International > Monde Arabe >

Territoires palestiniens: 74 ans d’occupation

Mercredi, 11 mai 2022

Tensions à Jérusalem autour de la mosquée d’Al-Aqsa, bouclage de la bande de Gaza et de la Cisjordanie après des attaques anti-israéliennes, feu vert israélien pour la construction de nouvelles colonies et pour l’expulsion de Palestiniens…

Territoires palestiniens: 74 ans d’occupation
(Photo : AP)

L’anniversaire de la création d’Israël, le 5 mai, vient rappeler aux Palestiniens que, 74 ans après, ils ne sont pas au bout de leurs peines. En effet, plusieurs décisions anti-palestiniennes ont marqué la semaine. D’abord, la Haute Cour israélienne a statué que l’armée israélienne pouvait expulser environ 1300 Palestiniens vivant dans huit villages des collines du sud d’Hébron en Cisjordanie, après une bataille juridique qui durait depuis plus de 20 ans, sous prétexte que ce sont des nomades, alors que les Palestiniens soutiennent que leur présence dans les villages remonte à des décennies. Ensuite, le ministère israélien de la Défense a donné le feu vert, malgré l’opposition de Washington, à la construction de 4000 nouveaux logements dans des colonies juives en Cisjordanie. Une décision condamnée par l’Autorité palestinienne, qui a mis en garde contre les graves conséquences qui résulteraient de ce projet israélien et qui y voit une « menace » pour « la sécurité et la paix dans la région ». Par ailleurs, les accrochages se sont renouvelés le week-end dernier à la mosquée d’Al-Aqsa à Jérusalem, la police ayant tiré des gaz lacrymogènes et des balles en caoutchouc après avoir renforcé sa présence devant la mosquée.

Après une pause de plusieurs jours liée à la fin du Ramadan, des juifs extrémistes se sont rendus sur l’esplanade jeudi, le jour du 74e anniversaire de la création d’Israël selon le calendrier hébraïque, coïncidant avec la fin des célébrations de l’Aïd Al-Fitr. Depuis la mi-avril, des heurts entre policiers israéliens et manifestants palestiniens ont fait près de 300 blessés parmi les Palestiniens, sur l’esplanade située dans la partie palestinienne de Jérusalem, occupée depuis 1967 par Israël. Enfin, après une attaque ayant coûté la vie à 3 Israéliens le 5 mai, le ministère israélien de la Défense a bouclé la bande de Gaza et la Cisjordanie, fermant les points de passage, a lancé une chasse à l’homme pour trouver les deux Palestiniens soupçonnés d’avoir perpétré l’attaque, et dans la foulée, a rasé les maisons des deux suspects.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique