Semaine du 24 au 30 novembre 2021 - Numéro 1400
Santé en bref
24-11-2021
 
 

Pfizer autorise un générique de son médicament anti-Covid-19 dans 95 pays

1

Le géant pharmaceutique Pfizer a annoncé la semaine dernière sa décision d’accorder des sous-licences à des fabricants de médicaments génériques dans 95 pays à revenu faible et intermédiaire pour fournir sa pilule antivirale expérimentale contre le Covid-19, dans le cadre d’un accord avec l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).

Selon l’essai clinique de Pfizer, son traitement oral, commercialisé sous le nom de Paxlovid, réduit de 89 % le risque d’hospitalisation ou de décès chez les adultes susceptibles de développer des formes graves de la maladie. Il sera administré en combinaison avec un autre médicament utilisé dans le traitement du sida, Ritonavir, déjà disponible sous forme générique.

Cet accord inhabituel de Pfizer, tout comme un arrangement similaire conclu par son rival Merck & Co, témoigne de la nécessité pressante d’endiguer la pandémie, ainsi que de la pression subie par les fabricants de médicaments pour rendre leurs traitements vitaux accessibles à des coûts très bas. Les 95 pays visés par l’accord correspondent à environ 53 % de la population mondiale.

A la recherche d’un vaccin qui bloque la transmission du virus

2

Pour vaincre le SRAS-CoV-2, le virus responsable du coronavirus, il faudra probablement une nouvelle génération de vaccins qui bloquent également sa transmission, selon le Dr Gregory Poland, développeur de vaccins à la Mayo clinique. D’ici là, estiment les experts, le monde restera vulnérable. Jusqu’à présent, les vaccins ont montré une capacité à protéger contre les formes graves de la maladie, sans pour autant bloquer l’infection, ce qui retient les scientifiques en alerte. Le virus est toujours capable de se répliquer dans le nez, même chez les personnes vaccinées, qui peuvent alors transmettre la maladie par de minuscules gouttelettes, dites aérosols respiratoires.


Lien court:

 

Courriel
 
Nom
 
Titre
 
Commentaire