Débats > Opinion >

La tromperie des Frères

Monday 23 déc. 2013

Est-il vrai que les Frères musulmans boycotteront le référendum sur la Constitution les 14 et 15 janvier prochain ? Ils induisent le public en erreur, sur des sites Internet misérables qui empoisonnent la population tous les jours et qui injurient les leaders nationaux du pays, en leur faisant croire qu’ils s’abstiendront de toute participation.

Mais la réalité est que nous sommes face à un autre mensonge diffusé par l’organisation des Frères musulmans que ce soit par leurs différentes positions adoptées, par l’intermédiaire de leurs adeptes et sympathisants, ou encore à travers les chaînes satellites trompeuses qui sont leurs porte-parole. Les Frères vont certainement participer au prochain référendum et ils ont reçu les ordres d’occuper les premières lignes dans les bureaux de vote pour les rendre inaccessibles au reste des votants. Les Frères agissent en ce moment avec force au sein de la population pour l'inciter à refuser la nouvelle Constitution qui mettra fin à celle des islamistes et qui ouvrira une nouvelle voie d’avenir que l’Egypte mérite. Ils annoncent qu’ils boycotteront le référendum, mais ils incitent en même temps les Egyptiens à dire non.

Des informations me sont parvenues selon lesquelles un livret est en cours d’élaboration et dont la diffusion est prévue dans les prochains jours, abordant des points qui ne figurent pas dans la Constitution. Il s’appuie sur des textes trompeurs et des interprétations erronées de certains articles de la Constitution insinuant qu’elle abolit l’islam.

Les élections de l’ordre des Médecins ont prouvé que les Frères ne s’abstiendront pas, mais qu’ils y participeront avec leurs militants qu’ils propulseront sur le devant de la scène. Le plan des Frères implique plus qu’une simple participation au référendum, celle-ci ira jusqu’au sabotage de l’opération de vote, voire même jusqu’à l’annulation dans certains bureaux.

Il m’est parvenu des informations selon lesquelles l’organisation internationale des Frères musulmans a commencé à appliquer le même plan chez les Egyptiens de l’étranger, en leur présentant des textes erronés n’ayant rien à voir avec la Constitution. C’est pourquoi, j’appelle les citoyens, à l’intérieur comme à l’extérieur de l’Egypte, à se fier des textes présentés. Seuls les originaux comportent la signature du président du comité des 50, Amr Moussa, apposée sur chaque page. Gare aux versions erronées.

Lien court: