Economie > Economie >

Importantes mesures gouvernementales

Mercredi, 16 mars 2022

La ministre du Commerce et de l’Industrie, Névine Gamea, a décidé d’arrêter l’exportation de plus de 9 biens pour une durée de 3 mois.

Importantes mesures gouvernementales
Le gouvernement continuerait de surveiller la disponibilité des produits de base, ainsi que l’évolution des marchés locaux. (Photo : Reuters)

 D’après le communiqué de presse publié par le ministère, la liste comprend les huiles, le maïs, le blé, la farine, les pâtes, les lentilles, le haricot vert et le gravier du haricot. « Cette décision a été prise en coordination avec le ministre de l’Approvisionnement et du Commerce intérieur en vue de répondre aux besoins des citoyens en produits de base à la lumière des préparatifs du mois sacré du Ramadan, pendant lequel le taux de consommation des produits alimentaires augmente considérablement », a déclaré la ministre dans le communiqué publié le 12 mars.

La Banque Centrale d’Egypte (BCE) a décidé de prolonger la période d’exclusion du riz, des fèves et des lentilles des exigences de la couverture en espèces dans les opérations d’importation pour une période d’un an, se terminant le 15 mars 2023. Cette décision a été prise pour faciliter les démarches d’importation.

Ces deux décisions font partie d’une série de mesures proactives prises récemment par le gouvernement pour faire face au stockage des biens de la part des commerçants et à la manipulation des prix. Le premier ministre, Moustapha Madbouli, a affirmé, lors d’une conférence de presse le 9 mars, que le gouvernement continuerait de surveiller la disponibilité des produits de base ainsi que l’évolution des marchés locaux, et de fixer des prix directeurs équitables pour les produits de base.

Pour sécuriser l’offre des céréales en Egypte, Madbouli a annoncé que le gouvernement visait à créer des réserves des biens stratégiques de 3 à 6 mois. « Nous possédons une réserve de blé suffisant pour 4 mois », a déclaré le premier ministre en prévoyant la collecte de 5 à 5,5 millions de tonnes de blé du marché local au début de la saison de récolte en avril. « Un ensemble d’incitations sera annoncé dans les prochains jours aux agriculteurs. De même, J’ai convenu avec le ministère des Finances que les fonds seront versés immédiatement aux agriculteurs », a-t-il assuré, soulignant que l’Egypte n’aura pas besoin d’acheter du blé du marché mondial jusqu’à la fin de l’année.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique