Débats > Opinion >

Daech  ... Pourquoi  ?

Monday 18 août 2014

Selon edward snowden, réfugié en Russie avec une quantité de docu­ments dangereux appartenant à la CIA, le leader terroriste de Daech, Abou-Bakr Al-Boghdadi, aurait été formé par le Mossad, la CIA et le service de renseigne­ments britannique.

Si ces propos publiés par l’agence de presse iranienne s’avèrent exacts, cela nous rappelle Al-Qaëda, dont les membres ont eux aussi été formés par la CIA. Et cela lorsque les Etats-Unis avaient demandé aux pays islamiques d’envoyer leurs jeunes combattre les forces sovié­tiques en Afghanistan. Appel auquel ont répondu l’Egypte et l’Arabie saoudite ainsi que d’autres pays. Puis, ces élé­ments islamistes rigoristes sont revenus dans leurs pays après avoir reçu des entraînements de combat, pour exercer leurs activités terroristes. Et c’est à partir de ces éléments que s’est formée l’organi­sation d’Al-Qaëda. On a alors dit que le sorcier avait été frappé, c’est-à-dire que les Etats-Unis avaient récolté les fruits de leurs actes.

Mais voilà que les Etats-Unis rejouent ce jeu en formant un nouvel organe terro­riste après le démantèlement d’Al-Qaëda et l’assassinat d’Ossama Ben Laden. La preuve de l’étroite relation entre Daech et les services de renseignements des pays qui ont formé ses membres est qu’Israël ne s’est nullement montré contrarié par l’apparition de cet organe. Il ne s’est pas non plus empressé de se plaindre au monde qu’il était menacé. Bien plus, les responsables de cet organe ont clairement annoncé que le Coran ne leur demandait pas de combattre Israël. Par ailleurs, l’ex-candidat à la présidence, John McCaine, a dernièrement déclaré que le prochain coup de Daech après l’Iraq et la Syrie aurait lieu en Jordanie. Un fait qui confirme l’étroite relation qui lie cet organe aux Etats-Unis, de sorte que les hommes de politique influents annoncent à l’avance les pas de l’organe.

La question qui s’impose immédiate­ment est la suivante: Quel est l’intérêt des pays que l’on dit être responsables de la création et du soutien de cet organe? Si nous plaçons dans le même cadre ce qui s’est passé en Egypte l’année dernière, nous découvrons la raison du soutien de ces pays. Le peuple égyptien a renversé le pouvoir des Frères musulmans qui avaient répondu aux projets des Etats-Unis et d’Israël dans la région. Puis est survenue la révolution du 30 juin 2013 qui a tout bouleversé. Que la presse américaine dise, il y a quelques jours, que Morsi au pou­voir aurait pu résoudre la crise actuelle à Gaza, n’est pas du fait du hasard. La presse américaine ne voulait pas dire que Morsi allait pousser Israël à cesser ses attaques contre Gaza. Cela importe peu aux Etats-Unis. La presse américaine entendait qu’il allait pousser le Hamas à ne pas tirer de missiles contre Israël. En effet, Morsi l’a déjà fait. Il a poussé le Hamas à signer un accord pour ne pas attaquer Israël. Avec l’impossible retour de Morsi au pouvoir, l’alternative est d’encercler l’Egypte depuis les pays avoi­sinants comme l’Iraq, la Syrie, la Jordanie, la Libye et le Soudan par ce nouvel organe terroriste qui peut être encore plus dange­reux que les Frères musulmans.

Lien court: