Economie > Economie >

Les étrangers fuient la Bourse égyptienne, l’indice se stabilise

Gilane Magdi, Mardi, 20 août 2013

4 jours de graves violences en Egypte ont accentué les ventes des investisseurs étrangers en Bourse après sa réouverture le 18 août.

Economie
Les prots des entreprises viennent au secours de la Bourse. Photo: Bassam Al-Zoghby

« Méfiants quant à l’extension de la violence dans le pays, les investisseurs étrangers liquident leurs portefeuilles et transfèrent leurs fonds hors du pays », explique à l’Hebdo Issa Fathi Issa, président de la maison de courtage Strategic Group. Après le déclenchement de la violence mercredi dernier, la Bourse a décidé de fermer le lendemain suite à la décision de la Banque Centrale d’Egypte de fermer les banques. Les horaires d’échange ont été également raccourcis à 3 heures par jour. L’indice EGX30 (rassemblant les actions les plus actives) a chuté de 3,9 % pour se stabiliser le lendemain avec une baisse négligeable de 0,1 %. « Le discours du ministre de la Défense a calmé partiellement les investisseurs. La restauration de la stabilité renforcera la tendance », prévoit Issa qui espère voir la hausse de l’indice dans les prochains jours.

Un autre signe d’optimisme est la hausse de la valeur des échanges pendant ces deux jours grâce à l’augmentation des achats des Egyptiens et des pays du Golfe. Des titres à la hauteur de 340 millions de L.E. ont été échangées dimanche dernier et 270 millions le lundi, soit le triple de la moyenne réalisée mercredi 14 août quand la Bourse a clôturé sur une baisse de 1,6 % au début des violences. L’optimisme est désormais amélioré par une vague de résultats solides dégagés lors du second semestre par les grandes entreprises dont les actions sont échangées en Bourse .

Mots clés:
Lien court: