Economie > Economie >

Cairo ICT : Sous le signe du changement

Gilane Magdi , Mercredi, 30 novembre 2022

Tenue du 27 au 30 novembre, l’exposition et conférence Cairo ICT a témoigné d’une grande affluence, notamment des jeunes. Retour sur cet événement exceptionnel qui a réuni 400 entreprises et exposants.

Cairo ICT : Sous le signe du changement
La sensibilisation est nécessaire pour accélérer la transformation numérique. (Photo : Mohamad Maher)

La conférence et exposition Cairo ICT a connu cette année une forte participation des jeunes et des étudiants, avides de découvrir les nouveautés technologiques en matière d’éducation, de jeux vidéo et de télécommunications. Tenu du 27 au 30 novembre, cet événement annuel était organisé cette année sous le slogan « Gérer le changement ». De nombreux étudiants ont tenu à se rendre à l’exposition afin de prendre connaissance des nouvelles applications numériques. « Cela faisait quatre ans que je voulais venir. Cette année, je suis finalement venue pour voir les nouveautés technologiques dans mon domaine », indique Nadia, une étudiante à la faculté de mass media qui a passé un long moment dans les pavillons de Microsoft et de Dell.

L’événement a vu cette année la participation de 400 exposants: des entreprises égyptiennes et multinationales mais aussi des ministères comme celui de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique qui participait pour la première fois cette année. « Nous avons plusieurs objectifs, notamment celui de mettre en contact les entreprises et les universités afin de faciliter aux étudiants la tâche de trouver un emploi à l’issue de leurs études. Nous avons voulu aussi soutenir l’innovation et la créativité en organisant divers concours », a déclaré le ministre de l’Enseignement supérieur, Ayman Achour, à l’issue de l’inauguration de la conférence le 27 novembre.

Les grandes entreprises technologiques égyptiennes et multinationales ont souligné les progrès réalisés par l’Egypte dans le domaine de la transformation numérique en insistant sur l’importance de l’apprentissage et de la sensibilisation, surtout des jeunes et des entrepreneurs. « L’Egypte se classe au deuxième rang en matière de transformation numérique au niveau régional. Celle-ci a permis d’améliorer les services fournis aux citoyens, notamment dans des domaines comme la santé et l’éducation. Il faut à présent gérer ce changement en développant l’apprentissage et les compétences techniques », note Reem Assad, vice-présidente du groupe Cisco au Moyen-Orient et en Afrique.

Lien court: