Culture > Livres >

La révolution, vers où?

Mahmoud Al-Wardani, Lundi, 07 mars 2016

Le penseur marxiste, Samir Amin, revient dans son nouveau livre Mostaqbal Thawret Misr (l’avenir de la révolution égyptienne) sur la révolution du 25 janvier. Pour lui, l’Egypte doit sortir du modèle libéral mondialisé pour réaliser les objectifs de la révolution.

La révolution, vers où ?

Pendant les cinq dernières années, le célèbre penseur et économiste marxiste, Samir Amin, a publié cinq livres qui ont abordé la révolution du 25 janvier, son développement et les changements successifs auxquels elle a été sujette. Son dernier livre porte plutôt sur l’avenir. Bien qu’il reconnaisse la révolution, Amin est certain qu’elle n’a pas réalisé ses objectifs. Selon lui, il est probable que « les problèmes, qui ont mené à ce soulèvement et qui existent toujours, mènent aussi à la poursuite de la lutte », explique-t-il. Amin essaie de comprendre la situation sociale qui a mené à la révolution dans ses détails les plus minutieux.

Samir Amin est l’un des fondateurs du Parti communiste égyptien dans les années 1940 du siècle dernier. Il est diplômé en sciences politiques de l’Université de Paris, où il a également enseigné. Malgré son engagement politique, il échappe aux campagnes d’arrestation politiques de l’époque nassérienne dans les années 1950 et 60.

Dans les années 1970, il est professeur puis directeur de l’Institut africain pour le développement économique et la planification relevant des Nations-Unies au Sénégal.

Multiplicité des revendications

La révolution, vers où ?

Dans son nouveau livre intitulé Mostaqbal Thawret Misr (l’avenir de la révolution égyptienne) aux éditions Al-Aïn, il pointe du doigt la multiplicité des revendications du mouvement révolutionnaire, et propose un programme pratique basé sur trois grands axes, à savoir sortir du système libéral globalisé et chercher un autre modèle de développement populaire, démocratiser l’administration dans toutes les facettes de la vie et enfin renforcer le respect de la souveraineté nationale.

« La justice sociale est l’une des revendications de la révolution. Pour réaliser cet objectif, nous devons sortir du modèle libéral mondialisé. Cela nécessite la renaissance de l’esprit de la conférence de Bandung », dit-il. En ce qui concerne la liberté et la démocratie, autres revendications de la révolution, Samir Amin affirme que la formule idéale est un système multipartite avec des élections comme moyen de construire l’unité nationale. Pour lui, la démocratie doit développer de nouvelles dimensions. « La démocratie doit englober les dimensions écologiques, idéologiques et culturelles, surtout remplacer le principe de la compétitivité par celui de la solidarité ou encore remplacer l’occidentalisation comme synonyme de modernisation par l’intégration au sein de la civilisation », souligne Amin qui évoque dans son livre le contexte international dans lequel est survenue la révolution.

Semer le chaos
Dans un monde dominé par le capitalisme, la stratégie de l’impérialisme américain consistait, selon Amin, à affaiblir les institutions de l’Etat dans certains pays de la région afin d’y semer le chaos, et ce, en soutenant le courant réactionnaire islamiste salafiste. Pour réaliser sa stratégie, l’Amérique disposait de deux fidèles alliés dans la région, à savoir Israël et la Turquie, avec en plus l’Arabie saoudite. « L’Iraq est une illustration de cette politique. Le résultat bien connu est la démolition de l’infrastructure et de l’industrie de l’Iraq, le pillage des musées et des monuments, ainsi que l’assassinat de l’intelligentsia scientifique et culturelle, déclenchant une guerre sectaire et ethnique », souligne Amin. La stratégie américaine a créé les conditions favorables à l’Iran pour revenir sur la scène internationale. Le contexte actuel est différent de l’époque anticolonialiste et des pays non-alignés des années 1950 et 60, mais il appartient aux pays arabes de se réaffirmer et de relancer une politique internationale non inféodée aux Etats-Unis, conclut Amin l

Mostaqbal Thawret Misr (l’avenir de la révolution égyptienne) de Samir Amin, Editions Al-Aïn, Le Caire 2016. pp.148

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique