Sports > Sports >

L’Egypte revient avec 3 médailles de bronze

Doaa Badr, Mardi, 23 août 2016

Après 15 jours de sport et d’émotion, les 31es Jeux Olympiques (JO) de Rio de Janeiro ont pris fin dimanche. L’heure du bilan pour la délégation égyptienne qui a connu des déceptions et de bonnes surprises.

L’Egypte revient avec 3 médailles de bronze

Au revoir Rio. Les JO ont pris fin dans une ambiance de carnaval légèrement arrosée par une météo capricieuse, dimanche soir, à l’issue d’une cérémonie de clôture dédiée à l’art brésilien sous toutes ses formes, et plus particuliè­rement à la musique. Les rythmes brésiliens avaient déjà été au coeur de la cérémonie d’ouverture. Le maire de Rio, Eduardo Paes, a alors transmis le drapeau olympique à Yuroko Koike, gouverneur de Tokyo, où doivent se dérouler les JO de 2020.

Les Jeux se sont achevés après deux semaines de compétitions et 306 médailles d’or. Les Etats-Unis ont pris la tête du classement final au tableau des médailles de ces 31es JO, avec un total de 121 médailles, dont 46 d’or. La Grande-Bretagne a ter­miné 2e avec 67 médailles, dont 27 d’or, et la Chine 3e avec 70 médailles, dont 26 d’or.

L’Egypte, qui a participé à ces JO avec 122 athlètes, a terminé à la 75e place des JO avec 3 médailles de bronze. Les 3 Egyptiens qui ont sauvé l’honneur de l’Egypte sont Mohamad Ihab (77 kg, haltérophi­lie), Sara Samir (69 kg, haltérophi­lie) et Hédaya Malak (57 kg, taekwondo).

Ainsi, les Fédérations d’haltéro­philie et de taekwondo ont prouvé qu’elles sont les meilleures d’Egypte. L’haltérophilie, discipline phare du pays, a non seulement remporté 2 médailles de bronze, mais les halté­rophiles égyptiens ont également réalisé les meilleures performances de la délégation égyptienne avec une 4e place, trois pour la 5e place et quelques autres classement presti­gieux.

Il ne s’agit toutefois pas de la meilleure performance de l’Egypte aux JO si on la compare à celle des JO de Londres 2012, où l’Egypte avait décroché 3 médailles d’argent et une de bronze. « Ce résultat est satisfaisant pour nous. A part les trois médailles de bronze, nous avons reçu 18 certificats du Comité olympique international pour les athlètes qui se sont classés entre la 4e et la 8e place » déclare Hicham Hatab, président du Comité olym­pique égyptien.

Très près de la médaille

Si 18 athlètes ont terminé dans le top 8 du classement des JO, 6 Egyptiens ont été sur le point de remporter une médaille olympique : Chaïmaa Haridi, 4e de la catégorie de +75 kg en haltérophilie, Ragab Abdel-Hay, 5e de la catégorie de 94 kg en haltérophilie, Ahmad Saad, 5e de la catégorie de 62 kg en haltéro­philie, Ahmad Qamar, 5e de la fosse olympique en tir, Afaf Al-Hodhod, 5e du 10 m pistolet en tir, Inès Khorchid, 5e de la catégorie 69 kg en lutte féminine, et Hossam Bakr, 5e de la catégorie de 75 kg en boxe.

Ces six athlètes sont passés très près de la médaille olympique, bien qu’ils aient été hors des pronostics du Comité olympique égyptien et de tous les experts. D’autres Egyptiens ont de même réalisé de bonnes per­formances tels les deux rameurs, Abdel-Khaleq Al-Banna, 4e de la finale B de skiff, et Nadia Negm, 6e de la finale D de skiff. Ces deux rameurs ont créé la surprise à Rio en réalisant un tel classement. « Les JO de Rio ont révélé de nouveaux cham­pions. Il faut accorder plus d’impor­tance et d’intérêt à tous ces athlètes pour bien les préparer aux JO de Tokyo », souligne Mamdouh Al-Chechtawi, directeur exécutif du Comité olympique égyptien.

Quelques athlètes ont déçu les attentes de leur public, surtout ceux qui ont été portés candidats pour une médaille olympique. Le seul médaillé olympique de la délégation égyptienne, l’escrimeur Alaa Aboul-Qassem (fleuret), n’a pas réussi à conserver sa médaille olympique. Vu son expérience et son bon classe­ment mondial, de grands espoirs reposaient sur lui. Le médaillé d’ar­gent aux JO 2012 a raté le podium de Rio après avoir perdu son match en 8es de finale face à l’Italien Daniele Garozzo sur un score de 13-15. Aboul-Qassem a, en revanche, fait un très bon match face à l’escrimeur italien, de haut niveau.

Le boxeur Hossam Bakr Abdine (75 kg) a laissé échapper son rêve de médaille olympique après avoir perdu son match de quarts de finale face au Mexicain Uriel Rodriguez Misael (0-3), lundi dernier. Abdine est entré sur le ring sans grande confiance apparente donnant l’im­pression d’être incertain et stressé. Ainsi, le médaillé de bronze des der­niers Mondiaux a laissé partir sa chance d’accéder au podium des JO. « Avant ce match, j’étais très stressé. J’avais l’impression que je disputais le match de ma vie, le match qui va garantir l’avenir de mes enfants. C’est très difficile et l’arbitrage était très mauvais », confie Hossam Bakr.

Ippon surprise

Tableau des médailles

Bien que le judoka Ramadan Darwich (-100 kg) ait réalisé la meilleure performance de la disci­pline en terminant à la 7e place, il a déçu ses fans qui aspiraient à une médaille. En dépit d’un bon début au premier tour, il échoue en quarts de finale contre le judoka d’Azerbaïdjan, Elmar Gasimov, par ippon. Après la qualification du judoka azerbaïdja­nais pour la finale, Darwich avait une chance de disputer les matchs de repêchage pour décrocher une médaille de bronze. Mais Darwich a été battu par l’Allemand Richard Frey Karl par un ippon survenu par surprise. « Je suis très triste pour la défaite de Ramadan Darwich aux JO. C’est la plus grande déception du judo égyptien. Le tirage au sort était favorable pour que Darwich rem­porte une médaille olympique. Mais malheureusement, la mauvaise ges­tion de cette rencontre, de la part du directeur technique, a causé sa défaite. Il a perdu 2 matchs par ippon », déclare Bassel Al-Gharabawi, ancien directeur technique des sélec­tions égyptiennes et tunisiennes, et actuel analyste pour les chaînes de télévision Bein Sport. Il a ajouté que Darwich avait battu ces deux judokas auparavant. « C’est un judoka de très haut niveau, très talentueux et pos­sède de grandes capacités. Il était prêt pour une médaille olympique. Quelle perte ! », dit-il. Le médaillé de bronze aux Mondiaux 2014, Azmy Mehelba, a aussi déçu les Egyptiens après avoir échoué dans la qualifica­tion pour la finale du skeet. Lors des éliminatoires, il a raté 3 plats dans un seul tour et s’est classé à la 11e place. Enfin, lors de la dernière journée, les frères Omar et Amr Al-Guézeiri ont terminé aux 23e et 25e places respec­tivement.

Bref, les 31es JO de Rio de Janeiro ont été marqués par des médailles olympiques, de bons classements, de bonnes surprises et de mauvaises performances. « Une évaluation doit être effectuée afin de préciser les points forts et faibles, ce qui permet à chaque fédération de mettre en oeuvre la stratégie de travail à venir. Cette évaluation permettra de prendre en considération tous les athlètes qui le méritent pour faire mieux à Tokyo 2020 », affirme Al-Chechtawi.

Tokyo a commencé sa préparation pour les JO 2020. Espérons que l’Egypte entamera elle aussi assez tôt sa préparation olympique.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique