Environnement > >

Environnement en bref

Lundi, 28 janvier 2013

Accord

Les deux gouvernements égyptien et allemand ont signé la semaine der­nière une convention visant à rendre efficace la gestion des déchets solides dans les gouvernorats de Gharbiya, Assiout, Qéna et Kafr Al-Cheikh. Ont témoigné de la signature, le ministre d’Etat pour l’Environnement, Khaled Fahmi, le ministre du Développement local, Mohamad Ali Bechr, l’ambas­sadeur allemand au Caire, ainsi que les représentants de la Banque alle­mande pour l’urbanisation et les gou­verneurs concernés.

Mercure

Après une semaine de difficiles négociations, la Convention sur le mercure a été adoptée la semaine der­nière par quelque 140 Etats. Cet accord va permettre de réduire au niveau mondial les émissions de mer­cure très toxiques pour la santé et l’environnement. Le mercure est un métal lourd très toxique pour les êtres vivants. Une exposition trop forte au mercure nuit au système immunitaire et peut entraîner d’autres problèmes comme des troubles psychologiques ou digestifs, la perte de dents, des problèmes cardiovasculaires ou respi­ratoires. La nouvelle convention a pour objectif de réduire la production et les utilisations du mercure, en par­ticulier lors de la fabrication de pro­duits et lors de processus industriels. Elle règle également la question du stockage et du traitement des déchets. Elle sera ouverte à la signature des Etats en octobre 2013 à Minamata, au Japon, en hommage aux habitants de cette ville touchée durant des décen­nies par une grave contamination au mercure. Elle entrera en vigueur lorsqu’elle aura été ratifiée par 50 Etats, ce qui devrait prendre trois ou quatre ans, selon les experts.

Réchauffement climatique

L’avenir de l’ours blanc est pour le moins incertain à cause du réchauffe­ment accéléré de l’Arctique, a mis en garde la semaine dernière la branche canadienne de l’organisation écolo­gique mondiale WWF (fonds mondial pour la vie sauvage). L’organisation proclame 2013 « Année internatio­nale de l’ours polaire », rappelant qu’elle marque le 40e anniversaire de l’Accord sur la conservation des ours blancs, signé par les cinq pays abri­tant des populations d’ours polaires, dont le Canada. Au cours des quatre dernières décennies, ces pays ont, entre autres, financé des évaluations scientifiques afin d’identifier les populations d’ours blancs les plus vulnérables. Des zones d’habitats pro­tégés ont également été mises en place. Le Canada abrite 60 % des 20 000 à 25 000 ours blancs de la planète. Les autres pays signataires de l’accord sont le Danemark, les Etats-Unis, la Norvège et la Russie. En 2011, le gouvernement canadien a ajouté le grand mammifère carnivore, dont le poids se situe — pour les mâles — entre 400 et 600 kilos, à sa liste des espèces vulnérables ou menacées, jugeant sa situation « pré­occupante ».

Abeilles

La Commission européenne pourrait proposer d’interdire l’utilisation de certains pesticides après les conclusions inquiétantes rendues la semaine dernière par l’Autorit européenne de sécurité des aliments (EFSA) sur leur impact létal pour les abeilles.

La Commission européenne a décidé d’inscrire le sujet à l’ordre du jour de la réunion du comité permanent de l’UE en charge de ces questions, prévue le 31 janvier.
Lien court:

 

Les plus lus
En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique