Sports > Sports >

CAN 2013: Les Super Aigles planent sur l’Afrique

Karim Farouk, Lundi, 11 février 2013

Le Nigeria a battu le Burkina Faso 1-0 dimanche dernier en finale de la CAN, remportant ainsi son 3e titre de l’histoire et son premier depuis 1994.

Aigles

C’est la fin d’une longue traversée du désert. 19 ans après son dernier sacre, le Nigeria a pu finalement remporter le titre de la CAN 2013 en battant le Burkina Faso 1-0. Sunday Mba intercepte une balle mal dégagée à la 40e minute, perce dans la surface, dribble le défenseur burkinabé Mohamad Koffi et marque du gauche le but de la gloire. C’est le deuxième titre pour le sélectionneur Stephen Keshi qui est devenu le deuxième homme de l’histoire de l’Afrique à remporter le titre africain en tant que joueur en 1994 et entraîneur en 2013 après l’Egyptien Mahmoud Al-Gohari en 1959 et 1998. « Remporter ce tournoi est surtout pour toute la nation. Quand je suis arrivé à la barre il y a un an et demi, tout ce que je voulais c’est rendre les Nigérians heureux. Je suis très fier de ce que les joueurs ont réalisé », dit Keshi, qui a fondu en larmes, porté par ses poulains lors de la cérémonie de remise des médailles.

Ce technicien expérimenté (51 ans), qui a pu qualifier le Togo à la Coupe du monde 2006, a gagné son pari en arrivant à la CAN 2013 avec une jeune équipe inexpérimentée. En effet, Keshi a laissé tomber les grandes vedettes telles que Peter Odemwingie (West Brom, D1 Ang), Taye Taiwo (Queens Park Rangers, D1 Ang), Yakubu Aiyegbeni (Guangzhou, D1 Chine) et Obafemi Martins (Levante, D1 Esp) leur préférant de nouvelles figures et des joueurs évoluant en Championnat national. « Je veux des joueurs qui sont forts mentalement et qui veulent travailler pour l’équipe. Nous avons beaucoup de potentiel et de talents, mais nous avons besoin du temps pour évoluer », dit Keshi, qui a été vivement critiqué par les médias après avoir convoqué 6 joueurs évoluant dans le Championnat nigérian. Les débuts des Super Aigles n’étaient pas prometteurs avec deux nuls contre le Burkina Faso et la Zambie, avant de progresser face à l’Ethiopie 2-0 pour accéder aux quarts de finale. Sous-estimée par les Eléphants ivoiriens, grands favoris de cette édition, la bande de Victor Moses, Emmanuel Emenike et John Obi Mikel les a sévèrement corrigés 2-1. Solide à l’arrière et avec un trio offensif composé de Moses-Emenike-Ideye, rapide et talentueux, le Nigeria a été fatal sur ses contres. « Nous avions 20 % de chances, mais mes gars ont montré un grand caractère et c’est ce genre de mentalité que le Nigeria possède », explique Keshi. Beaucoup plus confiants et homogènes, les Super Aigles ont facilement écrasé le Mali 4-0 aux demi-finales avant de clore leur parcours par la victoire aux dépens du Burkina Faso. Par ironie du sort, c’est l’attaquant d’Enugu Rangers (D1, Nigeria), Sunday Mba, qui a marqué le but de victoire faisant honneur au choix de son sélectionneur. « C’est incroyable, je suis très fier d’avoir contribué avec ce groupe pour créer la joie du peuple nigérian. Après 11 ans en sélection et 6 CAN, j’ai remporté le titre. Cela y est, c’est ma dernière compétition », dit le capitaine Joseph Yobo, qui a été lui-même aligné sur la touche pour une grande partie du tournoi.

Cette nouvelle version du Nigeria rappelle déjà l’équipe d’Emmanuel Amunike, Rachidi Yekini, Jay Jay Okocha, Daniel Amokachi, Georges Finidi et autres qui avaient ébloui le monde dans les années 1990 en remportant le titre de la CAN 1994 et se hissant aux 8w de finale des Mondiaux de 1994 et 1998. « Il est trop tôt pour faire cette comparaison. Il nous a fallu 5 ans pour construire cette équipe, alors que l’actuelle équipe ne date que de 5 semaines. Alors, on était presque des frères, il nous faut encore avoir cette atmosphère-là. Certes, il y a le talent et la mentalité, mais il nous faut encore du travail. Cela arrivera graduellement », dit Keshi, capitaine de l’équipe victorieuse en 1994. Prochaine épreuve : la Coupe des confédérations 2013, qui aura lieu cet été.

Les 23 Nigérians

Gardiens :

1. Vincent Enyeama (Maccabi Tel Aviv, Israël) ; 16. Austin Ejide (Hapoel Beer Sheba, Israël)23. Chigozie Agbim (Enugu Rangers, Nigeria).

Défenseurs :

2. Elderson Echiejile (SC Braga, Portugal)21. Juwon Oshaniwa (Ashdod FC, Israël)2. Joseph Yobo (Fenerbahce, Turquie)5. Efe Ambrose (Celtic FC, Ecosse)6. Azubuike Egwuekwe (Warri Wolves, Nigeria)22. Kenneth Omeruo (ADODen Haag, Pays-Bas)Godfrey 14. Oboabona (Sunshine Stars, Nigeria).

Milieux :

10. John Mikel Obi (ChelseaFC, Angleterre) ; 20. Nosa Igiebor (Real Betis, Espagne)17. Ogenyi Onazi (SS Lazio, Italie)4. Obiora Nwankwo (Calcio Padova, Italie)13. Fegor Ogude (Valerenga FC, Norvège)12. Reuben Gabriel (KanoPillars, Nigeria).

Attaquants :

7. Ahmed Musa (CSKA Moscow, Russie)9. Emmanuel Emenike (Spartak Moscow, Russie) ; 11. Victor Moses (ChelseaFC, Angleterre)19. Sunday Mba (EnuguRangers, Nigeria)15. Ikechukwu Uche (Villarreal FC, Espagne)8. Brown Ideye (Dynamo Kyiv, Ukraine)18. Ejike Uzoenyi (EnuguRangers, Nigeria).

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique