Débats > Opinion >

Quelle foudre a frappé les Egyptiens ?

Wednesday 10 oct. 2012

Les comportements de la rue égyptienne et le degré de violence qui y existe suscitent des craintes énormes. Les crimes commis en pleine rue et les cadavres attachés aux poteaux d’éclairage sont des phénomènes tout à fait nouveau pour les Egyptiens. Comment les comportements des gens ont-ils atteint ce degré de violence et de férocité ? Qu’attendons-nous des nouvelles générations qui ont été témoins de toute cette violence ? Il est vraiment curieux que parfois nous regardions des scènes de violence à la télévision ou sur Internet comme si nous suivions un match de football, un vidéo-clip minable ou une scène stupide dans un feuilleton médiocre. La violence dans la vie des Egyptiens a plusieurs raisons, commençant par l’analphabétisme et finissant par les stupéfiants. Et avec la hausse de la pauvreté et l’absence de la justice dans la distribution des ressources de l’Etat, les crimes se sont répandus. Il est évident que les scènes de violence et les bains de sang que les gens voient au cinéma et à la télévision ont donné naissance à des générations que la violence ne choque plus. Ajoutons aussi les guerres et les combats qui se déroulent sur la scène arabe et leurs répercussions sur les esprits des nouvelles générations. Avec le temps et l’absence du rôle familial adapté, la population s’est habituée à voir les crimes partout. Les taux actuels de criminalité sont dangereux et nécessitent des études approfondies afin de parvenir aux raisons réelles de ce phénomène.

Les pages des faits divers dans les journaux annoncent chaque jour des crimes atroces : « Un homme a tué sa femme et a brûlé son cadavre », « Une femme a coupé le cadavre de son mari en morceaux », « Un cadavre suspendu dans la rue ». Comment une société, qui a été parmi les plus sûres du monde, peut-elle basculer ainsi ? Il nous faut connaître les raisons réelles des crimes pour que la population retrouve les bonnes mœurs dont tous les Egyptiens étaient fiers.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique