Tourisme > Tourisme >

Taleb Al-Réfaï : Je suis confiant que le tourisme en Egypte se redressera prochainement

Dalia Farouq, Lundi, 29 février 2016

Dans un entretien avec Al-Ahram Hebdo, le secrétaire général de l’Organisation Mondiale du Tourisme (OMT), le Jordanien Taleb Al-Réfaï, analyse la situation actuelle du tourisme en Egypte.

Taleb Al-Réfaï
Taleb Al-Réfaï, secrétaire général de l’Organisation Mondiale du Tourisme (OMT).

Al-Ahram Hebdo : Comment évaluez-vous l’état actuel du tourisme en Egypte ?

Taleb Al-Réfaï : Le tourisme égyp­tien traverse un moment difficile à l’heure actuelle à cause de la chute du nombre de touristes dans le pays et encore plus à cause de la suspen­sion partielle ou totale des vols vers l’Egypte en provenance d’Angle­terre et de Russie, qui sont les deux plus grands marchés pourvoyeurs de tourisme en Egypte. A vrai dire, le monde entier fait face actuellement à une menace en ce qui concerne la sécurité en raison du terrorisme. Ce qui est arrivé en Egypte pourrait arriver n’importe où. Ceci dit, j’ai confiance dans la capacité du tou­risme égyptien à se redresser grâce aux efforts déployés par les respon­sables du tourisme, que ce soit sur le plan officiel ou privé. Dans tous les cas, l’Histoire montre que le tou­risme est un secteur résilient qui a tendance à récupérer rapidement et de manière plus forte après une crise.

— Quel message avez-vous voulu transmettre à travers votre participation à la conférence de la planification pour le développe­ment ?

— Je suis venu en Egypte pour envoyer un message au monde entier, à savoir que l’Egypte est un pays sûr, et j’invite les touristes à venir y passer des séjours. L’autre message plus grand de l’OMT est de soutenir le tourisme comme un moyen de lutte contre le terrorisme. On ne doit pas laisser des forces obscures porter atteinte au secteur du tourisme, secteur crucial pour l’éco­nomie égyptienne.

— Quel soutien l’OMT peut-elle présenter à l’Egypte pendant cette crise ?

— Le plan de soutien de l’OMT pour l’Egypte dans cette crise a com­mencé dès le premier jour après le crash de l’avion russe dans le Sinaï, et les répercussions dramatiques qu’il a engendrées. Nous avons envoyé un expert espagnol de l’orga­nisation, spécialisé dans la gestion des crises en matière de tourisme, German Porras, pour aider l’Egypte à gérer les réactions des pays étran­gers et répondre à leurs inquiétudes. En outre, nous poursuivons la coor­dination avec le ministère du Tourisme, l’Organisme de la promo­tion touristique (ETA) et la Fédération des chambres de tou­risme et d’hôtellerie, pour élaborer le plan de coopération, qui consiste à apporter une aide technique au gou­vernement égyptien. Cette aide se fera sous forme de stages de forma­tion pour les cadres, afin de leur apprendre à communiquer avec les touristes et les méga-tour-opérateurs dans le monde, surtout en temps de crise. Nous travaillons actuellement à redéfinir la stratégie de développe­ment touristique pour s’orienter vers un développement plus durable. Nous avons décidé aussi de tenir une grande conférence sur le tourisme des villes à Louqsor, fin octobre pro­chain, en guise de solidarité avec l’Egypte. C’est une preuve supplé­mentaire qu’elle est apte à recevoir ses visiteurs et à accueillir les plus grandes conférences du monde.

— Comment évaluez-vous les démarches entamées par l’Egypte pour relancer le tourisme ?

— Nous suivons de près ces démarches qui visent à attirer à nou­veau les touristes sur le territoire égyptien. Il y a eu des décisions posi­tives comme le recours à une société internationale spécialisée dans la sécurité pour donner des conseils au gouvernement égyptien en ce qui concerne le renforcement des mesures de sécurité dans les aéroports égyp­tiens. Des audits de sécurité ont été menés dans les différents aéroports d’Egypte par différents pays pour­voyeurs de touristes. Cela a été très fructueux. De plus, des démarches ont été prises pour expliquer la situa­tion sur le terrain, rassurer les spécia­listes et les inviter à visiter l’Egypte. Cette conférence est la meilleure preuve que l’Egypte est sûre, puisqu’elle a invité des représentants des méga-tour-opérateurs, des médias internationaux, des compagnies aériennes ainsi que des experts inter­nationaux, à venir constater eux-mêmes le niveau de sécurité en Egypte. Les campagnes de promotion du tourisme égyptien, qui sont lan­cées sur les différents marchés, sont autant créatives que diversifiées. Elles assurent toujours que l’Egypte est là, prête à accueillir des visiteurs.

— Qu’en est-il de votre entretien avec le président Abdel-Fattah Al-Sissi ?

— Au cours de cet entretien de 90 minutes, j’ai été convaincu que le président Al-Sissi considère comme un engagement personnel la relance du tourisme en Egypte. Tout se déploie pour relancer le tourisme. Cet engagement mobilise tous les organismes de l’Etat, afin de redorer l’image de l’Egypte, regagner la confiance des touristes, améliorer les produits touristiques et rendre les voyages en Egypte encore plus attrayants.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique