Santé > Santé >

Covid : La Chine annonce un premier bilan non exaustif

Chérif Albert, Jeudi, 19 janvier 2023

Pékin a annoncé samedi la mort d’au moins 60 000 personnes en lien avec le coronavirus depuis la levée des restrictions sanitaires dans le pays il y a un mois.

Covid : La Chine annonce un premier bilan non exaustif
En Chine, les hôpitaux sont submergés de patients âgés à cause du Covid-19. (Photo : AFP)

Les autorités sanitaires chinoises ont dévoilé samedi leur premier bilan non exhaustif de l’épidémie de coronavirus depuis la levée des restrictions sanitaires le mois dernier. « Entre le 8 décembre 2022 et le 12 janvier 2023, un total de 59 938 décès ont été recensés » dans les établissements médicaux du pays, a indiqué devant la presse une responsable des autorités sanitaires.

Ce bilan, qui ne tient pas compte des décès survenus en dehors du système hospitalier, est sans doute sous-évalué. L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) avait exprimé ses doutes à plusieurs reprises concernant les données épidémiologiques de Pékin. Samedi, son directeur général, le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, s’est entretenu avec le ministre Ma Xiaowei, directeur de la Commission nationale chinoise de la santé, a indiqué l’OMS dans un communiqué. A cette occasion, le patron de l’OMS a salué la publication des nouvelles données et a appelé Pékin à continuer de partager ces informations avec l’organisation et la population. L’OMS demande par ailleurs des données plus détaillées sur l’évolution de l’épidémie « par province au fil du temps ».

Après trois années de restrictions parmi les plus draconiennes au monde, la Chine a brutalement levé, début décembre, l’essentiel de ses mesures sanitaires contre le coronavirus. Le nombre de malades a connu dans la foulée une forte croissance.

Les inquiétudes concernant le manque de transparence des données ont été parmi les facteurs qui ont incité plus d’une douzaine de pays à exiger des tests Covid pour les voyageurs en provenance de Chine.

Samedi, Jiao Yahui, une responsable de la Commission nationale de la santé, a annoncé, lors d’une conférence de presse, que le nombre de patients hospitalisés continuait de baisser « tant dans les villes que dans les zones rurales », après avoir atteint un pic. « Le taux de patients testés positifs diminuait également régulièrement », a-t-elle ajouté.

Mais le pire de l’épidémie n’est pas encore passé, selon Zeng Guang, ancien épidémiologiste en chef du Centre chinois de contrôle et de prévention des maladies. Les infections devraient augmenter dans les zones rurales alors que des centaines de millions de personnes se rendent dans leurs villes natales pour les vacances du Nouvel An lunaire, qui commencent officiellement le 21 janvier.

Lien court: