voir. Ahli aussi m’a contacté, mais je préfère continuer ma carrière en Europe à présent », avait-il dit en décembre dernier. Sa prestation n’a pas échappé aux regards du sélec­tionneur de l’équipe nationale, Hector Cuper, qui l’a intégré dans son groupe de 23 joueurs pour la CAN. Remplaçant de luxe qui peut évoluer à tous les postes offensifs, Warda a évolué sur le couloir droit, gauche et au centre, voire il a été titularisé en tant qu’attaquant de pointe lors de la finale en raison de la blessure de Marwan Mohsen et Ahmad Hassan « Kouka ». Malheureusement, l’aventure des Pharaons s’est achevée après la défaite en finale contre le Cameroun 2-1. « Je suis très déçu, car nous sommes venus ici pour remporter le titre après une si longue période d’absence. Nous avons déployé tous nos efforts et je demande au public égyptien de soutenir ce groupe, car c’est une bonne génération qui est capable de réaliser la gloire du football égyptien », avait-il dit après la compétition.

Après avoir été suivi par de nom­breux clubs tels que Porto, Marseille et Anderlecht, Warda finit par signer au PAOK un contrat de trois saisons et demie. Il intègre rapidement le groupe et dispute 8 rencontres marquant à deux reprises et créant 2 passes déci­sives qui ont mené son équipe à la deuxième place du championnat der­rière le champion Olympiakos.

Malgré son petit gabarit de 1,76 m pour 70 kg dans un football moderne où le jeu physique et athlétique est important, Warda s’est distingué par sa vitesse, son talent et son agilité. Aujourd’hui, son talent est reconnu, il fait partie du cercle distingué des internationaux égyptiens, et sa car­rière est pleinement lancée : il dépas­sera le stade du Championnat grec. Un nouveau pas semble à l’horizon.

Focus

Né le 17 septembre 1993 à Alexandrie (Egypte)

Taille : 1,76 m, 70 kg

Position : Attaquant

Clubs : Ahli (2011-2014), Ittihad d’Alexandrie (2014-2015), Panaitolikos, Grèce (2015-janvier 2017), PAOK (janvier 2017)

Sélection :

1re sélection : Egypte-Zambie (3-0), 11 octobre 2015

12 sélections, 0 but

Palmarès :

Finaliste de la CAN 2017

Vainqueur de la Coupe de la Grèce 2017

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique