Economie > Economie >

Soutien financier saoudien à l’Egypte

Gilane Magdi , Mercredi, 06 avril 2022

Pour aider l’Egypte à faire face à l’impact négatif de la guerre Russie-Ukraine, l’Arabie saoudite a fait un dépôt de 5 milliards de dollars à la Banque Centrale et a conclu un accord d’investissement avec le Fonds souverain égyptien.

Soutien financier saoudien à l’Egypte

 L’Egypte a reçu, le 30 mars, un grand soutien de l’Arabie saoudite, sous la forme d’un dépôt de 5 milliards de dollars à la Banque Centrale d’Egypte (BCE) et d’un accord pour injecter d’importants investissements directs dans le marché local. Le premier ministre égyptien, Moustapha Madbouli, a déclaré que la période à venir verra la prise de mesures pour attirer des investissements d’une valeur de 10 milliards de dollars, dans le cadre de la coopération entre le Fonds souverain égyptien et le Fonds d’investissement public saoudien. « Les investissements du Fonds saoudien couvriront des secteurs telles l’éducation, la santé, la médecine, l’agriculture et les finances », a annoncé le membre au Conseil des ministres saoudien Issam bin Saeed.

L’Egypte cherche actuellement à augmenter ses ressources en devises pour compenser la sortie massive des investisseurs étrangers du marché de la dette publique depuis le début de la crise ukrainienne, il y a plus d’un mois, et la baisse du tourisme en provenance de Russie et d’Ukraine.

En novembre 2021, l’Arabie saoudite a annoncé avoir fourni 3 milliards de dollars à l’Egypte pour l’aider à surmonter les répercussions de la pandémie de Covid-19 et à soutenir ses liquidités en devises. Le Royaume saoudien a déposé des fonds auprès de la BCE et a prolongé la durée des dépôts d’une valeur de 2,3 milliards de dollars. Cela porte le total des dépôts saoudiens auprès de l’Egypte à 10,3 milliards de dollars.

Le soutien saoudien intervient au lendemain de la signature d’un accord entre l’Egypte et le Qatar portant sur un ensemble d’investissements qataris en Egypte d’une valeur de 5 milliards de dollars au cours de la période à venir. Dans un accord similaire, ADQ Holding Company, un des fonds souverains de l’émirat d’Abu-Dhabi, va acquérir des participations dans 5 entreprises égyptiennes, d’une valeur de 2 milliards de dollars, accompagnées d’un prêt de financement.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique