Sports > Sports >

Judo : le mondial, ultime étape avant les JO

Doaa Badr, Lundi, 24 août 2015

Les judokas égyptiens sont au Kazakhstan pour les Championnats du monde de judo. L’objectif est de récolter un maximum de points pour se qualifier aux JO de Rio.

Judo
Islam Al-Chahabi, la star égyptienne des Mondiaux. (Photo : Abdel-Hamid Eid)

Astana, la capitale du Kazakhstan, accueille pour la première fois les Championnats du monde de judo. Pour cette 34e édition, 823 judokas (495 hommes et 328 dames) de 137 pays disputeront le titre jusqu’au 30 août.

L’Egypte vient de commencer son parcours avec une délégation de 4 judokas seulement : Mohamad Mohieddine (73 kg), Mohamad Ali (81 kg), Hatem Abdel-Akhar (90 kg) et Islam Al-Chahabi (+100 kg). « Nous avons choisi les judokas qui possèdent un bon classement mondial et de bonnes chances pour la qualification olympique », avance Haissam Al-Husseini, entraîneur de l’équipe égyptienne.

Les judokas donnent leur maximum cette année afin de récolter un maximum de points pour améliorer leur classement mondial car la qualification aux Jeux Olympiques (JO) de Rio de Janeiro se fait à travers le classement mondial de la Fédération internationale. Les 22 premiers de chaque catégorie se qualifieront pour les JO avec un judoka par pays plus le premier de chaque continent. Les 4 judokas égyptiens disputent ces Mondiaux d’abord dans le but d’améliorer leur classement mondial. « S’ils arrivent à atteindre les quarts de finale, cela sera un exploit, surtout pour les jeunes judokas », poursuit Haissam Al-Husseini.

L’Egypte déplore en effet l’absence de son meilleur judoka, Ramadan Darwich, médaillé de bronze aux Mondiaux de 2009. Après une saison 2015 sans faute, Darwich occupe la 6e place au classement mondial grâce à plusieurs médailles aux Grand Prix et Grand Schelem. Malheureusement, lors du dernier stage de préparation au Japon, juste avant les Mondiaux, Darwich s’est blessé à la jambe et les médecins ont déclaré qu’il devait se reposer 2 mois. « Je suis très déçu de rater les Mondiaux. Cette compétition était d’une grande importance pour moi afin d’évaluer mon niveau avant les JO. J’aspirais à décrocher une médaille pour continuer mon élan jusqu’aux JO avec confiance », confie, avec amertume, Darwich.

Malgré l’absence de Darwich, l’Egypte a de bonnes chances de finir avec des résultats honorables. Le vice-champion du monde de 2009, Islam Al-Chahabi est la vedette de l’équipe. Il est le plus expérimenté et le plus âgé et occupe le meilleur classement mondial avec une 23e place. Les 3 autres judokas font partie de la nouvelle génération. Mohamad Mohieddine est le nouveau venu de la sélection égyptienne. Après avoir remporté la seule médaille d’or égyptienne aux Championnats d’Afrique de 2015, il s’est réservé une place dans la sélection nationale en récoltant un bon nombre de points, occupant ainsi la 32e place mondiale. Ses chances sont importantes pour la qualification olympique.

En préparation de ces Mondiaux, les Egyptiens ont commencé avec l’Open d’Europe lors duquel l’Egypte a décroché 3 médailles d’argent remportées par Ramadan Darwich, Mohamad Ali et Mohamad Darwich. Puis ils ont disputé le Grand Prix d’Allemagne avant de disputer les Championnats d’Afrique en avril, au Gabon. Lors du rendez-vous africain, l’Egypte s’est classée 4e avec une seule médaille d’or, 3 d’argent et 4 de bronze. Ensuite, les Egyptiens ont disputé le Grand Schelem d’Azerbaïdjan et le Grand Prix de Budapest. Ils ont aussi suivi deux stages : en Russie en juillet, et au Japon en août.

Selon le système de la qualification olympique, les judokas sont obligés de disputer de nombreuses compétitions afin de récolter un maximum de points. Les Mondiaux sont les plus intéressants en nombre de points : le premier décroche 900 points pour le classement mondial. Tous les judokas qui gagnent un seul match aux Mondiaux reçoivent des points : 40 points pour le gagnant d’un seul match, 80 points pour ceux qui atteignent les seizièmes de finale, 120 points pour les huitièmes de finale, et ainsi de suite. Il est donc primordial pour les Egyptiens de réaliser un bon classement aux Mondiaux afin d’améliorer leur classement mondial. « J’espère que les 4 Egyptiens se classeront parmi les 8 premiers à ces Mondiaux », conclut Al-Husseini.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique