Sports > Sports >

Place au taekwondo et au pentathlon

Doaa Badr, Mardi, 16 août 2016

A partir de ce mercredi, le taekwondo et le pentathlon moderne égyptiens entrent dans la course aux médailles olympiques à Rio.

Place au taekwondo et au pentathlon
Hédaya Malak rêve du podium olympique. (Photo : www.wtf.net)

Le taekwondo égyptien, habitué des podiums mondiaux et olympiques, est une discipline phare de l’Egypte. Cette discipline a déjà remporté une médaille de bronze lors des Jeux Olympiques (JO) d’Athènes 2004 avec Tamer Salah, en plus de quelques médailles aux Mondiaux, aux tournois internationaux et aux Grands Prix.

Aux JO de Rio de Janeiro, le taekwondo égyptien présente 3 athlètes : 1 homme et 2 dames. Ghofran Zaki (-68 kg), Séham Al-Sawalhi (-67 kg) et Hédaya Malak (-57 kg). Malak a été la première à décrocher son ticket olympique en terminant 3e au classement olympique, après avoir remporté la médaille d’or à la finale du Grand Prix du Mexique en décembre dernier.

Les trois athlètes ont bénéficié d’une préparation parfaite. Ils sont en préparation continue depuis des années avec leurs coéquipiers. Ils ont disputé un grand nombre de compétitions internationales. Et depuis l’arrivée du nouveau directeur technique, l’Espagnol Rosendo Alonso, début 2015, un programme de préparation a été mis en place avec des buts précis et des étapes à franchir, dont le but principal est de remporter une médaille olympique.

A 22 ans, Hédaya Malak (-57 kg) dispute ses deuxièmes JO. Mais cette fois-ci, elle semble mieux préparée pour la compétition. La saison 2015-2016 a été la meilleure que la jeune fille ait connue. Elle a réalisé un exploit sans précédent en se qualifiant pour les JO de Rio de Janeiro à travers le classement olympique, après avoir remporté la médaille d’or à la finale du Grand Prix au Mexique. Cela a été une très grande surprise, car elle a battu les meilleures taekwondoïstes du monde. « Je suis à mon meilleur niveau et je crois que je suis prête pour réaliser mon rêve », confie Malak.

A 24 ans, Séham Al-Sawalhi dispute elle aussi ses deuxièmes JO. « Lors de mes premiers JO en 2012, j’étais encore jeune et je manquais d’expérience. J’étais fascinée par l’atmosphère des Jeux, ce qui a affecté mes performances. Mais cette fois-ci, je suis prête à monter sur le podium », confie la jeune fille, qui considère cette saison comme l’apothéose de sa carrière. Elle a décroché une médaille d’or aux Jeux militaires, une médaille d’or aux Jeux africains, plusieurs médailles aux tournois internationaux et au Grand Prix, et enfin une médaille d’argent aux éliminatoires africaines du Maroc en 2016.

Leur compatriote, Ghofran Zaki (24 ans), s’est distingué lors des éliminatoires africaines qualificatives pour les JO en remportant la médaille d’or, à la grande surprise de tous, et donc le ticket olympique. Il a réalisé une prouesse cette saison et a réservé sa place en équipe nationale. Il a ainsi réalisé sa meilleure performance en réalisant un doublé d’or aux Jeux africains 2015 et aux éliminatoires africaines du Maroc 2016.

Les pentathloniens au top

du classement mondial

Trois pentathloniens représentent l’Egypte aux JO. Ce sont 2 hommes : Amr Al-Guézeiri et Omar Al- Guézeiri, et une femme, Haïdi Adel. Les deux frères Al-Guézeiri se sont qualifiés pour les JO à travers le classement mondial permettant une qualification olympique. La liste regroupait Amr Al-Guézeiri, 4e au classement mondial, et Omar Al-Guézeiri, 6e au classement mondial.

Cette saison, les deux pentathloniens ont réalisé plusieurs exploits sur la scène internationale. En mai dernier, les frères Al-Guézeiri et Yasser Héfni ont réalisé une première dans l’histoire du pentathlon égyptien. Les trois athlètes ont remporté la médaille d’or par équipe aux Championnats du monde de pentathlon moderne, qui se sont déroulés à Moscou du 23 au 29 mai.

De plus, Omar Al-Guézeiri et Amr Al-Guézeiri ont terminé respectivement 4e et 6e de la compétition individuelle. « Cette performance n’est pas seulement une première dans cette discipline, c’est aussi un superbe exploit et une victoire de prestige pour l’Egypte. Ces deux athlètes sont les plus doués de leur génération avec Yasser Héfni », souligne Chérif Al- Erian, président de la Fédération égyptienne.

Les exploits des pentathloniens égyptiens ont commencé en 2014, lorsque Amr Al-Guézeiri a remporté la médaille d’argent aux Championnats du monde. C’était la première fois qu’un athlète égyptien accédait au podium des Mondiaux. Cette saison, lors de la première étape de la Coupe du monde au Caire, Amr a réalisé une première en remportant la médaille d’or. Son frère, Omar, l’a presque égalé en décrochant la médaille d’argent dans la 2e étape de la Coupe du monde qui a eu lieu en mars dernier au Brésil.

Grâce à ces performances, les athlètes occupent le top du classement mondial. « Le classement mondial des frères Al-Guézeiri annonce qu’ils sont capables de monter sur le podium olympique. Espérons que le tirage au sort de l’épreuve d’équitation ira dans notre sens », dit Raouf Hossam, directeur technique de la sélection nationale.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique