Tourisme > Voyages >

Une statue volée au Caire retrouvée en Belgique

Dalia Farouq, Mardi, 17 décembre 2013

Une des pièces volées en 2011 au Musée du Caire vient d'être récupérée. Un archéologue français a prévenu le ministère égyptien après avoir reconnu la statue

Statue
Une des cinq pièces restituées de la France

L’egypte a réussi à récupérer six pièces volées au Musée égyptien du Caire pendant les troubles de la révolution du 25 janvier 2011. Le ministère des Antiquités a notamment récupéré la partie supérieure d’une statue antique représentant un noble de la XXVIe dynastie.

« Cette statue a été brisée en deux morceaux au moment où le voleur a cassé la vitrine où elle était exposée. Cette pièce qui est ensuite sortie du pays a été retrouvée en Belgique. Lorsqu’un citoyen belge a voulu l’acheter, il l’a montrée à un archéologue français qui l’a tout de suite reconnue car il avait étudié cette oeuvre lors de sa visite en Egypte en 1989. Conscient de son importance, l’archéologue français a informé le ministère égyptien des Antiquités de l’existence de cette statue en Belgique. On a tout de suite pris les mesures nécessaires en coopération avec le ministère des Affaires étrangères égyptien et l’ambassade d’Egypte à Bruxelles en plus de l’Interpol et de l’Unesco afin de récupérer cette statue sans frais », souligne Mohamad Ibrahim, ministre des Antiquités.

1
Ouchebti délivré au ministère des Affaires étrangères.

Cette statue, découverte à Saqqara en 1858, a une hauteur de 29 cm. Elle a provoqué une crise au Musée égyptien du Caire, car elle est enregistrée dans les registres du musée, mais elle n’avait pas été comptabilisée parmi les pièces volées lors de la révolution. « Une enquête a lieu avec les responsables du musée pour connaître ce qui s’est passé et s’assurer qu’il n’y a pas d’autres pièces volées oubliées de la liste », indique Ali Ahmad, directeur du département des antiquités récupérées au Conseil suprême des antiquités.

Cette statue n’est pas la seule ainsi volée puis retrouvée. La France a également restitué cinq pièces datant de la dynastie des Ptolémées (300 ans av. J.-C.) volées début 2011. « L’équipe de contrôle en charge de la surveillance des salles de ventes a repéré les cinq pièces sur des sites Internet, dont deux proposées par une salle de ventes de la ville de Toulouse dans le sud de la France », indique Ali Ahmad.

Parmi ces pièces, des morceaux d’une statue humaine en verre — une tête, un torse et un bras — volés dans une réserve où ils étaient entreposés après avoir été découverts par des archéologues français en 2010. Deux autres pièces, en lin et plâtre, ont été volées dans une réserve d’une mission archéologique française. Suite à la révolution, de nombreux objets antiques ont été endommagés, détruits ou volés puis sortis illégalement du pays.

Lien court: