Tourisme > Tourisme >

L’Egypte affiche ses ambitions au WTM

Dalia Farouq, Mardi, 13 novembre 2018

L’Egypte a participé à la 38e édition du World Travel Market (WTM), du 5 au 8 novembre à Londres. Doté de technologies modernes et interactives, le pavillon égyptien a permis aux visiteurs de voyager virtuellement au pays des pharaons.

L’Egypte affiche ses ambitions au WTM
Le pavillon égyptien au WTM a fait peau neuve.

C’est le roi Ramsès II qui a accueilli les visiteurs du pavillon égyptien au World Travel Market (WTM), l’une des plus grandes foires internationales du tourisme, qui s’est tenue à Londres du 5 au 8 novembre. Il s’agissait en fait d’une reproduction de la statue colossale du célèbre pharaon par la technologie d’hologramme devant le pavillon de l’Egypte. La totalité du pavillon était basée sur des technologies modernes et interactives, afin de faire vivre aux visiteurs l’expérience du tourisme en Egypte et de les faire rêver en leur présentant la magie de la nature et de la civilisation égyptiennes.

« A l’aide de la technologie Virtual Reality et des lunettes 3D, les visiteurs du pavillon égyptien peuvent plonger dans la mer Rouge pour contempler des poissons et des coraux de toutes les formes et de toutes les couleurs ou camper dans une tente bédouine dans le désert lors d’un safari au Sinaï. Ils peuvent aussi admirer les joyaux pharaoniques exposés au Grand Musée égyptien (GEM). La conception des pavillons de l’Egypte aux foires touristiques internationales a changé à partir de cette foire pour devenir plus numérique et plus interactive », a expliqué Hassan Kamel, directeur de la Coalition égypto-internationale pour la promotion du tourisme égyptien. Et d’ajouter que cette nouvelle conception va de pair avec le slogan de l’Organisation mondiale du tourisme de cette année, qui se fonde sur l’investissement dans les technologies numériques en matière de tourisme.

Pour sa part, la ministre du Tourisme, Rania Al-Machat, a indiqué que le pavillon égyptien — l’un des plus grands de cette foire — reflétait l’art architectural, la richesse ainsi que la diversité culturelle et naturelle de l’Egypte.

« C’est la nouvelle coalition en charge de la promotion du tourisme en Egypte qui l’a conçu, afin de refléter l’image de la nouvelle Egypte, alliant modernité et authenticité », a-t-elle précisé.

25 agences de voyages, 28 hôtels ainsi que les Chambres du tourisme égyptiennes et Egyptair sont venus présenter leurs produits et services, et ce, parmi plus de 5 000 exposants de 186 pays.

Le tourisme en pleine reprise

Plus de 50 000 professionnels touristiques présents à la foire ont ainsi pu noter le retour de l’Egypte sur la carte du tourisme international. Optimiste, la ministre égyptienne a affirmé que tous les indices pointaient vers une reprise complète du mouvement touristique d’ici fin 2019. A cette date, les visites devraient avoir repris leur rythme d’avant 2011, espère-t-elle.

L’Egypte affiche ses ambitions au WTM
La ministre égyptienne cotemple les beautés de la mer Rouge en lunettes 3D.

Elle a souligné que le WTM était une bonne occasion de s’entretenir avec les professionnels du tourisme des quatre coins du monde et de leur montrer l’évolution qui a eu lieu dans tous les domaines en Egypte, notamment dans le tourisme.

Pour la première fois dans une foire internationale, des scènes montrant l’égyptologue égyptien de renom Zahi Hawas sur le Plateau des pyramides ont été diffusées sur des écrans, parlant de la civilisation égyptienne, de ses trésors ainsi que des dernières découvertes archéologiques. En outre, Dr Tarek Tawfik, directeur du GEM, était présent avec une grande maquette du musée en cours de construction, afin de lancer la campagne de promotion de ce grand projet « GEM 2020 » et de présenter aux visiteurs les trésors qu’il abritera, dont le plus important est celui de Toutankhamon, et la manière dont ils ont été sélectionnés, transportés, restaurés et enfin exposés sous un seul toit.

Dans le même contexte, la ministre du Tourisme a annoncé, lors d’une conférence de presse, le lancement de la nouvelle campagne de promotion du tourisme égyptien, qui a pour slogan « People to People ».

Celle-ci met en avant les Egyptiens et a pour but de faire connaître aux touristes la créativité du peuple égyptien, notamment des jeunes, dans une multitude de domaines, qu’ils soient artistiques, musicaux, culturels, sportifs ou scientifiques.

Et ce, tout en mettant l’accent sur les atouts touristiques de l’Egypte, son patrimoine incomparable, ses plages incontournables, son climat modéré et, surtout, l’hospitalité égyptienne. Elle a aussi parlé du projet du ministère de créer des marques déposées pour chaque destination touristique égyptienne, un procédé appelé « Branding by Destination ». « Les campagnes publicitaires doivent se renouveler pour être en accord avec les saisons et l’évolution des goûts dans les pays ciblés, et ce, avec les moyens interactifs modernes, qui attirent davantage la clientèle », a indiqué Al-Machat.

Lors de la conférence de presse, Al-Machat a en outre mis l’accent sur les dernières découvertes archéologiques effectuées en Egypte ainsi que sur l’inauguration de plusieurs musées régionaux, l’inauguration partielle du GEM, prévue vers la fin de cette année, et la construction de plusieurs aéroports, afin de relier l’Egypte au monde entier.

La nécessité de discuter

Yasser Idris, membre de la Chambre du tourisme et également présent à la foire, a estimé que le WTM était une bonne occasion de discuter avec les leaders du tourisme de par le monde, notamment les responsables touristiques d’Angleterre, pays qui, depuis 2015, a suspendu ses vols à destination de Charm Al-Cheikh. « Une fois cette suspension terminée, le marché anglais pourra reprendre sa position en tant que second marché pour le tourisme égyptien, avec près d’un million de touristes. En outre, les Russes pourraient suivre les Anglais et supprimer leurs restrictions sur les vols à destination de Charm Al- Cheikh, Hurghada et Marsa Alam », a expliqué Idris. Et d’ajouter que cela pourrait contribuer à faire grimper les réservations touristiques en Egypte pour la saison 2018 -2019.

« Il faut prendre notre part équitable du tourisme mondial, surtout que le taux d’échange touristique au WTM s’élève à 3 milliards de dollars ».

Ces discussions sont d’autant plus importantes que, comme l’a assuré Mohamed Etmane, tour-opérateur travaillant sur le marché anglais, les agences de voyages anglaises veulent reprogrammer des voyages pour Charm Al-Cheikh. « D’après mon expérience du marché anglais, je sais que les agences de voyages attendent une décision politique pour reprendre les voyages à destination de Charm Al-Cheikh, qui sont aussi lucratifs pour eux que pour l’Egypte », a dit Etmane. Il a ajouté qu’il était nécessaire de faire la promotion de nouveaux programmes touristiques qui réunissent plusieurs types d’expériences en un seul voyage, comme le tourisme culturel et balnéaire à Hurghada et Louqsor et ce, à des prix convenables. « Il faut attirer le touriste avec les charmes d’un pays qui n’a pas encore dévoilé tous ses mystères. Il faut le faire rêver des mille et une choses qu’il pourra faire en visitant l’Egypte », a conclu Etmane.

Lien court: