Economie > Economie >

Le social au service de l’économie

Salma Hussein , Mercredi, 03 août 2022

Le gouvernement a mobilisé un montant supplémentaire de 11 milliards de L.E. pour soutenir les catégories sociales les plus démunies. Une mesure qui va aussi stimuler l’économie. Explications.

Le social au service de l’économie
Le gouvernement a décidé de distribuer 2 millions de paniers alimentaires à moitié prix. (Photo : Reuters)

Les tranches les plus vulnérables vont recevoir une aide dans une conjoncture mondiale difficile. Il s’agit d’un montant supplémentaire de presque 11 milliards de L.E. qui leur sera alloué pour remédier à l’impact de la hausse des prix internationaux sur le marché local. « Le gouvernement versera 8,5 milliards de L.E., tandis que l’alliance des ONG locales pour le développement contribuera à hauteur de 2,4 milliards », précise la ministre de la Solidarité sociale, Névine Gamea.

L’objectif est le suivant: dans le cadre d’un ralentissement économique prévu, mettre une somme aux mains des plus vulnérables permet de soutenir leur pouvoir d’achat, de maintenir la demande nationale et de donner un coup de pouce à la croissance. Le FMI prévoit que le taux de croissance égyptien restera plus élevé que la moyenne mondiale en 2022 (voir principal). C’est donc un cas où le social vient en aide à l’économique.

Ainsi, ce programme d’aide en espèces sera étendu à un million de familles en plus. Ce nombre a plus que doublé, comparé à celui annoncé en mars dernier. Il était alors question de 450000 familles. Le nombre de familles couvertes par les programmes « Takafol » et « Karama » initiés en 2016 passera à 5 millions, soit une hausse de 20 % avec un total de 20 millions de bénéficiaires. Le coût s’élèvera désormais à 5,4 milliards de L.E., dont 2,4 milliards seront avancés par l’alliance des ONG.

Par ailleurs, le gouvernement attribuera une aide ponctuelle aux familles les plus nécessiteuses, aux fonctionnaires dont le salaire est inférieur au minimum fixé à 2 700 L.E., ainsi qu’aux retraités dont la pension est inférieure à 2500 L.E. Cette aide touchera 37 millions de personnes, soit 9,1 millions de familles qui recevront pendant 6 mois un revenu mensuel provisoire. Les bases de données du ministère de la Solidarité sociale et de l’Autorité de surveillance administrative permettront de cibler ces familles. Cette aide sera versée via les cartes électroniques (à puce) de subvention ou celle de « Meeza ».

Enfin, le gouvernement a décidé de distribuer 2 millions de paniers alimentaires par mois avec des produits alimentaires de base à moitié prix. Ces paniers seront disponibles dans les points de vente des forces armées.

En mars dernier, le gouvernement avait annoncé une hausse de 130 milliards de L.E. des dépenses publiques pour financer un ensemble de mesures visant à remédier à l’impact de la guerre Russie-Ukraine sur l’économie. Un montant partagé entre le soutien du secteur privé et les familles vulnérables.

Le FMI avait avancé dans son rapport sur l’Egypte, publié le 26 juillet dernier, que les mesures de soutien social et économique entreprises pendant la pandémie de Covid-19 correspondaient à 2% du PIB. Elles étaient, d’après ce rapport, de nature palliative plutôt que structurelle. Le gouvernement espère aboutir à un nouvel accord d’ici la fin de l’année.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique