Opinion > Opinion >

Tahtawi et la citoyenneté

Wednesday 29 juin 2022

« Rifaa Rafie Al-Tahtawi était le précurseur d’une toute nouvelle société ». Par cette description le penseur Ghali Choukri a résumé dans son livre La Renaissance et la chute de la pensée égyptienne moderne le rôle historique de Tahtawi dans la création des fondements intellectuels de l’Etat moderne. Tahtawi a présenté sa vision globale et innovante de l’Egypte moderne à travers ses écrits, qui ont formé le cadre de référence des valeurs et de la pensée pour ce que devraient être la nation et la citoyenneté. Pour Tahtawi, la nation est le lieu du bonheur partagé par tous les citoyens. Quant à la citoyenneté, elle est réalisée à travers un travail acharné et permanent, ainsi qu’un mouvement continu qui n’a pas de plafond. Ils sont effectués communément par tous les citoyens sans discrimination, afin de coopérer à l’amélioration de la patrie et l’achèvement de son système en ce qui concerne son honneur, sa majesté et sa richesse, car la richesse de la nation ne résulte que de la régularité des transactions et de la réalisation des intérêts publics communs. Ce mouvement citoyen se réalise à travers des structures économiques, politiques, civiles, sociales, culturelles, éducatives, urbaines et autres, afin de maximiser les avantages publics dont bénéficient tous les citoyens, comme le dit Tahtawi. Selon lui, la citoyenneté doit compléter la liberté et réaliser les avantages publics dont la personne a besoin dans sa vie pour réaliser son bonheur. Le fait qui réalise la richesse, améliore les conjonctures et adoucit l’esprit de l’ensemble de la société sans discrimination aucune.

En outre, pour que le mouvement de citoyenneté continue d’être actif et efficace, il est indispensable d’assurer la justice et l’égalité. Pour ce qui est de la justice, Tahtawi attire l’attention sur le fait qu’il faut assurer des lois justes et équitables pour rendre les citoyens à l’aise et heureux dans leur pays. Ce qui les poussera à aimer leur patrie. De plus, la justice encourage le citoyen à être franc dans ses paroles et ses actes et à être juste envers lui-même et les autres. Dans ce contexte, il faut souligner le rôle pionnier de Tahtawi dans le renouvellement et la modernisation de la pensée législative égyptienne. Pour ce qui est de l’égalité, Tahtawi souligne que le processus de citoyenneté ne peut porter ses fruits que s’il est basé sur l’égalité. « Tous les gens possèdent les mêmes caractéristiques. Ils ont tous des yeux, des oreilles, des mains et jouissent tous des sens de l’odorat, du goût et du toucher. Ils ont tous besoin d’avoir de quoi vivre. Donc ils sont tous ex aequo dans ce bas monde. Ils ont le même droit d’utiliser les matériaux qui leur assurent leur vie. Ils sont égaux dans ce sens », a écrit Tahtawi. Par conséquent, comme il le dit, il n’y a pas de différence entre le responsable et le subordonné, le directeur et l’employé. Dans ce contexte, il a apporté quelques illustrations de la citoyenneté, de ses fonctions et de ses objectifs, comme la maximisation équitable des avantages pour tous sans discrimination, le maintien du bien-être de tous les citoyens et la prévention des déséquilibres internes.

C’est ainsi que l’Etat sera basé sur des fondements solides, qu’il pourra défendre son territoire, protéger ses habitants et rejeter les injustices. C’est ainsi que la nation sera puissante à l’intérieur comme à l’extérieur et qu’elle sera redoutée par les autres. Tahtawi n’a pas manqué de confirmer la citoyenneté des coptes et d’affirmer leur égalité avec les musulmans car l’époque d’avant l’Etat moderne est révolue. Cette époque où les liens sectaires régissaient les relations dans la société. Ce qui empêchait l’établissement d’une véritable association nationale entre les citoyens de différentes appartenances. En effet, les régimes étrangers qui sont venus avant l’Etat moderne, en particulier les régimes mamelouk et ottoman, ont adopté des systèmes économiques, politiques et administratifs qui poussaient vers la fragmentation, la division, ainsi que la dissolution des liens nationaux.

Tahtawi a contribué à la découverte du principe de citoyenneté et a apporté une contribution précieuse pour que l’Egypte pratique l’expérience d’un Etat institutionnel moderne basé sur un fondement national, et non sur une base religieuse, sectaire ou féodale. Il a également tenu à révéler tout ce qui empêche l’activation du principe de citoyenneté et à condamner la sédition, l’oppression des paysans, la cruauté de l’exploitation féodale, ainsi que toutes les formes d’oppression entravant la citoyenneté.

Selon les termes de Ghali Choukri, les idées et les actes de Tahtawi, dont nous commémorons en 2023 les 150 ans de la disparition, ont eu un effet historique sur l’Egypte, qui est passée de l’époque du droit divin à celle du contrat social, de l’Etat théocratique à la démocratie et de la légitimité de l’autocratie à celle de la citoyenneté.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique