Tourisme > Voyages >

Le Grand Musée égyptien, une vision qui devient réalité

Mardi, 30 janvier 2018

Situé à environ 2 km du Plateau des pyramides, sur la route Le Caire-Fayoum, le nouveau Grand Musée égyptien (GEM) sera inauguré partiellement d’ici à la fin 2018. L’inauguration comprendra l’atrium, la grande salle principale, renfermant des statues colossales, ainsi que le pavillon du jeune Toutankhamon.

Sur une superficie de plus de 490 000 m2, les travaux de construction sont quasi terminés. Ils s’effectuent en parallèle à la restauration de nombreuses pièces antiques qui seront exposées. « Le musée a reçu, jusqu’à décembre 2017, 42 755 pièces de différentes époques et dimensions », dit Tareq Tewfiq, directeur du musée. Il précise que le musée renfermera 100 000 pièces, dont la moitié sera exposée de façon permanente, tandis que les autres seront mises dans des entrepôts et seront accessibles aux étudiants et aux experts ou pour organiser des expositions temporaires.

« Ce sera l’un des plus grands et plus importants musées au monde, puisqu’il abritera toute la collection du jeune pharaon Toutankhamon, découverte en 1922 », explique le ministre des Antiquités, Khaled Al-Anani. Tewfiq ajoute : « C’est la première fois que le visiteur pourra voir toute la collection du jeune roi, qui compte 5 200 pièces, dans une salle ». Le célèbre masque funéraire du jeune roi sera transféré à la dernière minute, quelques jours avant l’inauguration. Le musée comptera en outre 87 pièces colossales, dont 43 orneront la grande salle de l’entrée principale. « Le musée a déjà reçu et restauré une vingtaine de ces pièces et dans quelques semaines, la compagnie The Arab Contractors transférera d’autres colosses et grandes pièces du Musée égyptien du Caire », souligne Anani.

L’idée de la création du GEM est née au début du XXIe siècle. En février 2002, l’ancien président Moubarak a posé la première pierre. « Les travaux sérieux ont commencé en 2010. Ils ont été ralentis par le manque de moyens financiers, mais au cours de cette année, nous avons accéléré le rythme », déclare Anani.

« En fait, ce musée n’est pas seulement un grand centre d’exposition, mais aussi un complexe de civilisation, de culture et d’art », indique Tareq Tewfiq. Ainsi, il ne comprendra pas seulement des espaces d’exposition et des centres de conservation et de restauration, mais aussi un centre commercial, des restaurants et un cinéma.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique