Francophonie > Francophonie >

Une heure d’obscurité pour une planète éclairée, message uni des cinq continents !

Lara Abdelbaki 2ème secondaire Ecole Girard, Lundi, 12 novembre 2018

Aveuglées par les lumières intenses des villes, le 24 mars 2018, toutes les attractions touristiques égyptiennes plongent dans l’obscurité, on ne voit plus les pyramides, les temples de Louxor oumême la Bibliothèque d’Alexandrie. « L’heure de la planète » est là pour célébrer une décennie d’existence pour un avenir d’action climatique.

Forte mobilisation en Égypte

Âgée de 11 ans, l’ « heure de la planète » maintient son succès phénoménal datant du 31 mars 2007, pour se proliférer dans les quatre coins du monde. Des individus, des entreprises et des organisations dans un nombre record de 188 pays et territoires ont rejoint l’ « Heure de la planète » du WWF pour susciterdes conversations et des actions sans précédent afin de mettre terme à la perte de la nature, comme un déclin de la biodiversité est malheureusement prévu.Cette initiative a pris son chemin de Sydney en Australie pour venir en Egypte et faire son écho !

Se déroulant le dernier samedi du mois de mars chaque année, le ministre de l’environnement Khaled Fahmya annoncé le samedi 24 mars 2018 le lancement de cette initiative mondiale en soulignant que nous devons parvenir à la protection de notre planète. Il a de même ajouté que la célébration cette année sera lancée à partir des monuments touristiques les plus connus et visités en Egypte y compris les pyramides, le Sphinx et la Tour du Caire. Certains anciens temples de Louxor, la Bibliothèque d’Alexandrie et quelques participations des individus et association civiles, qui, fermeront leurs lumières pendant 60 minutes à partir de 20h30, excepté les hôpitaux et les cas d’urgence.

Dr Khaled Fahmy s’est appuyé sur la solidarité du peuple égyptien avec le reste des peuples, pour faire face au changement climatique et global. Le ministre de l'environnement a évoqué que le monde fait face à une pénurie d'eau, ce qui nécessite une politique de modération de consommation, en précisant que la participation à l’heure de la planète pour réduire l'épuisement de l'énergie doit être accompagnée par une heure pour l’eau eu celle pour la poubelle pour sauver les planète des différents aspects.Il ainitié la société civile et les médias à adopter une campagne pour répéter l'heure de la Terre plus d'une fois au cours de l'année, et pas seulement l'heure consacrée à cet évènement universellement, en soulignant que les émissions d'énergie des gaz à effet de serre émis par l'Egypte représententquant à elles 48%, ce qui Signifie la nécessité de trouver des alternatives non polluantes à l’environnement.

C’est à souligner que Mary Rouhy, directrice du département de l'électricité dans le gouvernorat de Louxor, a déclaré que les lumières seraient éteints dans un certain nombre de monuments et d'hôtels, c’est ainsi que toute l’Egypte présente un mouvement de solidarité envers la planète.

« L’heure de la planète » est un mouvement mondial organisé par le World Wide Fund for Nature; mis sur pieds chaque année pour encourager les particuliers, les communautés et les entreprises à éteindre les lumières électriques non essentielles pendant une heure, un jour donné, à la fin du mois de mars. Cette manifestation annuelle vise à sauver la planète et sensibiliser les gens en ce qui concerne les dangers écologiques, afin de réduire l’émission des gaz à effet de serre et participer à la lutte contre le réchauffement climatique.

Participer à cette initiative ressemble à un engagement envers la planète, qui, souffre désormais des records climatiques brisés et d’une nécessité d’engagement sérieux, c’est une affirmation concrète que l’Egypte tend à faire les efforts nécessaires pour lutter contre les dangers auxquels s’expose la planète, car, le changement climatique est la question de l'ascension humaine de notre temps.

Durant les festivités à l’occasion de l’heure de la planète, un groupe d'étudiants de l’université d'Ain Shams ont dévoilé une présentation artistique qui exposait quelques compositions musicales dont les seuls instruments étaient des outils recyclés, pour prouver au monde la possibilité de réutiliser les bouteilles en plastique, le caoutchouc des voitures, etc. Une telle manifestation regroupe les pionniers à prendre en ligne de compte la nécessité de faire des pieds et des mains pour sauver la planète, ils ont initié les gens à apprécier les ressources naturelles et les réutiliser !

Scouts marins égyptiens, scoutisme pour la paix, ensemble pour sauver la planète !

La mobilisation à la participation à l’heure de la planète ne se limite pas aux associations gouvernementales ou aux monuments historiques, mais cette participation comble un peuple entier capable de sauver la planète et faire une différence. Le mouvement de scoutisme pour la paix avec la coopération des scouts marins égyptiens, organisent comme chaque année l’évènement consacrée à cette manifestation unique avec une excellente propagande dans les médias.

Dans une ambiance de scoutisme et gaieté, les jeunes de tous les âges participent en éclairant des bougies pour les soixante minutes prévues, tout en chantant des muses de fierté pour ce qu’ils offrent de bon pour la planète.

« L’objectif du mouvement international de l’heure de la planète est en effet parfaitement compatible avec la vie du scoutisme, simple et médiocre, car nous sommes habitués à nous réchauffer avec du feu et ainsi de suite. Nous nous intéressons tout de même à tous les évènements internationaux visant à propager des valeurs mondiales, on a un calendrier complet plein de valeurs ! » - Hamdy Fathy, vice-président du mouvement de scoutisme pour la paix.

Omneya Ihab, membre d’équipe a participé à un appel à communication dans le programme « Sabah el ward » en disant « L’objectif n’est pas seulement d’éteindre les lumières pour une heure, mais c’est de plonger dans les profondeurs de cette heure-là, ses origines et ses bienfaits ! C’est un message universel de la nécessité de réduire notre consommation après ces soixante minutes ! »

C’est ainsi que l’Egypte remue ciel et terre pour parvenir à un équilibre environnemental et d’empêcher les dangers universelles de manipuler son parcours de développement.

Mots clés:
Lien court:

 

Les plus lus
En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique