Santé > >

Bassem Issa : Si les règles d’hygiène sont négligées, la contamina­tion aux vers intestinaux pourra s’étendre aux autres membres de la famille

May Atta, Dimanche, 08 novembre 2020

15 millions de comprimés offerts par l’OMS seront administrés aux élèves de la maternelle et du cycle primaire, dans une campagne de déparasitage contre les vers intestinaux lancée cette semaine par le ministère de la Santé. Le Dr Bassem Issa, doyen de l’Institut national des maladies endémiques et du foie nous en explique l’importance.

Bassem Issa

Al-Ahram Hebdo : Qu’est-ce que les vers intestinaux et pour­quoi sont-ils courants chez les enfants entre 4 et 12 ans ?

Dr Bassem Issa: Il existe diffé­rents types de vers intestinaux chez l’enfant, dont les oxyures et les asca­ris qui parasitent l’intestin grêle et qui sont les plus répandus chez les enfants. Les enfants qui jouent et mangent loin de la supervision de leurs parents sont plus exposés à l’infection. Ces vers et leurs oeufs se trouvent dans les selles humaines et animales, d’où la facilité de conta­mination pour les enfants qui jouent par terre dans la rue, ou dans la cour de récréation. De même, la contami­nation peut facilement s’étendre aux autres membres de la famille, sur­tout si les règles d’hygiène sont négligées, comme le lavage des mains après utilisation des toilettes.

— Quels sont les symptômes et le danger de ce genre d’infection ?

— Les personnes adultes ne pré­sentent généralement pas de symp­tômes. Chez les enfants, la contami­nation cause notamment des déman­geaisons à l’anus surtout la nuit, ainsi que des maux de ventre et, dans les cas sévères, des vomisse­ments, entraînant une perte d’appétit et de poids et une difficulté à dormir. Et comme ces parasites se nourris­sent de sang provenant de la paroi intestinale, ils peuvent mener à une anémie et affecter le développement de l’enfant.

— Comment s’établit le dia­gnostic ?

Bassem Issa
Les enfants doivent apprendre à se laver les mains après être allés aux toilettes. (PHOTO:Reuters)

— L’analyse de selles est alors recommandée mais le plus souvent on est obligé de la refaire à plusieurs reprises pour s’assurer du diagnos­tic.

— Qu’en est-il pour le traite­ment ?

— Le médicament le plus prescrit est le mébendazole, il est administré en une seule dose, répétée deux semaines plus tard pour détruire tous les oeufs qui auraient été ingérés entre-temps.

— Quel est le rôle des parents dans la protection de leurs enfants de ces parasites ?

— Il faut apprendre aux enfants de se laver les mains régulièrement, notamment après être passés aux toilettes et avant de manger, de garder leurs ongles propres et coupés courts afin d’éviter l’auto-infestation. Ceux qui ont des animaux domestiques doivent ramasser leurs déjections sur la voie publique, les placer ensuite dans de petits sachets étanches spécialement adaptés et les jeter dans une poubelle publique ou avec vos ordures ménagères sans les toucher. Bien entendu les fruits et les légumes peuvent être contaminés s’ils sont lavés avec de l’eau polluée, il faut donc bien les laver. En plus de ces conseils, les parents doivent bien veiller sur l’état de santé général de leurs enfants et signaler tout changement anormal au médecin, ceci aide beaucoup à contrôler les méfaits des vers intestinaux l

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique