Francophonie > Francophonie >

Un partenariat qui a de l'avenir

Al-Ahram Hebdo, Lundi, 21 novembre 2016

L’Egypte a connu ces cinq dernières années beaucoup de difficultés, tant économiques que sociales ou politiques. Mais ce pays, aux potentiels humains, géostratégiques ou économiques énormes, a réussi à tenir le cap. Et offre même actuellement, suite aux dernières réformes économiques, un vaste champ d’opportunités en matière d’investissements.

Un partenariat qui a de l

Lors de sa visite en Egypte durant le mois courant, le président du Sénat, Gérard Larcher, a ainsi déclaré que les entreprises françaises sur place sont confiantes. Un bon indice pour booster le partenariat.

La France a, depuis de longues années, été un partenaire non négligeable pour l’Egypte, avec 160 entreprises sur le territoire égyptien qui, aux plus durs moments, en 2011, ont maintenu leurs activités. De quoi illustrer la confiance de la France en le potentiel égyptien.

Et pour cause, la France en Egypte n’est pas en terrain méconnu. Les relations entre les deux pays remontent à loin dans l’Histoire. Là, aujourd’hui, et dans un contexte régional tourmenté, les deux pays peuvent offrir un modèle de coopération gagnant-gagnant réussi. Un modèle qui favorise le développement durable, l’éducation, le lancement de projets locaux, à l’instar de l’initiative de Gras Savoye, qui a pris la résolution d’installer une succursale dans la zone du Canal de Suez pour soutenir les petites et moyennes entreprises. D’autres entreprises ont fait le pari de s’introduire dans des secteurs encore méconnus en Egypte comme Axa ou ont l’ambition d’élargir leurs activités comme Saint-Gobain Glass Egypte. Ainsi, le montant des échanges commerciaux bilatéraux, actuellement de l’ordre de 2,584 milliards d’euros, est appelé à augmenter.

Il y a certes des défis que cette conférence organisée par l’hebdomadaire Al-Ahram Hebdo tentera de mettre en lumière, mais il y a également une grande compréhension politique entre les deux pays qui est susceptible d’ouvrir de nouveaux horizons de partenariats bénéfiques pour les deux parties.

Al-Ahram Hebdo, hebdomadaire en langue française lancé en 1994, est une illustration de plus de l’intérêt de l’Egypte pour la France et sa culture. Dans un pays à dominante anglophone, ce journal a réussi à se frayer un chemin et à s’affirmer comme un miroir francophone de la réalité égyptienne. Et c’est dans ce sens-là que s’inscrit l’initiative de la conférence : Investissements français en Egypte : Opportunités et défis.

L’initiative est à la fois grande et modeste. Grande dans le sens où Al-Ahram Hebdo, fidèle à son image de vecteur entre les cultures et les mondes et conscient de la conjoncture actuelle, se propose de participer à promouvoir un partenariat prometteur. Et modeste dans le sens où ce n’est qu’une petite collaboration dans la voie d’un plus grand rapprochement économique.

En définitif, les petits ruisseaux ne font-ils pas les grandes rivières ?

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique