Panorama africain > >

Sénégal, carte d’identité

Aliaa Al-Korachi , Mardi, 08 février 2022

Le Sénégal vient de prendre la présidence de l’Union Africaine (UA). Quelle est sa vision pour l’intégration africaine et la diplomatie culturelle? Et quel modèle de développement tente-t-il d’exporter? Enquête.

S n gal, carte d identit

Une vision pour l’Afrique de demain

Le flambeau de l’Union Africaine (UA) et la Coupe d’Afrique des Nations (CAN 2022). Le Sénégal est sous le feu des projecteurs. Le 6 février, une ambiance de fête a dominé les rues de Dakar pour célébrer la première victoire du Sénégal à la CAN. Un jour avant, le 5 février, le président sénégalais, Macky Sall, a reçu, du président Félix Tshisekedi le marteau et le drapeau, symbole du pouvoir de la présidence en exercice de l’UA. En fait, c’est la 4e fois que le Sénégal assure la présidence de l’UA après l’exercice de 1980 avec le président Léopold Sédar Senghor et les séquences de 1985 et 1992 avec le président Abdou Diouf. L’accession du Sénégal à la présidence tournante de l’UA intervient au moment où le continent noir fait face à de nombreux défis sécuritaires, épidémiologiques et économiques. « En dépit des handicaps, l’Afrique dispose du potentiel nécessaire pour assurer les conditions de son émergence », a lancé Macky Sall lors de son discours d’inauguration de son mandat. « Alors que notre union célèbre son 20e anniversaire cette année, nous pouvons être fiers des progrès accomplis dans le cadre d’initiatives majeures telles que le NEPAD, le PIDA, le MAEP, la Vision 2063, la réforme institutionnelle, la Grande Muraille Verte, la ZLECAf, et plus récemment notre riposte coordonnée contre la pandémie de Covid-19 ».

En parallèle de sa présidence de l’organisation panafricaine, Dakar devrait accueillir, en 2022, plusieurs rendez-vous africains importants, comme le Forum mondial de l’eau, le Forum international sur le patrimoine africain et le Forum annuel de Dakar sur la paix et la sécurité en Afrique.

Situé à l’extrême ouest du continent africain, le Sénégal jouit depuis son indépendance en 1960 d’une géopolitique interne stable, en comparaison avec beaucoup d’autres pays d’Afrique. Les trois alternances politiques, depuis l’indépendance en 1960, ont été pacifiques. Ce qui a fait aujourd’hui du Sénégal « un pilier de la stabilité régionale et un partenaire privilégié pour de nombreux acteurs internationaux », comme l’explique Mohamad Abdel-Karim, chercheur spécialiste d’Afrique. Par ailleurs, « le Sénégal compte aussi sur une politique étrangère active et équilibrée, que ce soit dans la région ouest-africaine ou au niveau du continent dans son ensemble, pour réussir sa présidence de l’UA », ajoute Abdel-Karim l

Pour un Sénégal Emergent

Deuxième économie de l’Afrique de l’Ouest francophone, le Sénégal tente d’exporter un modèle national indépendant. Ce pays dispose de nombreux atouts pour attirer des investissements : stabilité politique, économie relativement diversifiée et porte d’entrée de la région ouest-africaine et vers des marchés européens et américains. Selon les estimations de la Banque mondiale, le Sénégal a enregistré, entre 2014 et 2018, une croissance annuelle supérieure à 6%. La croissance du PIB réel s’est établie à 0,87% en 2020 contre 4,4% en 2019 et 6,2 % en 2018. Toutefois, la pandémie a considérablement modifié les perspectives économiques au Sénégal comme pour beaucoup d’autres pays, en affectant les services, tourisme et transports, et les exportations. « Le principal enjeu de développement consistera à atténuer l’impact socioéconomique de la pandémie tout en favorisant une croissance durable et inclusive », a noté la Banque mondiale en septembre 2021. Quant à sa stratégie de développement, le Sénégal a lancé, en 2014, le Plan Sénégal Emergent. En 2020, le Sénégal a été obligé de réviser la 2e phase pour l’adapter aux nouvelles priorités nées de la crise sanitaire mondiale. Par ailleurs, « Dakar devient aujourd’hui un centre financier et d’affaires régional, en attirant nombre important des banques d’affaires spécialisées dans le financement d’entreprise, grâce à sa stabilité politique et sociale », explique Mohamed Shadi, expert économique.

Sur le plan régional, le Sénégal est membre actif dans des blocs d’intégration économique et monétaire en Afrique de l’Ouest : l’Union Monétaire Ouest-Africaine (UEMOA), la Communauté Economique Des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et 0l’Organisation pour la Mise en Valeur du Fleuve Sénégal (OMVS). L’intégration régionale doit cependant surmonter des défis importants. Il s’agit en particulier des obstacles physiques, comme l’insuffisance des infrastructures, de transport et de sécurité à cause de la récurrence des coups d’Etat dans la région de l’Afrique de l’Ouest qui risque d’avoir un impact négatif sur plusieurs années d’efforts d’intégration l

Pôle culturel et intellectuel

Le Sénégal constitue, depuis l’époque coloniale, « un centre culturel et intellectuel, notamment pour les pays francophones en Afrique », explique Ahmad Amal, chef du département des études africaines au Centre égyptien de la pensée et des études stratégiques (ECSS). « Pour qu’une nation soit forte, il faut que sa culture soit forte », telle est la déclaration célèbre de Léopold Sédar Senghor, le premier président du Sénégal (1960 à 1980) élu après son indépendance. Surnommé aussi le président-poète, Senghor a réussi à faire du pays un carrefour culturel. En 1966, Dakar a accueilli « le premier Festival mondial des arts nègres » pour valoriser la culture noire en général et celle africaine en particulier. Cette rencontre culturelle, réunissant des personnalités venues des quatre coins du continent, a été un tournant dans l’histoire culturelle du Sénégal. Cette période a vu l’émergence de la première génération d’artistes africains dits modernes: cinéastes, peintres, musiciens. L’objectif déclaré du président Senghor était « la reconquête de la dignité des peuples noirs ». Il avait comme but de célébrer la créativité africaine et de permettre aux artistes d’origine noire de se faire connaître.

C’est dans cette optique que Mack Sally entend annoncer, au cours de sa présidence de l’UA, de grands projets culturels, comme par exemple la création « du Musée de l’Afrique », dont l’objectif consistera à reconstituer les « itinéraires du premier homme », afin que chaque Africain puisse retrouver « ses origines mélangées ». Parmi ces projets figurent également la création d’un Panthéon africain, d’un Centre des manuscrits anciens de l’Afrique et d’un centre africain de formation cinématographique et des arts visuels.

 

L’esprit de Teranga

    

Un lieu de brassage de peuples et de cultures. Le Sénégal compte 15 millions d'habitants appartenant à différents groupes ethniques et religieux. Le pays « présente un modèle de coexistence et de complémentarité entre les différentes ethnies qui vivent en parfaite harmonie. Ce type de cohabitation pacifique rare en Afrique entre un peuple hétérogène de différentes communautés est la clé de réussite du processus de l’alternance des pouvoirs au Sénégal », explique Ahmad Amal.

Les ethnies du Sénégal les plus importantes en nombre sont les Wolofs, suivis des Lébous, puis des Peuls, Toucouleurs, Séréres, Diolas, Mandingues et enfin Bassaris. Le Sénégal est connu aussi comme le pays de la Teranga, qui signifie « hospitalité » et « accueil de l’autre », en langue wolof, la première langue de communication du pays. Les groupes ethniques croient fermement à l'idée de la Teranga qui devient pour eux plus qu’un mot : un art de vivre.

Les supporters sénégalais aiment désigner leur équipe nationale de football par les Lions de Teranga. Le chanteur sénégalais Youssou Ndour, nommé le Roi du mbalax, un rythme musical sénégalais, lui a consacré une chanson intitulée « Tourista ». Cette chanson dresse un beau portrait de son pays le Sénégal et les valeurs de la « Teranga », « Notre hospitalité est une fierté nationale … Quand nous accueillons des étrangers, nous devons leur offrir cette hospitalité, afin qu’ils gardent de bons souvenirs de notre pays », chante-t-il.

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique