Sports > Sports >

Squash : Al-Cherbini, championne du monde !

Chourouq Chimy, Mercredi, 04 mai 2016

Nour Al-Cherbini, actuelle n°2 mondiale, devient la première Egyptienne championne du monde de squash. Une performance de taille pour la jeune joueuse sur le point
de s’installer à la tête du classement mondial.

Squash : Al-Cherbini, championne du monde !
(Photo : AFP)

Il semble que la Malaisie porte bonheur à l’Egyptienne Nour Al-Cherbini. En 2009, la jeune fille de 13 ans a remporté le titre de championne du monde juniors devenant la plus jeune fille de l’His­toire à remporter le titre mondial au niveau des juniors. Sept ans après, et dans le même pays asiatique, Al-Cherbini était au rendez-vous avec un autre exploit en remportant le titre mondial au niveau dames. Un grand exploit pour la jeune athlète qui a enregistré son nom en lettres d’or dans l’histoire du sport féminin égyp­tien en devenant la première Egyptienne à avoir remporté un titre mondial de squash. De même, le squash mondial retiendra qu’Al-Cher­bini est la plus jeune joueuse (20 ans) ayant réussi à remporter le Championnat du monde.

Le parcours de la championne égyptienne dans cette compétition n’a pas été aisé. Al-Cherbini, actuelle no5 au classement mondial, avait un rendez-vous au sommet en quarts de finale contre la légende malaisienne Nicol David, actuelle n°5 mondiale. Une rencontre difficile face à une joueuse expérimentée qui a remporté le titre de championne du monde 8 fois. Mais la jeune Egyptienne était à la hauteur de sa mission en rempor­tant la rencontre 3-1 (14/12, 4/11, 11/3 et 11/7). Al-Cherbini a eu besoin de 29 minutes seulement pour battre facilement sa compatriote Nourane Gohar, actuelle n°7 mondiale, sur le score de 3 à 0 (11-5,11-5 et 11-5) en demi-finale. Avant la finale contre l’actuelle numéro 1 mondiale, l’An­glaise Laura Massaro. Cette dernière a réalisé un début de rencontre idéal en remportant les deux premières mi-temps. Mais l’Egyptienne a réus­si un retour héroïque en remportant les deux suivantes pour égaliser le score avant de remporter la dernière mi-temps. « Je n’arrive pas à croire que j’ai gagné cette finale », a décla­ré Al-Cherbini suite à la rencontre. « Après ma défaite lors des deux premières mi-temps, j’ai cru que le titre m’avait échappé. Mais avec un peu de concentration, j’ai réussi à réaliser le retour. C’était très diffi­cile, voire impossible, vu la puis­sance de l’adversaire, mais j’ai réus­si à le faire », ajoute la championne égyptienne. Ce retour a aussi été salué par Massaro, qui cédera sa place à la tête du classement mondial en faveur de la jeune Egyptienne qui occupera sa place au classement du mois de mai. « Al-Cherbini a fait un retour héroïque lors de la rencontre. Elle a joué un grand match et je la félicite pour ses efforts », indique Massaro.

Dotée d’un grand talent comme la majorité des joueurs égyptiens, Al-Cherbini se distingue par sa bonne condition physique et sa grande rapidité. Ce qui lui a permis de combattre fermement en finale. Le niveau technique de la cham­pionne égyptienne tout au long de la compétition révèle son grand talent. Il en est de même pour ses compa­triotes Ranim Al-Welily, actuelle no3 mondiale, qui a regagné sa forme habituelle, et Nourane Gohar, qui a disputé sa première demi-finale mondiale, assurant toutes les deux un bon avenir au squash féminin égyp­tien.

Al-Cherbini doit ce titre à Amr Chabana, ancien champion du monde, et au conseiller technique des sélections égyptiennes auprès de la Fédération égyptienne de squash. Les récents exploits du squash égyp­tien sont le grand témoignage de succès de Chabana et de son travail. « Je remercie Chabana pour ses conseils et ses instructions qui m’ont beaucoup aidée lors de la finale. Il m’a demandé d’oublier le résultat des deux premières mi-temps et de jouer la troisième comme si je com­mençais la rencontre. Il m’a deman­dé aussi de jouer sans pression et de pratiquer mon jeu normal. Ce qui m’a beaucoup aidée à revenir dans la rencontre et remporter le titre », conclut Al-Cherbini.

Chorbagui décroche son premier tournoi d'Al-Gouna

Chorbagui décroche son premier tournoi d
Chorbagui décroche son premier tournoi d'Al-Gouna

Mohamad Chorbagui, actuel n°1 mondial PSA (Association des joueurs professionnels de squash), a remporté le titre de l’Open d’Al-Gouna pour la première fois. En finale, Chorbagui a battu son homologue français Gregory Gaultier, actuel n°2 mondial sur le score de 3 à 1. « J’ai joué un très intéressant match avec Greg. Je suis vraiment content de pouvoir remporter ce titre, et je vais assister à toutes les éditions d’Al-Gouna pour maintenir ce titre », souligne Al-Chorbagui sur le site officiel de l’Open d’Al-Gouna. Avec cette victoire, Chorbagui est à l’abri de la baisse de clas­sement mondial pendant quelques mois grâce aux points remportés lors du tournoi. Al-Gouna est un tournoi comptant parmi 8 autres majeurs dans l’agenda de squash international. A ce jour, Chorbagui les a tous remportés sans exception.

Pour atteindre la finale d’Al-Gouna, Chorbagui a fait un excellent parcours tout au long des différentes étapes de la compétition. En demi-finale, Chorbagui a battu le Colombien Miguel Rodriguez, actuel no7 mondial sur le score de 3 à 0. En quarts de finales, il a battu l’Allemand Simon Rosner, actuel no8 mondial sur le score de 3 à 1.

L’Open d’Al-Gouna a été créé en 2010 et disputé 4 fois : l’ex-joueur de squash Karim Darwich a remporté la première édition, tandis que le talentueux Rami Achour s’est imposé lors des 3 autres.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique