International > Monde >

Une équipe « à l’image de l’Amérique »

Abir Taleb avec AFP, Mardi, 26 janvier 2021

C’est une administration qui « ressemble à l’Amérique » dans sa diversité, comme l’avait promis Biden au cours de sa campagne, qui s’apprête à prendre les rênes du pouvoir. En voici les principaux noms.

Antony Blinken : Il succède à Mike Pompeo en tant que secrétaire d’Etat. A 58 ans, il est depuis 20 ans l’un des plus proches collaborateurs de Joe Biden et un habitué des administrations : membre du Conseil national de sécurité sous Bill Clinton (1994-2001), chargé de la sécurité nationale auprès du vice-président Biden (2009-2013) ou encore secrétaire d’Etat adjoint sous l’Administration Obama (2015-2017). Antony Blinken, défenseur du multilatéralisme sur la scène internationale, aura notamment pour tâche de s’occuper du dossier sur le nucléaire iranien. Il sera secondé par Wendy Sherman (71 ans), qui va être le numéro deux de la diplomatie américaine. Tous deux auront pour mission de « réparer » la politique étrangère américaine « mais aussi de la réimaginer », a indiqué dans un communiqué l’équipe de transition de Joe Biden et Kamala Harris. Les nouveaux visages de la diplomatie américaine « incarnent ma conviction profonde que l’Amérique est la plus forte quand elle collabore avec ses alliés », a aussi expliqué le président élu.

Lloyd Austin : C’est le premier Afro-Américain à la tête du département de la Défense. Austin, 67 ans, est un ancien général quatre étoiles au Pentagone. Retraité de l’armée depuis 2016 après 40 ans de service, il a notamment combattu en Iraq et en Afghanistan. Lors de sa nomination à la tête du commandement central de l’armée américaine, Lloyd Austin est devenu, en 2013, le premier homme de couleur à diriger le Centcom (Commandement central), qui est responsable des opérations militaires des Etats-Unis au Moyen-Orient, en Asie centrale et en Asie du Sud. L’ex-général connaît par ailleurs Joe Biden depuis plusieurs années : lorsque ce dernier était vice-président, l’ancien général occupait le poste de commandant général des forces américaines en Iraq jusqu’à fin 2011. Lloyd Austin et le président élu ont aussi travaillé ensemble, notamment sur le retrait des troupes américaines en Iraq.

Janet Yellen : C’est la femme secrétaire au Trésor. Un autre poids lourd de l’Administration américaine. A 74 ans, cette dernière est une valeur sûre du monde économique américain. Elle avait été nommée présidente de la Banque Centrale américaine — une première pour une femme — par Barack Obama en 2014.

Deb Haaland : Elle est avec Lloyd Austin un visage de la diversité américaine que comptait donner Joe Biden à son Administration : Deb Haaland, 60 ans, va devenir la première personne amérindienne à prendre la tête du département de l’Intérieur.

Alejandro Mayorkas : A 61 ans, Alejandro Mayorkas, fils d’immigrés cubains, va devenir secrétaire à l’Intérieur, un département qui lui est familier puisqu’il a été le sous-secrétaire de Jeh Johnson sous le mandat de Barack Obama (2013-2016). « En tant que secrétaire à la Sécurité intérieure, j’espère pouvoir représenter pour les autres les opportunités que l’Amérique offre à chacun », avait-il dit lors de sa nomination.

Avril Haines : A 51 ans, Avril Haines va devenir la première femme secrétaire au Renseignement national, après avoir été entre 2013 et 2015 la première femme à occuper le poste de directrice adjointe de la CIA. Nouveau visage de l’Administration Biden, elle n’en a pas moins déjà travaillé avec le président élu sous un précédent mandat, ayant été l’ancienne conseillère adjointe de Barack Obama pour les affaires de sécurité nationale (2015-2017).

Gina Raimondo : La gouverneure de l’Etat de Rhode Island arrive, auréolée d’une réputation de « dame de fer » dans les négociations, dans le ministère du Commerce, où les dossiers complexes ne manquent pas. Elle va notamment devoir gérer les relations avec la Chine, pays avec lequel une guerre commerciale s’est mise en place sous l’Administration Trump

Lien court: