Santé > Santé >

Leucémie : Bientôt un médicament fabriqué en Egypte

Chérif Albert, Mercredi, 26 octobre 2022

Sept pays, dont l’Egypte, vont profiter d’un premier accord du genre portant sur la fabrication locale d’un médicament contre le cancer.

Leucémie : Bientôt un médicament fabriqué en Egypte
L’accès aux médicaments est une composante cruciale de la riposte mondiale contre le cancer.

Le laboratoire suisse Novartis a  signé un accord de  licence pour faciliter  l’accès à un traitement contre la  leucémie myéloïde chronique,  a indiqué jeudi l’organisation  Medicines Patent Pool (MPP),  une organisation internationale  soutenue par les Nations-  Unies et qui se donne pour  mission de faciliter l’accès  aux médicaments des habitants  des pays pauvres et à revenu  intermédiaire. Il s’agit du  premier accord de ce type  pour un anticancéreux. Grâce  à cet accord, les génériqueurs  sélectionnés pourront  mettre au point, fabriquer et  commercialiser des versions  génériques du nilotinib dans le  territoire couvert par la licence  volontaire, a indiqué dans un  communiqué la MPP.  Le territoire couvert inclut  notamment sept pays à revenu  intermédiaire : l’Egypte,  le Guatemala, l’Indonésie,  le Maroc, le Pakistan, les  Philippines et la Tunisie, où  des brevets sur le nilotinib  sont en attente ou en cours de  validité.Cet accord de licence  est le premier conclu par la  MPP pour un traitement contre  le cancer, et c’est aussi la  première fois qu’une entreprise  concède une licence sur un  médicament anticancer breveté  à travers un mécanisme de  licence volontaire orienté vers  la santé publique. 

« L’accès à des médicaments  de qualité est une composante  cruciale de la riposte mondiale  contre ce fléau qu’est le  cancer. Même si le brevet doit  bientôt expirer, cette licence  volontaire dans le domaine des  maladies non transmissibles  crée un précédent important  qui, je l’espère, sera reproduit  par d’autres entreprises »,  a déclaré Charles Gore,  directeur exécutif de la MPP.  « Nous sommes fiers d’être  les premiers à conclure ce  nouveau modèle d’accord  de licence avec la MPP »,  a déclaré, de son côté, le  président de la branche Santé  mondiale et pérennité chez  Novartis, Lutz Hegemann.  L’OMS a également salué  la signature de ce premier  accord de licence sur un  anticancéreux. « Nous  espérons qu’il marquera un  changement de paradigme  et que de nombreux autres  accords de licence portant sur  des médicaments anticancer  essentiels brevetés seront  signés, pour que les patients  du monde entier puissent  en profiter », a affirmé le  secrétaire du Comité d’experts  de l’OMS pour la sélection et  l’utilisation des médicaments  essentiels, Benedikt Huttner.  Le nilotinib est un  médicament oral à prise  biquotidienne figurant sur la  liste modèle des médicaments  essentiels de l’OMS pour  le traitement de la leucémie  myéloïde chronique chez  l’adulte et l’enfant de plus d’un  an. 

Le cancer tue environ  10 millions de personnes  par an, soit un décès sur 6,  selon l’OMS. Son impact est  souvent plus élevé dans les  pays les plus pauvres, où le  coût du traitement signifie  que beaucoup de ceux qui  ont besoin des médicaments  ne peuvent pas y accéder. La  leucémie myéloïde chronique  est un cancer qui prend  naissance dans les cellules  hématopoïétiques présentes  dans la moelle osseuse,  avant de se répandre dans la  circulation sanguine.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique