Culture > Idées >

La Piste de la Francophonie

Amira Doss, Mardi, 01 octobre 2019

De Bamako à Kigali, Dakar ou Yaoundé, pas­sant par Le Caire, Tunis ou Casablanca, la chaîne TV5 Monde a diffusé la semaine dernière « La Piste de la Francophonie ». Un événement excep­tionnel qui a mis à l’honneur la diversité de la langue française.

Avec 18 destinations dans le monde entier et 20 heures de direct, cette tournée a eu pour objectif de célébrer la langue française, sa vita­lité, et celle des francophones.

Cette série d’émissions spéciales co-animées par des journalistes de TV5 Monde et des pré­sentateurs des pays hôtes, a présenté aux télés­pectateurs un mélange de performances artis­tiques, culturelles, des reportages et des ren­contres dans chaque pays. Des personnalités francophones, des talents et des artistes locaux, des sujets culturels, scientifiques ou artistiques ont également été au rendez-vous.

Cet événement arrive deux ans après « Le tour du monde de la francophonie », organisée par TV5 en 2017 et qui avait aussi mis l’accent sur la langue française, la cinquième langue la plus parlée et la deuxième la plus enseignée dans le monde. Pour réaliser ces 20 heures de diffusion en direct, la chaîne a dû envoyer ses meilleurs reporters en terres francophones. Une mission qui a nécessité un effort incroyable de la part de l’équipe de TV5 autant sur le plan technique que rédactionnel. Par ce programme non stop qui a débuté le 26 septembre à cinq heures du matin à Paris, TV5 a voulu affirmer qu’elle est la chaîne de tous les francophones et francophiles de toutes nationalités, couleurs, religions, opinions et cultures. Cette série de rencontres, de reportages et de débats a tenté de donner un aperçu de la vie de ces franco­phones, dans des mondes très différents et très éloignés les uns des autres, tout en découvrant ce qu’ils peuvent avoir en commun.

Après ces 20 heures de direct, les téléspecta­teurs devaient se rendre compte de ce qu’est la francophonie dans le monde, de son influence, de son histoire et son avenir.

En effet, Le Caire a été pour la première fois à l’honneur cette année. Beyrouth était la seule capitale arabe à figurer sur la liste des villes hôtes lors du tour du monde de 2017. Or, cette année, d’autres villes arabes dont Le Caire, Tunis et Casablanca ont participé.

Cette année, la participation de Pékin est surprenante, considérée comme l’une des cités les plus emblématiques du rayonnement de la langue française. Cette langue qui rassemble 300 millions de locuteurs à travers 88 Etats.

« La piste de la francophonie » a été diffusée et organi­sée par TV5, première chaîne mondiale en français couvrant 364 millions de foyers sur la planète.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique