Environnement > >

Environnement en bref

Mardi, 15 janvier 2013

Nouveau ministre

Suite au remaniement ministériel, l’Agence égyptienne pour les affaires de l’environnement est désormais pré-sidée par le nouveau ministre d’Etat pour l’Environnement, Khaled Fahmi Abdel-Aal. Spécialiste d’économies environnementales et du développe-ment durable, Abdel-Aal a notamment dirigé des projets sur la lutte contre la pollution et la décentralisation.


Plastique
Le gouvernement mauritanien a décidé la semaine dernière d’interdire la fabrication, la commercialisation et l’usage des sacs plastique pour préser-ver l’environnement. L’interdiction prévoit des peines de prison ferme pouvant aller jusqu’à un an et des amendes atteignant 2 500 euros pour les fabricants, les importateurs et les utilisateurs de sacs en plastique, selon l’Agence mauritanienne de l’informa-tion.

La matière plastique représente 25 % des 56 000 tonnes de déchets produits annuellement par la ville de Nouakchott, selon des statistiques offi-cielles. Le gouvernement et ses parte-naires — dont le Programme des Nations-Unies pour le développement et des ONG locales — font depuis la semaine dernière la promotion de nou-veaux sacs « solubles dans la nature » à base de papier.


Pollution

Les écoles, les universités et les administrations ont été fermées la semaine dernière dans la capitale ira-nienne, pour la seconde fois en un mois, en raison d’un taux élevé de pollution. Les services d’urgence de Téhéran ont conseillé aux habitants d’éviter les déplacements non néces-saires. Une commission sur la pollu-tion avait pris cette décision en raison de la persistance d’un brouillard de pollution ces 3 derniers jours. Seuls les services de santé et d’urgence conti-nueront de fonctionner.

Une mesure similaire avait été prise le 3 décembre à Téhéran. La capitale iranienne est l’une des villes les plus polluées du monde, en raison de sa situation géographique, à 1 500 m d’al-titude dans une cuvette entourée de montagnes, et de la circulation auto-mobile qui augmente régulièrement dans cette capitale de 8 millions d’ha-bitants. Les voitures iraniennes consomment en moyenne plus que dans les autres pays, avec une qualité d’essence généralement inférieure.


Forêts

Le gouvernement libérien a annoncé la semaine dernière avoir pris des sanctions contre des agents en charge des forêts. Il a aussi suspendu les acti-vités de plusieurs compagnies fores-tières après des enquêtes ayant révélé des exploitations et des exportations illicites de bois.

Le gouvernement a en outre annoncé le prochain limogeage de tous les fonc-tionnaires impliqués et la suspension des activités de toutes les compagnies forestières qui ont opéré avec des per-mis frauduleux, sans toutefois nommer ces compagnies ou donner de dates précises.Celles-ci ne pourront notamment plus exporter le bois qu’elles avaient coupé avant la décision prise en août 2012 d’instituer un moratoire, d’une durée maximale d’un an, sur l’exploita-tion du bois libérien. Ces sanctions ont été annoncées après la publication d’un rapport de l’ONG Global Witness met-tant en cause l’exploitation et l’expor-tation du bois libérien avec la compli-cité d’officiels. Cette ONG est spéciali-sée dans la lutte contre le pillage des ressources naturelles (pétrole, bois, dia-mants) des pays en développement.

Lien court:

 

Les plus lus
En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique