Francophonie > Francophonie >

SMSF : Trois événements d’ampleur

Mercredi, 26 octobre 2022

La Semaine Mondiale de la Francophonie Scientifique (SMFS) se tient cette année au Caire. Du 25 au 28 octobre, une trentaine de ministres, près de 500 professeurs et une centaine d’étudiants se rencontrent pour débattre de différentes thématiques. Tour d’horizon.

SMSF : Trois événements d’ampleur
La 1re édition de la Semaine de la Francophonie scientifique s’est tenue en septembre 2021 à Bucarest.

Pour sa 2e édition, la Semaine Mondiale de la Francophonie Scientifique (SMFS) a choisi de se tenir au Caire  ; la première édition avait eu lieu en Roumanie en septembre 2021. Ouvert mardi 25 octobre, l’événement se poursuit jusqu’à ce vendredi 28. Sous le haut patronage du président Abdel-Fattah Al-Sissi, la Semaine de la Francophonie scientifique est organisée par l’Agence Universitaire de la Francophonie (AUF) en partenariat avec le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique. Trois événements d’ampleur se tiennent au cours de cette semaine qui réunit des ministres, des recteurs, des enseignants-chercheurs, des experts et bien sûr des étudiants  : le 1er Congrès de la jeunesse estudiantine francophone, les 2es Assises de la Francophonie scientifique et la 6e Conférence ministérielle francophone.

Congrès de la jeunesse estudiantine

Près de 130 étudiants francophones leaders en provenance de 50 pays participent au 1er Congrès de la jeunesse estudiantine francophone. Ces jeunes qui se réunissent pour la première fois sont les présidents et représentants des Clubs Leaders des Etudiants Francophones (CLEF). L’AUF avait, en juin 2022, lancé un appel à candidatures aux étudiants de ses établissements membres afin de créer son réseau international de clubs étudiants. Les CLEF ont plusieurs objectifs. Il s’agit notamment de contribuer à la vie étudiante et à l’animation des institutions membres de l’AUF, favoriser le développement de l’autonomie, susciter le sens de l’initiative, des responsabilités et de l’esprit entrepreneurial chez les étudiants, promouvoir les valeurs de partage, de l’engagement, de volontariat, d’entraide et de solidarité active auprès de la jeunesse francophone, sensibiliser les étudiants aux défis sociétaux majeurs et impulser la mise en réseau internationale de la jeunesse francophone. La création du réseau CLEF s’inscrit dans le cadre de l’axe « employabilité et entrepreneuriat  » de la stratégie 2021-2025 de l’AUF.

Ce rassemblement de la jeunesse estudiantine francophone est placé sous le thème « L’entrepreneuriat étudiant comme voie du succès par l’innovation  », qui prône la prise d’initiative, l’ouverture, l’esprit d’équipe et la responsabilité. Pour les jeunes, il s’agit de partager leurs expériences et de réfléchir collectivement autour de nombreux défis. Il s’agit aussi de découvrir le parcours de jeunes entrepreneurs soutenus par l’AUF. Des prix seront remis aux premiers lauréats des concours destinés aux étudiants des établissements membres de l’AUF.

Francophonie et intelligence artificielle

Outre le Congrès de la jeunesse estudiantine francophone, la Semaine de la Francophonie scientifique inclut également les 2es Assises de la Francophonie scientifique. Un événement qui réunit plus de 500 enseignants-chercheurs et experts en présentiel et en visioconférence et qui a pour thème principal « L’intelligence artificielle face à la pluridisciplinarité  ». A travers 5 ateliers disciplinaires, l’AUF met en évidence les avancées de l’Intelligence Artificielle (IA) au profit de l’enseignement supérieur et de la recherche. Un premier volet met l’IA au coeur des débats scientifiques selon une approche qui ne se veut pas être techno-centrée mais ouverte sur la société. Les réflexions menées concernent davantage les impacts de l’IA sur les femmes et les hommes, sur les activités d’enseignement et de recherche des établissements membres de l’AUF et sur la jeunesse étudiante. Un deuxième volet a pour objectif de susciter une réflexion stratégique autour de la Francophonie scientifique.

Aussi, un atelier spécial est organisé pour lancer le « Réseau Francophone en IA  » (RFIA). Pour l’AUF, ce réseau vise notamment à renforcer les acteurs francophones de la recherche dans le domaine de l’IA, développer des programmes de recherches et de formations en IA et contribuer au renforcement des compétences en IA dans les pays francophones.

Diplomatie scientifique

Pour ce qui est de la 6e Conférence ministérielle francophone, elle réunit une trentaine de ministres francophones de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique autour du thème « Diplomatie scientifique francophone  ». Ce mercredi 26 octobre, lors d’une réunion à huis clos, les ministres doivent valider le « Manifeste pour une diplomatie scientifique francophone  », un texte qui propose une méthodologie pour développer une diplomatie scientifique francophone et identifie les thématiques prioritaires des coopérations et partenariats qui constitueront cette diplomatie scientifique francophone. Il s’agit du premier document à propos de la diplomatie scientifique porté par des décideurs politiques, soutenu par un réseau mondial et dédié à un espace géopolitique identifié centré sur l’apport des systèmes éducatifs et universitaires.

L’idée avait été lancée l’année dernière, lors de la Semaine mondiale de la Francophonie scientifique organisée en Roumanie en septembre 2021, lorsque s’était tenue la 5e Conférence des ministres francophones de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique. Les ministres participants avaient alors validé collectivement et unanimement l’intérêt d’un « Manifeste des ministres de l’Enseignement supérieur et de la Recherche pour une diplomatie scientifique francophone au service de la jeunesse  » cosigné avec l’AUF.

Se tient également un atelier spécial sur l’état des lieux et les perspectives de développement de la Francophonie scientifique en Egypte. Un panel d’intellectuels et d’universitaires doit discuter de plusieurs thématiques, comme les dynamiques d’évolution de l’usage de la langue française dans l’enseignement supérieur en Egypte, le français des affaires comme clé de l’employabilité en Egypte, l’avenir francophone en Egypte, ainsi que la place du français comme axe de coopération internationale.

Lien court:

 

Les plus lus
En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique