Tourisme > Tourisme >

L’Egypte veut rassurer les professionnels du tourisme

Dalia Farouq, Lundi, 29 février 2016

La conférence « Planification pour le développement du tourisme égyptien en 2016 » s’est tenue le 23 mars en Egypte, en présence de 200 tour-opérateurs et de responsables de l’Organisation Mondiale du Tourisme (OMT).

L’Egypte veut rassurer les professionnels du tourisme
53% des touristes assurent que l'Egypte est une destination exceptionnelle.

Plus de 200 grands tour-opérateurs mondiaux, des compagnies aériennes, des responsables gouvernementaux ainsi que des responsables de l’Organisation Mondiale du Tourisme (OMT) se sont réunis la semaine dernière en Egypte, afin d’assister à la conférence « Planification pour le développement du tourisme égyptien en 2016 » tenue mardi 23 février au Caire. « L’objectif de cette conférence est de rassurer les professionnels du tourisme dans le monde entier sur les mesures de sécurité adoptées par l’Egypte dans les aéroports ou sur les sites touristiques. En outre, c’est une occasion pour tous les professionnels du tourisme en Egypte d’écouter leurs partenaires étrangers pour favoriser la reprise du tourisme en Egypte », explique Hicham Zaazoue, ministre du Tourisme.

Les participants ont mis l’accent sur la sécurité, la promotion touristique et le développement des sites touristiques. « Nous nous engageons à garantir aux visiteurs un voyage aussi sûr qu’agréable, que ce soit dans les aéroports ou sur les sites touristiques », a assuré le ministre du Tourisme, affirmant que la société anglaise Control Risks travaille pour le renforcement des mesures sécuritaires dans les aéroports égyptiens. « Plusieurs compagnies ont audité les aéroports égyptiens au cours des dernières semaines. Leurs recommandations ont été immédiatement mises en oeuvre. Le dispositif sécuritaire est partout renforcé », a lancé le ministre.

32 millions pour la sécurité

En outre, le ministère du Tourisme va débloquer une somme supplémentaire de 32 millions de dollars pour renforcer la sécurité et regagner la confiance des touristes. Selon Zaazoue, la promotion touristique va se focaliser dans les prochains mois sur le tourisme culturel, point fort du tourisme égyptien tant par sa richesse que par sa diversité. « Le monde entier attend les nouvelles révélations concernant la tombe de Toutankhamon. On va saisir l’occasion pour lancer des campagnes de promotion fortes sur les différents marchés pourvoyeurs de touristes, afin de faire connaître aux touristes les monuments égyptiens comme les temples de Louqsor, les tombes de la Vallée des rois et les plages d’Hurghada et de Charm Al-Cheikh », explique Zaazoue.

Pour sa part, Gary Lawless, président du Conseil mondial du tourisme et du voyage, assure que la présence à cette conférence de professionnels du tourisme venant de plus de 25 pays, des ambassadeurs d’Angleterre et de Russie au côté du président de l’OMT est un message de confiance de la part de ces leaders en l’industrie du tourisme en Egypte. Elle assure que « les atouts touristiques incomparables rendent le secteur du tourisme en Egypte solide et capable de sortir de la crise plus fort qu’auparavant ». Cette confiance en l’Egypte se traduit aussi par les résultats d’une étude élaborée par une société américaine de recherches, à la demande du ministère du Tourisme. « Cette étude démontre que 61 % des touristes assurent que l’Egypte est une destination touristique qu’ils veulent visiter un jour, et 53 % d’entre eux ont assuré que l’Egypte est une destination touristique exceptionnelle qu’ils vont visiter dans un futur proche », se réjouit Mohamad Abdel-Gabbar, du ministère du Tourisme. Selon lui, il existe déjà quelques bons signes. En effet, la compagnie aérienne Easyjet a annoncé la reprise de ces vols vers Charm Al-Cheikh début mai, après leur suspension en novembre dernier après le crash de l’avion russe dans le Sinaï le 31 octobre dernier.

L’Etat maintient son soutien

Une autre bonne nouvelle pour le secteur du tourisme est le maintien du soutien financier accordé par le ministère du Tourisme. « Des remises de dettes par les banques, des exemptions de certains frais administratifs et des réductions sont accordées aux investisseurs du secteur, afin de ne pas fermer leurs portes de leurs établissements et licencier les employés », indique Elhami Al-Zayat, président de l’Union des chambres de tourisme. Cette conférence devrait se tenir dorénavant chaque année, a annoncé le ministre du Tourisme, qui espère rassurer les touristes et encourager les tour-opérateurs à reprendre leurs opérations à destination d’Egypte.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique