Al-Ahram 2025 > >

Vers une Société de médias intelligents et intégrés

Dahlia Réda, Mardi, 26 décembre 2017

Le PDG d’Al-Ahram et président du syndicat des journalistes, M. Abdel Mohsen Salama a inauguré la conférence qui façonne les grandes lignes de la réforme et du développement de la fondation Al-Ahram dans son transfert pour devenir une société de médias intelligents et intégrés d’ici 2025.

Photo: Nader Ossama
Photo: Nader Ossama

Des VIP et des ministres actuels et anciens ont participé à l’événement. comme Dr Sahar Nasr, la ministre de l’Investissement et de la Coopération internationale ; de Dr Hala Al Saïd, la ministre de la Planification, du Suivi et du Développement administratif, de M. Yasser Al Qadi, le ministre des Télécommunications et de la technologie des informations ; de M. Makram Mohamed Ahmed, le Président du haut conseil des médias, de M. Karam Gabr, Président de l’Organisme national des médias. Parmi les anciens ministres, il y avait Dr Mounir Fakhri Abdel Nour, ex-ministre du Commerce et de l’Industrie et de Dr Ahmed Darwich ex-ministre du développement administratifLa conférence a coïncidé avec la célébration du 142e anniversaire d’Al Ahram. Au cours de la séance inaugurale, Abdel Mohsen Salama présentera la vision de la réforme et du développement d’Al-Ahram 2025 à la lumière des défis que doivent relever la fondation dans un monde en pleine mutation et rapidement digitalisé. Les solutions doivent donc accompagner les nouveaux vents de changements et répondre aux critères de presse écrites, d’évolution technologique et numérique et de e-business.

Les grandes lignes de la transformation de la fondation Al-Ahram en société de médias intelligents et intégrés consiste à assurer : le transfert numérique- le développement interne de la fondation- la focalisation sur le rôle tourné vers le savoir et les connaissances- le développement du contenu quitte à relier les mediums imprimés et numériques.

Le plan stratégique de la réforme repose sur trois piliers d’ici 2025 : la réforme financière ; le transfert numérique; la réforme administrative et structurelle. A cet égard, Salama a assuré que « La fondation Al-Ahram est une entité solide aux multiplies activités se basant sur l’économie des connaissances à laquelle sont reliés et intégrées d’autres domaines de savoir ». Salama est certainement confiant de la marque d’Al-Ahram qui, pour lui, véhicule un potentiel énorme tant pour les lecteurs que pour les partenaires du business.

Photo: Nader Ossama

Lien court:

 

Les plus lus
En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique